GenMag n°297 décembre 2018
GenMag n°297 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°297 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : se garer sans s'égarer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
STATIONNEMENT Comme le stationnement faisait partie des Défis à relever il y a un an, les Gennevillois sont invités à se prononcer sur son évolution lors d’un vote consultatif, mercredi 12 décembre. Après un an de débats et d’études, le moment est venu de faire un choix pour que la rue soit mieux partagée par tous. L’insatisfaction exprimée et l’attention portée à la problématique du stationnement ne sont pas nouvelles. À Gennevilliers comme dans toutes les zones urbaines françaises. Fin 2017, un des six Défis pour Gennevilliers concernait déjà le stationnement, la mobilité et, plus largement, le partage de l’espace public. À la suite des débats et actions menés avec les habitants, la Ville annonçait (entre autres !) , pour le stationnement, une étude de stationnement et mobilité, les élus indiquant  : « Nous consulterons la population pour tout changement », de réglementation. Un an après, nous y sommes ! état des lieux Une étude sur la mobilité et le stationnement à Gennevilliers a été menée en juin et juillet derniers, de façon globale et comparative, quartier par quartier, par le cabinet d’études SCET (Services, conseil, expertises et territoires). Les 18 k DéCembre 2018 Avant le vote, des débats étaient organisés dans tous les quartiers, courant novembre.
Stationner sur une piste cyclable, un passage pour piétons ou un trottoir est considéré comme « très gênant ». Il en coûte donc 135 € . résultats ont été présentés publiquement le 11 octobre, agrémentés de préconisations pour améliorer la situation*. « L’intérêt de cette étude, confie le maire, Patrice Leclerc, est de bénéficier du regard d’un spécialiste qui a fourni un diagnostic précis et apporté l’expérience de ce qui s’est fait dans d’autres villes au niveau du stationnement afin d’éviter les erreurs commises. » Le cabinet a également indiqué qu’on retrouvait ce même type de tensions sur le stationnement dans les villes voisines. L’enquête a porté sur les 9 690 places de stationnement public gratuit (dont 188 en zone bleue et 328 places réservées PMR, livraisons, transport de fonds…) de la zone résidentielle. Notons qu’il existe aussi 6 760 places de stationnement privé (dont 4 273 détenues par l’OPH), la majorité en box individuel. À quelques particularités près, quasiment tous les quartiers sont saturés ou proches de la saturation pour ce qui concerne le stationnement sur l’espace public, ce qui ne fait que confirmer le ressenti des habitants et des élus. Un choix CAPital « Nous partions avec une seule certitude, indique Patrice Leclerc. Face au mécontentement des habitants, la Ville devait agir. Nous pensions qu’il allait falloir réglementer, mais nous nous attendions à une incitation au stationnement payant comme dans les villes voisines. La principale surprise de cette étude est sans doute de préconiser plutôt l’extension de la réglementation en zone bleue. » Tout le mois de novembre, le maire et les élus ont présenté cette étude et ses préconisations, lors de réunions publiques organisées dans les quartiers, incitant chacun à faire le choix entre la zone bleue et le stationnement payant lors du vote du 12 décembre. Dans l’un ou l’autre cas, un système de vignette « résident » serait proposé par la Ville sur décision du maire * www.ville-gennevilliers.fr/26-4136/fiche/stationnement-nouveau-virage.htm Le mot du maire PATRICE LECLERC Dossier Votez, nous appliquerons ! Le stationnement dans notre ville, comme dans toutes les villes de la petite couronne est un problème quotidien pour les habitants. Lors des Défis, nous avions promis de consulter les habitants sur le changement de réglementation. Nous tenons cet engagement en vous invitant à choisir le 12 décembre entre le stationnement payant et le stationnement gratuit en zone bleue. Suite aux conseils du bureau d’études et aux réunions dans les quartiers, la Municipalité est pour une réglementation en zone bleue gratuite. C’est ce qui correspond le mieux aux caractéristiques de notre ville sans avoir l’inconvénient d’un lourd investissement financier avec la mise en place de bornes parcmètres. Dans les deux cas, nous ferons respecter la réglementation en embauchant des ASVP, et nous améliorerons l’enlèvement des épaves dans la ville. Nous exprimons une préférence mais, vous le savez d’expérience, nous respecterons votre vote même s’il ne correspond pas à notre avis. Alors votez, choisissez entre le stationnement payant ou le stationnement gratuit en zone bleue. Nous appliquerons votre décision. DéCembre 2018 k 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :