GenMag n°306 octobre 2019
GenMag n°306 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°306 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : métro, auto, bobo...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
d Chaouki Abssi Les groupes du conseil municipal s’expriment… Les contributions publiées dans ces pages n’engagent pas la rédaction de Gennevilliers Magazine FRONT DE GAUCHE ET CITOYEN-NES (PCF-PG-FASE) Contre le racisme Le racisme, comme beaucoup d’autres discriminations, se porte bien, hélas. Beaucoup de personnes vivent malheureusement cette affreuse réalité. Qu’il s’agisse d’un accès à l’emploi, si décisif pour vivre, ou au quotidien elle engendre de nombreuses humiliations et injustices. L’actualité ne nous rassure pas. Comme par hasard, au moment où des questions de fond comme celles sur la retraite se posent, on brandit la stigmatisation. Quand une voix s’élève contre le racisme, on brandit un soi-disant racisme anti-blanc. Le racisme est condamnable comme toutes les discriminations comme d Laurent Noël groupe socialiste Mobilisés pour la réussite de tous les élèves ! Le rôle de l’école dans la lutte contre les inégalités scolaires est fondamental  : jusqu’où et comment l’école peut-elle contribuer à limiter l’aggravation de ces inégalités ? De la maternelle à l’université, l’ensemble des études prouve que l’école n’arrive plus à jouer pleinement son rôle dans ce domaine. C’est une difficulté majeure pour le pacte républicain de notre pays mais aussi dans notre ville. d Délia Toumi GENNEVILLIERS éCOLOGIE Inégalités dès l’enfance Tous les enfants ne vivent pas le même monde, ce qui est bien la moindre des choses. Or ce qui ne devrait être qu’une simple distinction devient un critère de classement dans une sorte de hiérarchie sociale. On parle alors d’inégalités en matière de capital culturel et économique. Le bagage qui se construit dans la diversité hors l’école, deviendra dans ces conditions déterminant face aux attentes de cette dernière. Il interviendra sur des « prérequis » comme les capacités langagières, la maîtrise du transfert de compétences, l’envie de collaborer ou d’exercer un leadership, le goût pour la lecture, l’écriture, les arts, le calcul, etc. Nous ne contestons pas la pertinence de ces « prérequis », mais plu- celles contre les femmes, ou celles contre les homosexuels… Nous avons la chance, en France, qu’en droit, le racisme n’est pas considéré comme une opinion mais comme un délit. Jusqu’à quand ? On peut se poser cette question quand tant de fois des propos haineux ne sont pas considérés comme des délits et encore moins sanctionnés. Certains responsables vont jusqu’à proposer de passer outre des propos, des chants homophobes dans les stades. De plus les tenants de la haine en guise de programme prennent trop de place, en France, en Europe et aussi sur les continents américains. Des responsables de l’Union européenne décident de nommer le portefeuille immigration à la commission  : « pour la protection du mode de vie européenne ». Comme incitation à la division on ne fait pas mieux. Jusqu’où ça ira ? Il nous faut être vigilant et combattre le racisme comme toutes les discriminations. A Gennevilliers, ce combat ne date pas d’aujourd’hui. Ici on cherche plutôt à vivre ensemble. Ensemble, nous persévérons. Contact  : groupefdg@ville-gennevilliers.fr L’investissement des familles dans les conseils d’école est plus que jamais indispensable. Les représentants des parents d’élèves participent aux conseils d’école et aux conseils d’administration des établissements scolaires. Les élections se tiendront le vendredi 11 octobre 2019 ou le samedi 12 octobre 2019. Vous pouvez vous rapprocher des organisations présentes sur la ville et intégrer les listes soumises au vote dans le ou les établissements vous concernant. Les élus socialistes de Gennevilliers considèrent que la réussite de nos enfants est un sujet d’intérêt général. C’est un immense défi, que nous devons relever ensemble élus et parents. Groupe.socialiste@ville-gennevilliers.fr ; 01 40 85 63 56 tôt qu’on y accède en fonction de sa place dans la hiérarchie sociale. Or, il ne s’agit aucunement d’un phénomène naturel sur lequel on ne peut agir, pas plus d’une paresse sociale qui toucherait les plus fragiles. Les recherches récentes menées par le sociologue B. Lahire et son collectif* montrent qu’il s’agit avant tout d’un accès ou non aux savoirs que l’Homme depuis Homo Sapiens a su fabriquer et transmettre de génération en génération. Le capital culturel et économique constituerait donc une extension de nous-mêmes et quand on possède ces « prérequis » le pouvoir qu’on a sur le monde s’agrandit. Si non, on vit dans une réalité contrainte et restreinte. L’inégalité qui s’applique à des enfants est révoltante. Elle appelle à se mobiliser contre le désengagement d’une appropriation solidaire du « bien commun ». C’est le rétrécissement des politiques publiques mené par des Conservateurs Libéraux qui renforce les clivages subis par l’enfance. * « Enfances de classe. De l’inégalité parmi les enfants », collectif dirigé par Bernard Lahire, éd. Du Seuil, 2019 OCTObRE 2019 k 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :