GenMag n°297 décembre 2018
GenMag n°297 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°297 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : se garer sans s'égarer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Passeurs de Pas un, ni deux... mais dix ans que ça dure ! Les Prix littéraires décernés par les enfants et leurs parents sont de retour. Cette année, ce sont les élèves de maternelle qui choisiront leur livre préféré. Pour la 10 e édition des Prix littéraires, les bibliothécaires de la Ville ont sélectionné dix livres adaptés aux enfants de maternelle  : cinq pour les classes de toutes petites et petites sections, cinq autres pour les classes de moyennes et grandes sections. D’ici avril prochain, les élèves, mais aussi leurs parents, devront choisir parmi cette sélection l’œuvre qu’ils préfèrent. Les différents livres sont abordés en classe grâce aux activités proposées par les enseignants. « Lors d’une précédente édition, nous avions réalisé un livre pop-up », se remémore Fabien Durand, professeur de moyenne section à Anatole-France. « Les livres sont aussi prêtés aux familles. Ils créent du lien entre l’école et la maison. » En janvier, des lectures à voix haute seront proposées aux enfants dans les médiathèques. Les 13, 15 et 16 février, elles seront ouvertes à tous. De plus, pour que les enfants comprennent comment se crée un livre, des rencontres avec les auteurs seront organisées en mars. Ensuite, il n’y aura plus qu’à élire son livre préféré ! 32 k DéCembre 2018
L’année dernière, les classes de CM1 et CM2 qui participaient aux Prix littéraires avaient reçu auteurs et illustrateurs avant de faire leur choix. livres Le choix des petits... Alors, quelle est cette histoire qui saura toucher les plus jeunes et leurs parents en plein cœur ? Celle du « Caméléon » de Jean Gourounas, petit animal pudique qui n’aime pas, mais alors pas du tout, qu’on le regarde ? A moins que ce ne soit celle de la chenille vorace qui se prend pour un ogre et dévore tout sur son passage, racontée par Gaëtan Dorémus dans « Minute papillon ! ». L’album cartonné sans texte d’Amandine Laprun saura luiaussi immanquablement séduire  : une fois mis debout, il se transforme en arbre. Rien que ça ! Bien sûr, il ne pouvait se nommer autrement que « Arbre ». Pour les amoureux de la nature, il y a également le très interactif « Regarde ! » de Corinne Dreyfuss (lire ci-contre)  : on tape des mains et voilà des oiseaux qui s’envolent, on tape des pieds et voici la terre bien tassée. C’est la vie du jardin ! D’autres seront encore charmés par l’histoire de Gilles, sorti de son œuf tout près d’un renard qui dort... mais pas pour longtemps... « Gilles a un pépin », de Mathieu Lavoie, est une relecture humoristique de la fable du corbeau et du renard. à s’en lécher les babines !... et des grands ! Et pour les élèves de moyennes et grandes sections, quel est le menu ? Là aussi de belles histoires à découvrir, comme celle, racontée par Antonin Louchard dans « Super cagoule », d’une petite poule obligée par sa mère à porter une cagoule bien chaude... mais qui gratte ! Que va-t-il se passer quand un loup croisera son chemin ? Dans le livre « L’abri » de Céline Claire et Leng Qin, il fait froid aussi  : une tempête de neige se prépare... Heureusement, l’entraide peut réchauffer les cœurs. Pourtant être unis n’est pas une mince affaire  : « Clic et Cloc », couple inséparable d’amis imaginé par Estelle Billon-Spagnol (lire ci-contre), découvrent le sentiment de jalousie et surtout l’autonomie indispensable pour s’épanouir. Quant au duo d’inlassables travailleuses dans « Abeille et épeire », d’Émilie Vast, il rappelle que chacun à son rôle dans la nature. Pour preuve, les deux compères emmènent le lecteur à la découverte de leur quotidien. Et si se liaient des amitiés improbables ? C’est ce qu’imagine avec beaucoup d’humour Sébastien Léger dans « L’histoire du loup et du Petit Chaperon rouge aussi ! » Toutes ces histoires sont à dévorer sans tarder dans les médiathèques de la ville. La remise des prix aura lieu le 18 mai 2019. Mais nous aurons le temps d’en reparler... Nora Kajjiou Corinne Dreyfuss, auteur Cpourvous J’adore la nature, être dans un jardin, planter des graines et les regarder pousser, observer les insectes... J’avais envie de partager cette passion à travers le livre « Regarde ! ». C’est intéressant que les enfants et les parents soient associés aux Prix littéraires car si les livres s’adressent aux premiers, ils passent aussi par le filtre des seconds. Ce sont eux qui les achètent ou les empruntent et qui les lisent. Que l’enfant, même très jeune, puisse donner son avis est une excellente chose car c’est lui le plus important. Le livre est fait pour lui, il lui est destiné. Ce qu’il y a de mieux, c’est quand l’enfant le choisit, qu’il se l’approprie et qu’il l’aime. Estelle Billon-Spagnol, auteur Associer les parents aux Prix littéraires est une bonne idée. La lecture est un moment privilégié de partage entre eux et leurs enfants. Bien que j’écrive exclusivement à destination de ces derniers, les parents accompagnent la lecture, l’approfondissent et répondent aux questions que se pose leur enfant. Quand l’adulte prend plaisir à lire une histoire, il transmet ce plaisir et l’enfant y prend goût plus facilement. Je suis ravie que mon livre ait été sélectionné. Le métier d’écrivain est très solitaire, nous ignorons comment nos livres sont perçus... Savoir que « Clic et Cloc » a été remarqué me donne des ailes. Anne Robinson-Sagnes, bibliothécaire chargée de la coordination du projet L’initiative a pour but que la lecture accroche les enfants. C’est une occasion pour eux d’apprendre ce qu’est le livre, ce qu’il y a dedans. Plusieurs activités sont proposées  : lectures à voix haute par des comédiens, rencontres avec les auteurs, etc. Elles permettent aux enfants de découvrir ce qu’il y a derrière cet objet  : qui le crée, qui le pense, quelle est la démarche de l’auteur. Ensuite, il arrive que ce soient les enfants eux-mêmes qui emmènent leurs parents à la bibliothèque. Les Prix littéraires renforcent aussi le lien entre les écoles et les médiathèques. Dans les deux lieux, les enfants retrouvent leurs livres. DéCembre 2018 k 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :