GenMag n°310 février 2020
GenMag n°310 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°310 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : brasserie, magasin bio, fleuriste...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Le saut à la corde est définitivement considéré comme une discipline sportive grâce à la Gennevilliers Jump Rope Academy. Le club s’est impliqué dans des manifestations locales tout en multipliant les projets qui le font grandir. La première fois que nous avons rencontré le double dutch, Steven Rassavong tentait d’implanter cette nouvelle discipline sportive dans notre ville (GenMag n°266, février 2016, p.38-39). Quatre ans plus tard, à force d’initiations et de démonstrations aux quatre coins de la ville, mais aussi d’ateliers à l’occasion des anciens temps d’activités périscolaires, il semble que Steven ait réussi son pari d’inscrire le saut à la corde sportif dans le paysage local. Si les deux disciplines se pratiquent à la Gennevilliers Jump Rope Academy, il faut distinguer le double dutch du single rope. Le premier implique deux tourneurs qui font se croiser deux cordes entre lesquelles un sauteur exécute une épreuve de vitesse ou une épreuve de figures chorégraphiées. Même principe avec le single rope mais avec une seule corde. En seconde au lycée Galilée et adepte de danse contemporaine depuis plusieurs années, Manel Zerouali Chakir a découvert le double dutch à l’occasion du dernier forum des associations. Son premier essai a été concluant. « C’est artistique et sportif. Et régulier car il y a un rythme à tenir ! L’ambiance au club est sympa. J’ai rencontré des personnes que je connaissais et je me suis fait de nouvelles amies. J’ai du plaisir à venir. J’ai l’intention d’aller plus loin encore. » Lina Jabri (CM2 Henri-Wallon A) faisait déjà de la gymnastique avec Steven avant qu’une de ses copines lui propose de l’accompa- 38 k FÉVRIER 2020 Des cordes sensibles Elles ont la coupe de France pour objectif.
gner à l’Academy. Depuis deux saisons, elle continue de s’éclater avec les sauts et les figures qu’elle affectionne particulièrement. DU LOCAL AU MONDIAL Cette saison, le club compte vingt-quatre adhérents, uniquement des jeunes filles « même si à l’occasion des différentes démonstrations que l’on peut faire en public, des garçons s’intéressent au double dutch ». Par ailleurs, les effectifs qui ont jadis dépassé les trente membres ont été volontairement limités cette année « pour proposer une meilleure qualité d’entraînement et d’encadrement », poursuit Steven. Il s’est d’ailleurs adjoint une autre coach en la personne de Deborah, qui est aussi juge fédérale. Disposer d’un juge au sein du club est aussi une condition nécessaire pour participer aux compétitions fédérales. Deborah encadre les nouveaux pratiquants en double dutch et assure les chorégraphies. Deux à trois équipes (cadettes et juniors) du club gennevillois devraient participer à la coupe de France double dutch et single rope à Toulouse, le 1er juin. Si la Jump Rope Academy a acquis au fil des ans une plus grande visibilité dans la ville, à travers sa participation aux différentes animations locales et aux fêtes de quartier, le club a également noué des partenariats avec deux enseignes pour proposer des initiations ou des shows, à savoir le parc Jump XL Paris-Gennevilliers et les Galeries Lafayette de Paris. Un projet d’échange international est aussi sur les rails pour l’année prochaine entre un groupe d’une dizaine de jeunes Gennevillois et des jeunes Sud-Africains du Cap sous la forme d’un stage sportif et de visites culturelles et patrimoniales. Les Gennevillois passeraient une semaine au Cap pendant les vacances de février, les Sud-Africains venant à leur tour à Gennevilliers pendant les vacances d’été. Un vrai saut par-dessus les continents ! JEAN-MICHEL MASQUÉ R Entraînements le mardi, à 18h, au gymnase Aubrac et le vendredi, à 18h, au gymnase Caillebotte. Contact  : Steven Rassavong, 06 28 32 11 38. FÉVRIER 2020 k 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :