GenMag n°297 décembre 2018
GenMag n°297 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°297 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : se garer sans s'égarer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
STATIONNEMENT Les Gennevillois sont invités à se prononcer mercredi 12 décembre, de 8 h à 20h. Ce sera la conclusion d’une longue phase de débat qui aura aussi permis à chacun de s’interroger sur la place de la voiture en ville, un enjeu majeur dans la transition climatique en cours. Le diagnostic sur le stationnement à Gennevilliers a été présenté au cours d’une réunion publique en mairie, le 11 octobre. Une offre complémentaire Quel que soit le choix des habitants, la nouvelle réglementation, sans doute insuffisante à régler seule les dysfonctionnements constatés, devrait s’accompagner de mesures complémentaires comme l’augmentation de l’offre de parkings payants pour les visiteurs de passage (théâtre, Brenu, centre-ville…). L’enlèvement des voitures-ventouses ou épaves pourrait s’accentuer (il concerne déjà 1000 véhicules par an) Et maintenant, on décide ! 3 Tous les Gennevillois majeurs inscrits sur la liste électorale peuvent participer au vote du 12 décembre en se rendant dans le bureau de vote de leur quartier. Les habitants qui n’y figurent pas ont pu s’inscrire sur une liste complémentaire au mois de novembre. 8 bureaux de vote seront ouverts de 8h à 20h 20 k (P77f'-t7E7 DéCembre 2018 18,5 km de voies sont aménagés pour les vélos, à Gennevilliers. Encore faut-il que les voitures ne s’y garent pas ! puisque la Ville projette de passer un marché de délégation avec une fourrière et de faire accréditer deux agents municipaux pour ce travail. Les bailleurs et copropriétés seront sollicités pour que leurs résidents réinvestissent les parkings résidentiels. Si le niveau d’occupation de 86% apparaît satisfaisant, il existerait quand même des places vacantes. Des systèmes de places partagées en location à la journée pourraient aussi voir le jour. Enfin, et il s’agit là d’une question d’avenir, un effort particulier portera sur le développement des circulations douces (vélos) et collectives (transports en commun, covoiturage). À cet égard, la mise en service de la nouvelle formule de Vélib, avec des vélos à assistance électrique, en début d’année prochaine (lire en page 36), est un signe positif pour que notre ville retrouve une meilleure fluidité de circulation. jean-michel masqué n école maternelle Lucie-et-Raymond-Aubrac 18-22 avenue Chenard-et-Walcker n centre de loisirs Anatole-France 36 rue du Puits-Guyon n école maternelle Caillebotte 13 rue des Petites-Murailles n centre de loisirs Joliot-Curie 9-13, rue Marcel-Lamour n espace Grésillons 28 rue Paul-Vaillant-Couturier n école maternelle Langevin 3 rue Hector-Berlioz n école maternelle Pasteur 1 rue Pasteur n Espace Aimé-Césaire 6 avenue du Luth
La ville totalise environ 9 690 places de stationnement. A l’heure actuelle, 188 sont en zone bleue. Stationnement payant service de stationnement Un réglementé payant avec un tarif 3 horaire fixe ou progressif. l Atouts - Favoriser la rotation des véhicules - Ressources financières (à évaluer) - Régime spécifique résident l Inconvénients - Coût de la mise en place - Nécessité d’une surveillance régulière - Acceptabilité sociale - Coût de la surveillance l Mise en place - Démarrage en 2020 s Coût estimé  : 2,1 M € AU CHOIX Zone bleue 3Un service de stationnement réglementé, gratuit et limité dans la durée (20 minutes, 2 h et 5 h). l Atouts - Favoriser la rotation des véhicules - Un faible coût de mise en place - Gratuité pour l’usager l Inconvénients - Nécessité d’une surveillance régulière - Coût de la surveillance (1 agent/300 places) l Mise en place - Déploiement en 2019 s Coût estimé  : 550 000 € Dossier Richard Munarriz Fossé-de-l’Aumône Il est bon de rappeler que beaucoup de communes font payer le stationnement. On a la chance que ce ne soit pas le cas à Gennevilliers. Mais c’est aussi un handicap car beaucoup de non-Gennevillois viennent se garer dans nos rues… Il existe aussi des incivilités, que je constate à l’angle Couture-d’Auxerre et Louis-Calmel où l’on se gare n’importe où pour aller dans les magasins. Un passage plus fréquent des ASVP pourrait apporter une présence dissuasive. Alors, zone bleue ou stationnement payant à un coût modeste ? Je n’ai pas encore tranché. Régine Clara Le Luth J’apprécie beaucoup la démarche en cours sur le stationnement. C’était nécessaire car beaucoup de gens se plaignent du stationnement, notamment dans mon quartier. J’espère qu’on pourra régler le problème des doubles files. Il ne faudrait pas non plus multiplier les îlots de deux places comme on peut le voir avenue Lanternier au risque de diminuer les places. Il faudrait aussi inciter les gens à prendre des places en sous-sol. Si le stationnement payant est choisi, j’espère que les Gennevillois en seront exonérés. Fabienne Moreau Les Grésillons Trop de non-Gennevillois viennent se garer ! Sur les places en zone bleue, je vois les gens venir changer leur disque toutes les heures. Sans parler des garagistes qui occupent plusieurs places de stationnement public. Ce serait bien que le stationnement reste gratuit étant donné les difficultés économiques avec la hausse du prix du carburant et les futurs péages urbains. Ou alors qu’il existe une carte de résidents ! Même gratuit, il faudrait quand même traiter les problèmes de voitures-épaves, de non-résidents et de professionnels qui s’étalent. J’attends aussi beaucoup de l’extension de la vidéosurveillance pour toutes les incivilités. DéCembre 2018 k 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :