GenMag n°309 janvier 2020
GenMag n°309 janvier 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°309 de janvier 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : il était une fois... nos bénévoles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
D Fidèle Massala LES GROUPES DU CONSEIL MUNICIPAL S’EXPRIMENT… LES CONTRIBUTIONS PUBLIÉES DANS CES PAGES N’ENGAGENT PAS LA RÉDACTION DE GENNEVILLIERS MAGAZINE FRONT DE GAUCHE ET CITOYEN-NES (PCF-PG-FASE) BONNE ANNÉE (DE LUTTES) Au nom des élues du groupe Front de Gauche, je vous présente nos meilleurs vœux pour l’année 2020 qui commence. 2019 se termine par une bataille sociale contre le projet néfaste du gouvernement visant à détruire le système des retraites. Les salariés de notre pays se retrouvent plongés dans l’incertitude sur le montant de leur pension. En l’état actuel du texte, ils devraient travailler plus pour percevoir un montant devenu flexible. Nous sommes aux côtés des travailleurs dans ce combat juste. D Maria- Blanca Fernandez GROUPE SOCIALISTE LES ÉLUS SOCIALISTES VOUS SOUHAITENT UNE TRÈS BONNE ANNÉE 2020 ! Nous faisons également le vœu d’une année 2020 riche de débats où la parole de chacun sera écoutée, entendue dans le respect. Face à un gouvernement dans le déni des injustices de sa politique et sans volonté pour répondre aux défis de la transition écologique, nous devons collectivement dans les villes, les associations, les syndicats, échanger, innover, proposer pour faire réelle- D Richard Merra GENNEVILLIERS ÉCOLOGIE DES ENARQUES HORS SUJET ! Nos gouvernants cherchent à vendre un réformisme politique qui serait tourné vers l’avenir et la modernité au prétexte de leur jeunesse physique. La réalité, c’est qu’ils sont englués dans « l’ancien monde » qui dépend essentiellement de l’épuisement des ressources naturelles et d’une croissance ayant elle-même sa limite. Aussi, le réformisme qu’ils nous proposent s’affole. Sommés de sauver leurs mises à court terme, ils vont à l’affrontement. Des calculs d’apothicaire aux dépens des retraites, des minima sociaux, des services publics et même des A.P.L et des pensions montrent leur fébrilité. Ils se mentent et nous mentent sur la vraie nature de la crise en donnant l’illusion qu’il ne s’agirait que d’une simple question de gestion des ressources financières. Espérons également que cette nouvelle année marque la fin des attaques contre notre droit de vivre ensemble dans un environnement sauvegardé. Il n’est pas acceptable que plus de 140 femmes aient été tuées l’an dernier sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. Il n’est pas acceptable que la libération de la parole raciste et la montée des nationalismes puissent avoir lieu sans levée de bouclier. La prise de conscience sur l’état de la planète et du climat doit progresser sans cesse pour que les futures générations puissent, elles aussi, profiter de la vie tout simplement. L’année 2020 sera pour toutes et tous d’autant plus belle qu’elle sera marquée par le sceau de la justice, de l’égalité et de la fraternité. À vous tous et vos proches  : une bonne année ! Contact  : groupefdg@ville-gennevilliers.fr ment bouger les choses ! C’est la force du débat qui fait la force d’une démocratie. C’est le respect de chacun indépendamment de son origine, son orientation politique, son choix de croire ou de ne pas croire, son orientation sexuelle, ses projets, qui fait la qualité du débat et qui rend possible le vivre ensemble. À Gennevilliers aussi, c’est collectivement que nous devons être les gardiens de ces impératifs de respect mutuel et d’écoute pour que dans notre ville chacun et chacune trouve sa place et ait la possibilité de grandir et de s’accomplir pleinement. Or on ne s’opposera pas à la force d’inertie d’un dérèglement climatique qui est déjà en mouvement par ce terrible « hors sujet ». L’avenir et la modernité imposeront nécessairement une rupture brutale, qui ne doit pas conduire à une nouvelle violence faite aux populations. Protéger pour encore un peu de temps le magot des nantis est dérisoire, quand mobiliser ce dernier massivement et rapidement pour un « Green New Deal » serait la véritable responsabilité politique d’aujourd’hui. Expliquer aux pauvres qu’il serait raisonnable de « se serrer encore plus la ceinture » pour sauver un peu de solidarité n’a aucun sens. Elle devra plutôt dire aux riches que le « retour sur investissement » ne sera que la maîtrise du thermomètre (entre 2° et 5° de plus en 2 100), le 100% d’énergies renouvelables, la neutralité carbone et aussi une liberté citoyenne reconquise sur l’addiction à la consommation. Plutôt que refuser de voir la mutation écologique déjà perceptible, nos jeunes dirigeants jouent avec le feu. Générant l’anxiété collective par la destruction des Solidarités, ils attisent les réactions irrationnelles, celles qui mènent aux totalitarismes. JANVIER 2020 k 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :