GenMag n°308 décembre 2019
GenMag n°308 décembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°308 de décembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (188 x 265) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : deux centres culturels et sociaux accueillent les familles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Ces trois jours-là sont attendus de longue date par celles et ceux qui souhaitent garnir leur hotte moyennant un prix raisonnable. Des jouets neufs, donnés par des enseignes, d’autres quasi neufs ou remis en état par les bénévoles du Secours populaire (il suffit parfois d’une pile !) sont proposés à moindre coût. Une vente qui ne fait que des heureux  : ceux qui offrent, ceux qui recevront un cadeau au pied du sapin… et le SPF qui peut ainsi financer en partie ses aides alimentaires, vestimentaires ou des départs en vacances. Et, pourquoi pas, une petite surprise de plus pour les fêtes de fin d’année !
Une perle rare Créer des bijoux à partir de matériaux naturels est une seconde nature chez Sakélé Jocelyne Labay. Cette habitante du Village proposera ses pièces uniques sur le marché de Noël. Chaque jour qui passe rapproche Sakélé Jocelyne Labay du marché de Noël. Il en reste une poignée pour terminer d’imaginer, de créer et de composer près de trois cents parures, bracelets, colliers, bagues, broches, boucles d’oreilles qu’elle proposera dans son chalet, du 13 au 15 décembre, place Jean-Grandel. Cette créatrice de bijoux met les bouchées doubles dans l’atelier de poche aménagé sous les combles de son pavillon. « Je suis passionnée par les perles, les pierres, les gemmes, les coquillages, les graines à partir desquels je conçois et réalise mes pièces », explique cette artiste autodidacte. Chaque modèle est unique. « Mes idées jaillissent des matières, des formes, des couleurs et de ce que m’inspire la personne en face de moi. » Sa grand-mère lui a transmis le virus et elle tente de le transmettre à ses deux enfants. « Jojo », comme ses proches la surnomment, transforme aussi les tissus africains et le papier. « J’ai fabriqué des pendentifs à partir de lanières découpées dans les pages de Gennevilliers Magazine dont la texture est idéale. » Son vœu ? Arriver à vivre de son activité. Alors elle ne rate pas une occasion de se faire connaître, comme en octobre dernier lors des Podada (Portes ouvertes des ateliers d’artistes) et au Made in Gennevilliers ! sein d’un petit groupe de créateurs gennevillois. Au quotidien, Jocelyne travaille aux relations publiques du Syrec (Syndicat pour la restauration collective). « Je m’occupe des animations, je vais dans les restaurants scolaires et dans les classes, je sensibilise les écoliers à une bonne alimentation, j’interviens durant la semaine du goût. » Gennevilliers est son havre. Elle est née à la clinique Chandon, a grandi au Luth, habité aux Chevrins, aux Grésillons, et maintenant au Village. « J’adore ma ville, les gens sont sympathiques et nous avons tous les services publics à portée de main », rappelle cette ancienne directrice du centre de loisirs Denis-Diderot. Plus jeune, elle a roulé sa bosse dans plusieurs d’entre eux. « Pour plaisanter, les collègues me disaient qu’ils en avaient marre de mes activités perles », dit-elle en riant. On ne se refait pas… FRÉDÉRIC LOMBARD D Facebook  : Joujoux de Jojo Joce ayayi30@hotmail.fr DÉCEMBRE 2019 k 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :