Gend'info n°381 novembre 2015
Gend'info n°381 novembre 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 FEUILLE DE ROUTE FEUILLE DE ROUTE  : MESURE 6.33 AIDE À LA MOBILITÉ, METTRE EN LIGNE CERTAINS POSTES À POURVOIR Afin de faciliter la mobilité et de permettre une meilleure diffusion des vacances des postes, la mesure 6.33 de la feuille de route rend accessible à tous les militaires de la gendarmerie les postes disponibles sous Agorh@. Dans le cadre des mesures « feuille de route », il a été décidé d'accroître la visibilité des postes à pourvoir, par une connaissance plus précise des vacances de postes. Agorh@ offre désormais une nouvelle fonctionnalité sous la forme d'une « aide à la mobilité » informatisée, directement accessible pour chaque militaire. Celle-ci offre une vision complète des postes vacants et permet une recherche par grade et par unité. À partir de l'intranet Agorh@ (onglet Mon dossier – Demande de mutation), les candidats à la mobilité accèdent à la rubrique « Aide à la mobilité » pour établir des requêtes et obtenir les postes disponibles au sein des formations qu'ils souhaitent rejoindre. Cet outil permet de décliner, dans les périmètres choisis, les postes préalablement signalés « à pourvoir » par les gestionnaires, assortis d'une éventuelle mention relative à la prise en charge par l'administration des frais de changement de résidence (intérêt de service). Une aide en ligne est mise en place dans le portail afin de guider les utilisateurs. Cet outil innovant, qui répond à une attente forte des militaires, leur permettra d’avoir une meilleure connaissance des postes vacants et de disposer, pour les gestionnaires, d’une ressource potentiellement disponible. Afin de ne pas susciter de vains espoirs, une distinction claire sera faite par les gestionnaires entre les postes vacants et disponibles et les postes qui, bien que vacants, sont potentiellement « gagés », dans le cadre par exemple de la mise en place des tableaux d'avancement. Cette innovation ne remet pas en cause le principe de la gestion annualisée du plan annuel de mutation. Sirpa Gend MAJ F. Balsamo - photo d’illustration
Mardi 13 octobre, une opération judiciaire a été conduite à Lyon (69) et dans quatre autres villes de France, afin de démanteler un réseau de prostitution organisé via Internet et agissant sur l'ensemble du territoire, dans une cinquantaine d'hôtels et de studios. Le couple, soupçonné d'être à la tête de cette fructueuse entreprise, a été interpellé et plusieurs prostituées ont été auditionnées. Les enquêteurs ont, par ailleurs, procédé à d'importantes saisies au titre des avoirs criminels, dont un appartement de 310 000 € et un véhicule neuf de plus de 30 000 € . Retour sur une enquête menée depuis décembre 2014 par la Section de recherches (S.R.) de Lyon. FIN D'UN LUCRATIF RÉSEAU DE PROSTITUTION Lundi 12 octobre – S.R. de Lyon. Les écoutes téléphoniques mises en place dans le cadre de la cellule d'enquête PROXOTEL permettent de localiser avec certitude les prostituées que les gendarmes souhaitent interpeller en « flag » le lendemain. Mardi 13 octobre, dès 8 heures, les enquêteurs de la cellule, renforcés par des militaires de la S.R. et des groupements du Rhône, de la Loire et de l'Ain, sont en place. À Lons-le-Saunier (39), Belfort (90), Thionville (57) et Saint-Étienne (42), aux abords des hôtels, les équipes guettent les premiers clients pour interpeller les prostituées et les entendre en qualité de témoins. Dans le même temps, dans le VI e arrondissement de Lyon, les enquêteurs de la cellule PROXOTEL attendent ces « flags » pour procéder à l'interpellation de la proxénète présumée et de son compagnon. Autour du lieu de résidence du couple, cinq sonnettes sont postées en mesure d'intervenir en milieu ouvert si la cible venait à sortir avant le top du poste de commandement. 9 h 20 – Le couple est intercepté alors qu'il quitte son domicile. Le conjoint, qui semble n'avoir aucun rôle décisionnaire, est conduit à la BTA de Montluel (01) pour y être entendu en présence d'une interprète. Dès lors, les enquêteurs investissent les différents lieux de prostitution et procèdent à leur perquisition, puis à l'audition des prostituées. Ils saisissent près de Rreportage photo Sirpa Gend CNEC. Morin par la capitaine Céline Morin 10 000 € en espèces, plusieurs mandats à destination de la Chine, des billets de train, des cartes bancaires PCS (cartes de paiement prépayées), plusieurs téléphones mobiles, une carte de France sur laquelle plusieurs villes sont matérialisées, ainsi que divers documents en lien avec les faits. La présence d'une interprète, travaillant sur réquisition, permet de traduire tous les documents et notes manuscrites en chinois. MAGAZINE 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :