GenMag n°306 octobre 2019
GenMag n°306 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°306 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : métro, auto, bobo...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 k OCTObRE 2019 Du sport, encore du sport et que du sport ! Pendant trois jours, les participants du week-end « Faites du sport » se sont donnés à fond. Des animations, des défis, de la course à pied (Run’N’Fun, bien sûr !) , quel programme ! Le tout en famille ou entre amis… mais surtout en baskets !
LES AGNETTES Cousu main Marion Bruna est une costumière de spectacle emballée par son métier et attachée à son quartier, les Agnettes, où elle s’apprête à aménager son propre atelier. Chaud devant, il y a une première dans l’air et Abd al Malik n’attendra pas. Le 6 octobre, le rappeur auteur-compositeur-interprète met en scène « Les Justes », la pièce d’Albert Camus, au théâtre du Châtelet à Paris. Dans les coulisses, Marion Bruna est sur les charbons ardents. Elle participe à la création de la cinquantaine de costumes. Costumière de spectacle de profession, Marion est une passionnée… non pas rivée mais cousue à son métier. « Je reproduis d’après modèle, je transforme, je rénove les costumes des comédiens », explique-t-elle. Théâtre, danse, opéra, cirque…tous les univers lui conviennent pourvu que cette titulaire d’un DMA (Diplôme des métiers d’art) de costumière-réalisatrice puisse y exprimer sa part de créativité et poser sa patte de technicienne chevronnée. De ses dix doigts En seulement six années, fils et ciseaux en main, Marion a déjà travaillé pour les scènes et sur les sites les plus prestigieux  : Palais Garnier, Opéra Bastille, théâtre de l’Aquarium, Moulin rouge, festival d’Avignon… Les arts ont toujours aiguillonné cette manuelle aux doigts d’or, même si elle voulait au départ devenir scénographe. « J’ai passé mon enfance à fabriquer des objets, à dessiner, à faire de la mosaïque et c’est ma grand-mère qui m’a appris à coudre à la machine. » Cette intermittente du spectacle va là où les contrats l’appellent et elle n’en Marion investit son nouvel atelier, dans le patrimoine de l’OPH, rue Victor-Hugo. manque pas. « J’aime la mobilité de mon activité qui me confronte à chaque fois à des situations nouvelles, où j’emmagasine de l’expérience. » Sa notoriété grimpe en flèche dans le milieu. Jusqu’à présent, elle manquait d’un espace de travail lorsqu’elle rapporte de l’ouvrage à la maison. Au point d’avoir dû refuser certains engagements… Une contrainte bientôt levée grâce à son futur atelier, rue Victor- Hugo, qu’elle partagera avec une consœur. « Je vais pouvoir stocker le matériel sur place, recevoir les comédiens lors des essayages et aménager le lieu à mes goûts », se réjouit-elle. Une véritable aubaine, à deux pas de son domicile aux Agnettes. « Cette proximité c’est du temps gagné qui me permettra de développer des projets plus personnels et aussi de continuer à m’impliquer dans la vie de mon quartier. » Marion est adhérente à La Gennevilloise, la boutique associative bio, locale et équitable, en bas de chez elle. Du cousu main. Frédéric Lombard OCTObRE 2019 k 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :