GenMag n°297 décembre 2018
GenMag n°297 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°297 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : se garer sans s'égarer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Plus forts que les addictions 3 « Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux, et la sagesse d’en connaître la différence. » Chaque mardi, de 19 heures à 20 h 30, à la Ferme de l’horloge, la réunion du groupe d’entraide des Narcotiques Anonymes débute par cette requête récitée en chœur. Employés, ouvriers, cadres, sans emploi… ils et elles ont un problème avec les drogues, alcool compris, pensent en avoir ou sont dépendants en rétablissement. Ici on vient sans contrainte ni cotisation à verser pour se parler, s’écouter, se serrer les coudes. « Notre but commun est de rester abstinent et d’aider d’autres dépendants à le devenir », confirme Farid, l’un des animateurs du groupe et lui-même ex-toxicomane. Ce soir-là, Fanny a insufflé de l’espoir autour de la table. Elle a témoigné de son parcours de vie, son rétablissement en cours depuis sept ans, les études qu’elle a reprises après quinze années infernales. « Le combat n’est jamais gagné mais grâce aux Narcotiques Anonymes je me sens plus forte et je ne suis plus seule pour le mener », affirme-t-elle. Une parole en or. F.L. Associations Narcotiques Anonymes. 06 64 53 18 65. narcotiquesanonymes.org 8 k DéCembre 2018 Le Luth Apprends-moi Mercredi 5 décembre, de 14h à 16h, peinture sur papier kraft. 5 € . Ça se discute Permanence des élus du quartier, jeudi 6 décembre, de 18h à 19h, à l’espace Aimé-Césaire. Autour d’un repas Vendredi 7 décembre, de 19h à 23h, à l’espace Aimé-Césaire  : repas solidaire avec soirée dansante autour d’un repas préparé par l’association Les voisines du Luth. 5 € . Inscriptions à l’espace. Ateliers d’Agnès Ils se déroulent à l’espace Aimé-Césaire. Samedi 8, de 10h à midi  : préparation de crêpes vietnamiennes aux légumes, suivie d’une dégustation. Jeudi 13, de 14h30 à 16h30  : fabrication de dentifrice naturel. Pour adultes. Vendredi 14, de 10h à midi  : atelier cuisine avec un habitant. Plus d’informations auprès de l’espace. Samedi 15, de 10h à midi  : fabrication de sticks à lèvres et décongestionnant pour le nez. Pour adultes. Mardi 18, de 14h à 16h  : sophrologie. Prévoir une tenue décontractée et un Agnettes 1, rue Julien-Mocquard Sylvain Padellec 01 40 85 48 53 06 75 92 48 00 Chevrins Fossé-de-l’Aumône 6, place Jules-Guesde Baya Mazri 01 41 21 04 94 06 34 46 38 87 tapis de gym. Pour adultes. Vendredi 21, de 10h à midi  : un chef cuisinier propose un menu complet élaboré à partir de recettes d’habitants. De 18h à 20h  : astuces contre les cernes et fabrication de mascara. Pour adultes. r 5 € pour tous les ateliers. Apporter torchon et couteau pour les ateliers cuisine. Spectacle Mercredi 19 décembre, de 13h45 à 16h, à l’espace Aimé-Césaire  : « Le cri de la girafe », spectacle musical pour enfant, à partir de 5 ans. Entrée gratuite. Inscriptions obligatoires à l’espace. Loto Samedi 22 décembre, de 15h à 17h, loto des familles, à l’espace Aimé-Césaire. 3 € par personne. Un adulte pour deux enfants maximum. A partir de 5 ans. Apporter un goûter fait maison. Le VILLAGE On en parle La permanence des élus a lieu jeudi 13 décembre, à 18h30, à l’antenne, 2 rue Jean-Moulin. Une galette ? Mardi 8 janvier, de 15h à 17h, à la Ferme de Grésillons 28, rue P.-Vaillant-Couturier Espace Grésillons Elise Courtas 01 40 85 60 42 06 21 11 27 48 Chandon-Brenu Sévines - République 13-15, rue Emile-Zola Léticia Zavala 01 40 85 48 69 06 29 14 80 56 l’horloge, galette des anciens. Puis conférence sur l’histoire de la Ferme de l’horloge organisée par la Société d’histoire de Gennevilliers et présentation des actions des services municipaux en direction des seniors. Renseignements et inscriptions à partir du lundi 17 décembre auprès de l’agent de développement au 01 40 85 60 79. Chandon-Brenu-Sévines On en parle La permanence des élus du quartier a lieu mercredi 12 décembre, de 18h30 à 20h, dans la salle d’activités de la maison de l’enfance Anatole-France, 13/15 rue Emile-Zola. Sans rendez-vous. Les GréSILLONS Ça se discute Jeudi 13 décembre, de 9h à 11h, à l’espace Grésillons  : « Mères et tabous », débat animé par l’association Ateliers éveil et sens. Magique Jeudi 3 janvier, de 15h à 17h, à l’espace Grésillons, « Théo l’éléphant magicien », spectacle de magie, ventriloquie et sculpture de ballons. Plus d’informations auprès de l’espace Grésillons. Les six agents de développement local accompagnent les initiatives et les projets des habitants. Ils ont également un rôle d’interface entre la population et l’administration. Enfin, ils coordonnent et participent à des actions ayant un impact sur l’aménagement et le lien social dans les quartiers. Espace Grésillons 01 40 85 60 40 Espace Aimé-Césaire 01 40 85 49 20 Luth 6, avenue du Luth Espace Aimé-Césaire Isabelle Nadal 01 40 85 49 20 06 12 23 15 06 Village 2, rue Jean-Moulin Farah Megharbi 01 40 85 60 79 06 48 59 05 40
Le projet de ta ZAC a été présenté à I:ensemble.'4.00- Amor des habtants en octobre. Le projet de la ZAC a été présenté à l’ensemble des habitants, en octobre. ZAC LAROSE-CAMELINAT Dessine-moi un village Le projet d’aménagement de la ZAC Larose-Camélinat a été présenté aux habitants, en octobre dernier. Mais certains étaient déjà bien informés, et pour cause  : ils avaient été associés à la réflexion. Réinventer les contours d’un quartier, ça ne s’improvise pas. Depuis 2016, le projet urbain de la ZAC (zone d’aménagement concerté) Larose-Camélinat est en préparation. Si l’expertise technique est incontournable, un dialogue avec les habitants a également été mis en place afin qu’ils puissent donner leur avis et s’approprier le projet. Une démarche essentielle aux yeux de Farah Megharbi, agent de développement au Village  : « Les habitants sont attachés à leur quartier et ils ont leur place dans le processus de modernisation de la ville. Les concertations leur ont permis de prendre conscience de ce pouvoir d’agir. » Ils ont voix au chapitre Réunions, ateliers, balade urbaine. Maherzia Zeghouane fait partie de ces habitants qui ont participé aux échanges Attention, la faisabilité du projet dépendra des informations complémentaires du conseil départemental du 92 sur le positionnement précis de l’ovoïde routier. autour du projet. Si elle s’est investie, c’est qu’il « est important de savoir ce qui se passe dans son village ! » Et elle ne le regrette pas. « J’ai le sentiment d’avoir été comprise et écoutée. » Françoise Machet la rejoint. « Pour moi, il était important que nous conservions notre jardin partagé car c’est un lieu de rencontre. » Ce sera chose faite puisqu’il a été convenu de le déplacer à proximité du pavillon en meulière situé au 89 boulevard Camélinat. La volonté de conserver cette construction représentative du style art nouveau a également émergé des rencontres. De grandes percées vont être créées du nord au sud et d’est en ouest pour ouvrir le site Larose. Du côté du site des Collines, une percée est aussi prévue en son centre. Pour Farah Megharbi, « le secteur Larose- Camélinat fait partie intégrante du Village. Ces aménagements permettront d’assurer la continuité entre les différents secteurs du quartier. » Unité de quartier Afin de créer un lieu de vie et de rencontre, la placette à l’angle de la rue Jules-Larose et du boulevard Camélinat sera agrandie. Pour l’animer, deux commerces y seront installés. Un autre verra le jour à l’angle des rues de l’Union et Jules-Larose. Du côté du boulevard Camélinat, ce sont des locaux d’activité et de service qui sont attendus. Concernant les nouveaux logements, 187 sont au programme. Les bâtiments ne dépasseront pas une hauteur de quatre étages, auxquels s’ajouteront le rez-de-chaussée et les combles. L’harmonie avec le bâti préexistant sera privilégiée et la brique, un des matériaux choisis pour créer une identité au lieu. Quant aux habitants des vingt logements du 23 rue Jules-Larose, ils seront relogés dans le quartier car les bâtiments dits des Douaniers sont destinés à être démolis. Si le projet est bien avancé, il faudra tout de même attendre 2021 pour que les premières constructions ne débutent. Nora Kajjiou DéCembre 2018 k 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :