GenMag n°310 février 2020
GenMag n°310 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°310 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : brasserie, magasin bio, fleuriste...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Un Français sur dix ne possède pas de complémentaire santé, selon la Fédération nationale indépendante des mutuelles. Une proportion qui s’aggrave d’année en année… Pour lutter contre cette tendance et ainsi favoriser l’accès aux soins des Gennevillois, le centre communal d’action sociale s’associe au dispositif « Ma commune ma santé ». Celui-ci est porté par l’association Actiom qui met en place des actions de mutualisation pour l’amélioration du pouvoir d’achat. En d’autres termes, elle négocie auprès des mutuelles afin d’obtenir les meilleures conditions de souscription pour en faire bénéficier individuellement les administrés qui le souhaitent. 14 k FÉVRIER 2020 Les mutuelles, un incontournable dans le parcours de soins... Santé rime avec solidarité Afin que le plus grand nombre de Gennevillois puisse se doter d’une mutuelle, la ville rejoint le dispositif « Ma commune ma santé ». RENDEZ-VOUS PERSONNALISÉ Une permanence de l’association s’installe au CCAS (centre communal d’action sociale) une fois par mois. Le premier rendez-vous est donné vendredi 28 février, de 9h à midi et de 13h30 à 15h30. Le deuxième, vendredi 27 mars. À ces occasions, les habitants peuvent rencontrer un bénévole courtier en assurances et échanger avec lui sur leurs besoins, après avoir pris rendezvous au 01 40 85 65 30. Chaque entrevue est individuelle et dure une demi-heure. Pour les personnes ayant déjà une complémentaire santé, les conditions de celle-ci sont étudiées afin de déterminer si elle est appropriée ou s’il est préférable d’en changer. Pour ceux en étant dépourvus, il s’agit de savoir s’ils peuvent bénéficier de la complémentaire santé solidaire ou, à défaut, de trouver la mutuelle adaptée. C’est pourquoi il faut venir muni de son tableau de garanties, de son dernier avis d’échéance et/ou de son avis d’imposition, en fonction de sa situation. Pour bénéficier du dispositif « Ma commune ma santé », il n’y a pas de limite d’âge. Il est ouvert à tous. Aujourd’hui, Actiom travaille avec quatre mutuelles partenaires  : Pavillon prévoyance (union de mutuelles), Militis (créée par des travailleurs lyonnais indépendants), MIC (Mutuelle de l’Île de la Cité) et MIE (Mutuelle Intergroupes d’Entraide). L’association est déjà implantée dans 2 200 communes et comptabilise 18 000 adhérents et 25 000 contrats. Elle forme un réseau dense qui permet de donner accès à une complémentaire santé à des conditions privilégiées... C’est la force du nombre ! NORA KAJJIOU
DICRIM Mieux vaut prévenir Pour connaître les comportements et réflexes à adopter en cas de risques majeurs naturels et technologiques, chacun est invité à consulter le guide conçu à cet usage  : le Dicrim. Se prémunir face aux risques ne s’invente pas. C’est pourquoi la Ville participe régulièrement à des exercices de sécurité civile. En fin d’année dernière, un entraînement a été orchestré par la Mairie dans les établissements scolaires, à la demande de la Préfecture des Hauts-de-Seine et de l’Éducation nationale. Il a permis de simuler les actions à mener en cas d’événement météorologique orageux de forte intensité qui nécessite une mesure de mise à l’abri. D’autres risques dits majeurs doivent inviter à la prévoyance, qu’ils soient d’origine naturelle ou industrielle  : tempête, inondation, canicule, incendie, rejet de produits toxiques… Aussi, chaque habitant est invité à s’informer sur les comportements et réflexes utiles à acquérir en cas d’évènements de ce type. AGNETTES UN PROJET QUI COMPTE 3En août dernier, l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) avait annoncé une diminution de 31,5 millions d’euros de sa contribution financière au projet de requalification des Agnettes. Aussi la Municipalité a-t-elle rencontré, le mois dernier, le président du conseil départemental du 92 afin d’obtenir de nouvelles subventions. L’échange a débouché sur l’accord par le Département de 30% du coût total de la création du futur centre social et culturel du quartier. L’ANRU participe à hauteur de 15% et la Caf (Caisse d’allocations familiales), de 10%. La Ville assure le reste du financement. Par ailleurs, l’éventualité d’une autre subvention pour la future école Joliot-Curie est encore étudiée par le Département à l’heure où nous rédigeons ces lignes. Un document d’information communal sur les risques majeurs (Dicrim) est disponible en ligne sur ville-gennevilliers.fr, LE GOÛT DU SUD 38 jours à arpenter la Toscane et les villages à flanc de falaise des Cinque Terre, ça vous dit ? La Fédération nationale des anciens combattants (Fnaca) propose un séjour sous le soleil d’Italie du 23 au 30 septembre 2020. À découvrir  : Pise et sa surprenante tour penchée, les remparts de Lucques, les incontournables monuments de Florence et sa petite sœur Sienne, les cinq pittoresques villages de pêcheurs des Cinque Terre, mais aussi Carrare enclavée entre mer et montagne, la médiévale San Gimignano, le Chianti et ses vins, ainsi que le Montecatini Alto et sa vue imprenable. La promesse d’un périple plein de riches découvertes… D Renseignements au 06 83 85 44 69. RÉFÉRENDUM ADP rubrique « cadre de vie », puis « hygiène, prévention et sécurité », ou en mairie, au 13 e étage. ACCUEIL EN MAIRIE FERMETURE OCCASIONNELLE 3L’accueil aux guichets du rez-dechaussée de la mairie sera exceptionnellement fermé un aprèsmidi par mois (le 3 e mardi de chaque mois) pour permettre la formation du personnel aux nouvelles démarches et prestations des usagers. Cette fermeture interviendra donc les mardis 18 février, 17 mars, 21 avril, 19 mai et 16 juin. La borne d’accueil du rez-de-chaussée reste cependant accessible. C’EST PUBLIC 3 Plus que quelques semaines pour exprimer son soutien à une proposition de loi qui affirme le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris (ADP). Le référendum d’initiative partagée est ouvert jusqu’au 12 mars prochain sur le site www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1 La démarche peut également être effectuée sous format papier en mairie, service des affaires civiles, pour les électeurs n’ayant pas de CNI ou de passeport. FÉVRIER 2020 k 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :