GenMag n°311 mars 2020
GenMag n°311 mars 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°311 de mars 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : partir en vacances pour mieux revenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
VACANCES Besoin d’air ? Envies Si le droit aux vacances pour tous est inscrit dans la loi, il ne se concrétise pas dans la réalité. À Gennevilliers, il est considéré depuis longtemps comme une des valeurs fondamentales du vivre-ensemble. D’importants moyens sont activés pour que chaque habitant puisse en profiter… Le droit aux vacances est inscrit dans le droit français depuis plus de vingt ans à travers la loi relative à la lutte contre les exclusions de juillet 1998 qui, dans son article 140, précise que « l’égal accès de tous, tout au long de la vie, à la culture, à la pratique sportive, aux vacances et aux loisirs constitue un objectif national. Il permet de garantir l’exercice effectif de la citoyenneté ». Cependant, la réalité des départs en vacances montre encore de fortes exclusions, notamment pour ce qui concerne les personnes handicapées et les enfants des milieux modestes. Parallèlement aux irrégulières avancées nationales dans ce domaine, la Ville de Gennevilliers se bat depuis des décennies pour assurer ce droit au plus grand nombre d’habitants, mettant à la disposition des différents publics des aides et des dispositifs variés pour accompagner 18 k MARS 2020 Triste réalité 22 millions de Français ne partent pas en vacances chaque année, soit 1 Français sur 3. 7,5% des Français ont renoncé à partir en vacances depuis plus de 5 ans. 1 personne handicapée sur 3 ne part jamais en vacances, dont 36% des 15-24 ans et 62% des plus de 70 ans. Un enfant d’ouvrier a 2 fois moins de chances de partir en vacances qu’un enfant de cadre. 50% des enfants des familles modestes ne partent pas en vacances. Source  : Union nationale des associations de tourisme, Jeunesse au plein air, Solidarité laïque. Voir le site www.droitvacances.fr les départs. « Nous défendons en effet l’idée que les vacances sont un vecteur de découvertes, de rencontres et de retrouvailles en famille et entre amis, d’échange et de partage, de solidarité et de convivialité », souligne Olivier Mériot, président de l’OML et adjoint au maire chargé des vacances familiales et des propriétés communales. « Multiplions nos efforts pour que les vacances soient un droit pour toutes et tous plutôt qu’un privilège ! », ajoute Grégory Boulord, vice-président du CCAS et adjoint au maire chargé de l’action sociale et de la solidarité. VOYAGE AU PAYS DES AIDES Comme ces aides et dispositifs sont loin d’être connus de tout le monde, la direction de la Maison du tourisme (58 rue Pierre-Timbaud) organise des forums vacances en présence de représentants
d’ailleurs ? Les voyages forment la jeunesse C’est à l’Espace Nelson-Mandela, émanation du service jeunesse, que les jeunes trouveront les pistes, les idées et les aides pour organiser leurs vacances. Cette année, du 5 au 11 avril, un nouveau séjour « Ski and School » est proposé à ceux qui préparent le Bac avec des matins sur les pistes et des après-midi en cours de méthodologie et de révision. Pour l’été, quatre séjours sont prévus  : sports en eaux vives dans les gorges du Verdon (du 6 au 11 juillet), baptêmes de plongée, de spéléologie et aérien à Sanary-sur-mer (du 13 au 18 juillet), patrimoine et détente à Lisbonne (du 20 au 25 juillet) et activités marines sur la Costa Brava (du 27 juillet au 1er août). … Sans oublier la Bourse au premier départ autonome pour les 18-25 ans (130  € ). Espace jeunesse Nelson-Mandela, 20 avenue Chandon, 01 40 85 49 94, espace-jeunesse@ ville-gennevilliers.fr La ville possède des propriétés communales qui accueillent les Gennevillois au gré de leurs départs en vacances. Si vous voulez les découvrir avant d’y poser vos valises, une visite virtuelle du château de Ménilles est en ligne sur le site de la ville. Celle des chalets des Gets et de Ceillac le seront prochainement… LE MOT DU MAIRE PATRICE LECLERC Ce n’est pas naturel ! Dans la jeunesse de ma grand-mère, l’idée que l’on puisse être payé un mois, sans travailler, était impensable, impossible, ridicule, irréaliste, utopiste… Pourtant, grâce aux courages et à la ténacité des grévistes et aux diverses mobilisations de 1936, cette idée folle, non naturelle, est devenue une réalité. C’est à cette période aussi que Jean-Grandel, maire de Gennevilliers de l’époque, a agi pour que ce droit s’étende aux enfants en organisant les premières colos, direction la Normandie ! Ce droit aux vacances doit continuer à être défendu. Il marque un progrès de civilisation, un besoin pour se ressourcer, une nécessité pour s’épanouir, s’ouvrir et s’enrichir humainement. Les acteurs du tourisme social sont aujourd’hui en difficulté face au tourisme marchand. Cela doit nous alerter sur nos choix de vacances qui ne sont pas neutres pour l’environnement et les conditions de travail des salariés de ce secteur. Ce dossier devrait vous permettre de préparer vos prochaines vacances. Il invite à rester vigilant pour que ce droit perdure, se développe pour toutes et tous et s’inscrive dans un développement durable. MARS 2020 k 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :