GenMag n°310 février 2020
GenMag n°310 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°310 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : brasserie, magasin bio, fleuriste...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
La solution santé mutualisée Le Centre communal d’action sociale de Gennevilliers se mobilise pour votre santé et votre pouvoir d’achat Permanences individuelles et gratuites Vendredis 28 février et 27 mars Sur rendez-vous uniquement au 01 40 85 65 30 ACTIOM Association loi 1901 BVM communication - RCS Bordeaux 482 073 988 - www.bvmcommunication.com - C rédits photos  : Fotolia
D Zineb Zouaoui LES GROUPES DU CONSEIL MUNICIPAL S’EXPRIMENT… LES CONTRIBUTIONS PUBLIÉES DANS CES PAGES N’ENGAGENT PAS LA RÉDACTION DE GENNEVILLIERS MAGAZINE FRONT DE GAUCHE ET CITOYEN-NES (PCF-PG-FASE) GLYPHOSATE  : LE GOUVERNEMENT DOIT ENTENDRE LES VILLES ! Alors que la justice a donné raison à la Ville de Gennevilliers pour avoir pris un arrêté interdisant l’utilisation de tout produit à base de glyphosate sur son territoire, l’État décide de maintenir sa demande d’annulation en faisant appel. Le Tribunal administratif a pourtant validé le bien-fondé de l’arrêté pris pour empêcher que les habitants soient exposés à ce danger grave. Cette décision de l’État qui fait appel est d’autant plus incompréhensible qu’elle intervient après l’annonce par l’ANSES du retrait de 36 produits phytosanitaires à base de glyphosate, d’ici D Laurent Noël GROUPE SOCIALISTE REFERENDUM SUR LA PRIVATISATION D’AÉROPORT DE PARIS  : LA BARRE DU MILLION DE SIGNATURES DÉPASSÉE, ET MAINTENANT ? Pour être validée, la proposition de loi référendaire doit en principe être approuvée par un dixième des électeurs inscrits, soit 4 717 396 personnes d’ici à la mi-mars. Mais de quoi parle-t-on et d’abord c’est quoi ADP ? Aéroport de Paris (ADP), est le premier exploitant mondial d’aéroports, 120 millions de visiteurs à l’horizon 2022 en France, le cours de son action a crû de 160% en cinq ans, 175 millions de dividendes par an pour l’État. Que veut faire le gouvernement ? Un montage financier plus absurde que celui des autoroutes par la D Délia Toumi GENNEVILLIERS ÉCOLOGIE PRÉVISION ET LIBERTÉ La « modernité » est entrée en crise avec l’impensable, à Auschwitz et Hiroshima. Ni les Lumières, ni les idées « totalisantes » (philosophiques comme religieuses) n’ont définitivement extrait l’Humanité de la barbarie, pas plus que solutionné la vulnérabilité de la nature. La complexité du monde réside ainsi entre, d’une part une géopolitique qui est une poudrière, des populistes qui exacerbent les peurs et les égoïsmes, une avidité sans limite des catégories sociales supérieures, et d’autre part une énorme force d’inertie du dérèglement climatique et une exploitation des ressources qui dépasse le renouvellement naturel. L’impériosité de traiter simultanément et en cohérence ces deux fin 2020, et de quelques très timides avancées gouvernementales. Ce choix conforte la Ville dans son interdiction de l’utilisation de ces produits sur le territoire communal. Pour l’heure, la Municipalité de Gennevilliers reste mobilisée et son arrêté anti-glyphosate continue donc de s’appliquer dans un souci de respect de l’environnement et de la protection de la santé des habitants. Dans le même temps, le Collectif des maires anti-pesticides de France vient de se constituer en association pour renforcer l’engagement conjoint de maires et de citoyens pour que l’État adopte, dans les meilleurs délais, les dispositions qui prennent réellement les moyens nécessaires pour interdire ces substances dangereuses tout en accompagnant les agriculteurs dans la transition vers d’autres modes de cultures. Membre fondateur de cette association, Gennevilliers s’engage à préserver son environnement et à protéger la santé de ses habitants en se substituant à la carence de l’État. droite en 2006  : l’État indemnisera les actionnaires minoritaires en début de concession pour plusieurs centaines de millions d’euros et devra racheter les actifs d’ADP en fin de concession pour plusieurs milliards ! Bref la concession envisagée pour 70 ans sera en vérité perpétuelle, sous peine d’une opération financière catastrophique pour les contribuables. La privatisation des autoroutes c’est des milliards perdus, des augmentations tarifaires et du sous-investissement, comme la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac - une véritable catastrophe de l’avis même de la Cour des Comptes. Les enjeux sont considérables. A ceux de sécurité et de souveraineté, s’ajoutent des enjeux régionaux tels que la maîtrise du foncier, l’emploi ou l’environnement. Voilà pourquoi, il faut renoncer à la privatisation des Aéroports de Paris et signer la demande de referendum. https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1 Pour nous contacter  : groupe.socialiste@ville-gennevilliers.fr - 01 40 85 63 56. polarités de l’Histoire a fait de nous la première génération condamnée à la nécessité de prévoir et de construire une véritable voie de la liberté, comme représentante de l’objectif de justice en démocratie. Aussi, prétendre que l’écologie est trans-courant est un mensonge. L’écologie n’est pas une collection de réponses pratiques qui seraient adaptables à tous les programmes, allant de l’extrême gauche à l’extrême droite. Elle est une orientation politique qui réinterroge nécessairement l’ensemble des fondements et des hiérarchies de valeurs qui nous ont portés là où nous sommes aujourd’hui. Ce qui n’est adaptable à aucun courant politique qui a construit notre histoire contemporaine, c’est que l’amélioration de la qualité de la vie, l’épanouissement individuel et la réduction des inégalités ne dépendent pas de la croissance, dont la finitude en fait une répartition à somme nulle. Ce principe étant posé, il reste à fonder une éthique vers la liberté. La responsabilité, l’autonomie, et la solidarité qui trouveraient dans une démocratie participative un terrain d’expression sont les pistes que les écologistes proposent à la réflexion citoyenne FÉVRIER 2020 k 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :