GenMag n°310 février 2020
GenMag n°310 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°310 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : brasserie, magasin bio, fleuriste...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
En ce début 2020, la ville invitait à « semer le bonheur », à l’écouter pousser, puis à le redistribuer autour de soi. Un peu de fraîcheur dans un monde qui en manque… Un peu de chaleur humaine au cœur de l’hiver… et des vœux que la Municipalité adressait aux associations et à la population par la voix de son maire, Patrice Leclerc  : « Merci pour votre investissement citoyen dans notre ville. C’est vous qui faites Gennevilliers. »
Cyril et sa compagnie font de l’art leur meilleure arme. En bonne compagnie Sur scène, dans la rue, sous les chapiteaux ou dans les usines, Cyril fait de sa vie d’artiste un engagement également citoyen. Il est un des piliers de la compagnie Jolie môme depuis 25 ans… et se situe toujours du bon côté de la barricade. « Mon nom de famille ? pas la peine, appelez-moi Cyril ». Va pour Cyril, pilier de la compagnie Jolie môme depuis 25 ans. Bien connue dans le milieu artistique, cette formation musicale et théâtrale très impliquée sur les fronts social, syndical et politique, propose régulièrement son engagement solidaire et créatif. « Gilets jaunes, réforme des retraites, nous avons de quoi lutter », confirmait en souriant, début janvier, le comédien et musicien. Auparavant ce fut la bataille contre la loi travail ou le soutien au mouvement des infirmières, plus loin les manifestations contre la guerre en Irak et les grèves de 1995… et bien d’autres actions qui donnent sa couleur rouge vif à une aventure collective et citoyenne. Créations, mises en scène de grands textes, fanfares de rue, disques, concerts, dîners spectacles… Jolie môme, créée en 1983, est un vrai couteau suisse qui n’aspire pas à la neutralité. « C’est le public qui décide de ce qui lui fait du bien et le réchauffe », assure celui qui a grandi au Luth où il habite toujours. « JE VOUS PARLE D’UN TEMPS QUE LES MOINS DE VINGT ANS… » Cet ancien élève du conservatoire de musique a rejoint Jolie môme à la faveur d’un atelier théâtre à la MDC et a effectué son service militaire dans la compagnie en tant qu’objecteur de conscience. Sur le tas, il y a appris l’accordéon, la contrebasse, la trompette. La compagnie fut hébergée un temps à la Maison des jeunes des Agnettes. « Dans les années 90 nous avions joué pour les ouvriers de Chausson et d’Hispano Suiza en grève », se rappelle-t-il. « Comme hier, c’est dans la rue que ça se passe ». La troupe s’était également produite au Tamanoir et au centre social des Grésillons. Au mois d’avril, Jolie môme et notre Gennevillois monteront sur les planches, en Corée du Sud. « Ce que je retiens de toutes ces années ? Que faire tenir une compagnie dans la durée est une vraie gageure ». Le quinquagénaire pointe désormais parmi ses vétérans. Il n’en tire aucune légitimité particulière. Pas le genre de la maison chez cet intermittent du spectacle convaincu d’être toujours du bon côté de la barricade. FRÉDÉRIC LOMBARD FÉVRIER 2020 k 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :