GenMag n°309 janvier 2020
GenMag n°309 janvier 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°309 de janvier 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : il était une fois... nos bénévoles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
La tête et les Les écoliers de CM2 qui ne savent pas faire de vélo peuvent apprendre lors de séances organisées dans le cadre scolaire par la coopérative BicyclAide. De quoi mettre en selle et sur un pied d’égalité tous les élèves qui passeront au printemps l’Attestation de première éducation à la route. 34 k JANVIER 2020 « Regarde loin devant toi et appuie bien sur les pédales, voilà… comme ça… » Attentif aux consignes de l’adulte, Lervin, casque jaune sur la tête et gilet fluo de rigueur sur les épaules, s’applique à bien tenir sa trajectoire, les doigts agrippés à son guidon. Ils et elles sont cinq cet après-midi-là à rouler sur le plateau d’évolution, à l’arrière du gymnase Anatole-France. Ces élèves en CM2 dans le groupe scolaire voisin ont entamé la seconde des deux séances où ils apprennent ou réapprennent à faire de la bicyclette. Tous sont volontaires. Ce mini-stage leur a été proposé par leurs enseignants. Durant plus d’une heure ils vont pédaler, parfaire leur équilibre, freiner, remettre le métier sur l’ouvrage. DEVENIR AUTONOME Pour les encadrer il y a Lydiane Tirel, éducatrice mobilité vélo à BicyclAide, la coopérative du vélo, au Luth. Sa présence clôt une action qui, depuis le mois d’octobre, l’avait faite intervenir dans quatre établissements (Jean- Lurçat, Paul-Langevin, Henri-Wallon et Anatole-France) auprès d’une vingtaine d’élèves primo-débutants. Ses bénéficiaires ont profité d’un dispositif pionnier dans le département et initié par BicyclAide. Il a reçu l’agrément de l’Éducation nationale, l’aide de la mairie de Gennevilliers et de la Sécurité routière des Hauts-de-Seine. « Nous nous appuyons sur le programme Savoir rouler à vélo lancé par l’État et dont l’objectif est de généraliser la pratique du vélo en autonomie, pour l’ensemble des enfants avant leur entrée au collège », précise Charlotte Niewiadomski, la présidente de BicyclAide.
jambes Aucun obstacle ne se dressera entre eux et la mobilité douce. Le programme se divise en trois blocs d’apprentissage progressifs. Mais les séances dispensées dans le cadre scolaire s’inspirent du premier  : « Il s’agit pour l’enfant de maîtriser des fondamentaux tels que l’acquisition d’un bon équilibre, apprendre à pédaler, tourner, freiner, à conduire et piloter son vélo correctement. » L’enjeu est de développer la culture vélo dès le plus jeune âge dans une société ou ce mode de déplacement doux et non polluant est une formidable alternative à la voiture en ville. « La Municipalité soutient notre initiative en finançant deux séances par école », explique Charlotte. L’objectif est également de mettre sur un pied d’égalité l’ensemble des élèves de CM2 qui passeront le test d’aptitude Attestation de première éducation routière (APER), après les vacances de printemps. Pour l’heure, BicyclAide a remis à chaque enfant ayant participé à l’action un « passeport vélo », pour l’encourager à se perfectionner. Le 7 janvier, l’école Diderot B entrera à son tour dans la ronde. FRÉDÉRIC LOMBARD R BicyclAide la coopérative du vélo  : 01 47 93 41 08 LILOU, 10 ans Prête à avoir un vélo C’est drôle, je sais nager mais je ne savais pas faire de vélo avant. On ne m’a pas appris quand j’étais petite et puis j’avais peur aussi, alors mes parents n’avaient pas insisté. Maintenant, c’est différent… je me sens vraiment bien sur le vélo après seulement deux cours. C’est ma maitresse qui a proposé que je suive ces cours et mes parents étaient d’accord. Ma mère a eu un vélo pour son anniversaire et moi aussi je suis prête à en avoir un. LYDIANE TIREL, éducatrice mobilité vélo Les enfants très motivés Les enfants peuvent être des primodébutants ou avoir besoin de se perfectionner. J’interviens pour leur apprendre à se servir de leur vélo comme d’un moyen de déplacement pour aller partout. Ils arrivent rapidement à dominer leurs appréhensions. Lorsqu’ils ont gagné en confiance tout est plus facile ensuite car ils sont très motivés. Les points importants sur lesquels j’insiste sont la maîtrise du freinage et le port des équipements de sécurité. ABDELHAY, 9 ans J’ai pris confiance Je manque encore un peu d’équilibre mais j’ai pris confiance et tout va beaucoup mieux. Je me sens à l’aise. J’ai bien écouté tout ce qu’on m’a dit sur comment freiner avec les deux mains, par exemple, et passer les vitesses. Aussi que je devais mettre un casque et un gilet chaque fois que je voudrais faire un tour à vélo. J’ai un VTT à la maison et je vais maintenant pouvoir m’en servir et aller rouler avec mon grand frère qui a le sien aussi. JANVIER 2020 k 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :