Gend'info n°380 octobre 2015
Gend'info n°380 octobre 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 ACTUALITÉ commission G.M.  : des effectifs supplémentaires La commission « gendarmerie mobile » (G.M.), sous un format élargi à l'ensemble de la chaîne des IRP, s'est réunie vendredi 18 septembre à la DGGN, sous la présidence du major général. Elle a été l'occasion pour chaque direction et service de communiquer sur les travaux actuels et de répondre aux interrogations des IRP, dans un contexte où la G.M. est fortement engagée au plan opérationnel. Les points suivants ont notamment été évoqués  : le bilan du dispositif Szas été, l'engagement de la G.M. dans la lutte contre l'immigration irrégulière, la planification des grands événements à venir, la réforme du CSA et du diplôme d'arme et l'adaptation des moyens aux besoins des unités. Le directeur général est intervenu à l'issue des travaux pour souligner la qualité du travail accompli et annoncer la création d'effectifs supplémentaires pour la G.M. dans le cadre du plan « migrants ». Le tweet du mois Orxinneneeianonale ==lrEtempéries Encore B départements en alerte orange. A75 tes fermée au sud de #Lodeve. Redoublez de Prudence ! Sirpa-Gendarmerie Maj. F. Balsamo technopolice 2015 « la sécurité des systèmes d’information  : tous utilisateurs, tous concernés » La 16 e journée Technopolice s’est tenue le 17 septembre à la DGGN, à Issy-les- Moulineaux (92). Créé en 2006 et organisé par le ST(SI)², cet événement a réuni 240 participants, essentiellement des gendarmes, des policiers, des partenaires institutionnels de la sécurité intérieure et des représentants de la société Festival de photojournalisme Visa-off  : la gendarmerie primée Le jury du festival Visa-off a délivré une mention spéciale à l'exposition de photographies du major Fabrice Balsamo, du Sirpagendarmerie. Intitulée « Regards », cette exposition, organisée à la caserne Gallieni de Perpignan (66), était constituée des photos noir et blanc prises par le major lors de l'intervention du GIGN à Dammartin-en-Goële (77), le 9 janvier dernier. civile (universitaires, chercheurs, grands groupes et PME innovantes). Des stands y ont présenté plusieurs applications de sécurisation des systèmes d’information utilisées par des entreprises. À l’issue des interventions, les débats ont été clos par le contreamiral Dominique Riban, adjoint au directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) et le préfet Jean-Yves Latournerie, chargé de la lutte contre les cybermenaces au ministère de l’Intérieur. Ce dernier a notamment déclaré qu’en termes de prévention, une des belles réussites est le « Permis Internet » de la gendarmerie nationale. Sirpa-Gendarmerie Maj. F. Balsamo Sirpa-Gendarmerie Maj. F. Balsamo
inauguration des nouveaux locaux du cNFPJ Le 1er octobre, à l'occasion de la prise de commandement du colonel Jacques- Charles Fombonne, le général de corps d'Armée Alain Giorgis, commandant des écoles, a inauguré les nouveaux locaux du Centre national de formation à la police judiciaire (CNFPJ), à Rosny-sous-Bois (93). Devenu centre autonome, le CNFPJ a quitté l'école de Fontainebleau (77) cet été, pour s'installer au Fort de Rosny, dans les anciens locaux du PJGN. Séminaire « Drones et véhicules intelligents » D1 E Avec une équipe pédagogique en partie renouvelée, le centre bénéficie désormais d'un ensemble de structures lui permettant d'organiser, sur un seul et même site, la trentaine de formations figurant à son catalogue. Outre des salles de cours équipées de moyens pédagogiques de dernière génération, il dispose ainsi, sur plus de 4 000 m² rénovés, d'installations dédiées aux investigations Anacrim et N'Tech, des salles de mises en situation d'audition, deux iikelte- dik L'ensemble des forces de gendarmerie de la Fiep s'est rassemblé à l'occasion d'un séminaire consacré aux drones et aux véhicules intelligents à Issy-les-Moulineaux (92), les 9 et 10 septembre. Celui-ci s'inscrit dans le cadre des travaux de la présidence française de l'association des forces de gendarmerie de la zone euroméditerranéenne, consacrés en 2015 aux défis de la transformation numérique. Plusieurs spécialistes de l'Arme, des experts des forces de la Fiep ainsi que différents partenaires interministériels et industriels de haut niveau ont participé à ce séminaire, intitulé « Drones et véhicules intelligents  : quelles menaces Sirpa-Gendarmerie Maj. F. Balsamo laboratoires de criminalistique jouxtant des locaux de scène de crime et la reproduction d'une Cour d'assises. Le CNFPJ pourra dispenser aux 2 000 stagiaires annuels un enseignement dans tous les domaines où la lutte contre la criminalité réclame l'acquisition de compétences techniques, avec des mises en situation aussi proches que possible de la réalité du terrain. Il pourra par ailleurs accueillir simultanément plus de 250 stagiaires. et quels défis pour la sécurité ». Les travaux de ces journées s'articulaient autour de trois grands axes  : le « drone ami », ou son emploi par les forces de sécurité intérieure ; le « drone adverse », ou l'utilisation malveillante des drones et les systèmes de transport intelligents. L'observatoire central récemment créé, des actions d'anticipation menées par la gendarmerie (projets Gendiag et Scoopaf) et le dispositif d'analyse rapide d'ADN Gendsag, développé par l'IRCGN, ont été présentés aux partenaires étrangers. Pour plus d'informations sur la Fiep  : www.fiep.org MI Dicom ADC F. Pellier BAC-SCJI ACTUALITÉ 7 Formes graves de criminalité  : signature d'un protocole francobritannique Le 7 septembre, en présence de l'Ambassadeur de Grande- Bretagne à Paris, le directeur des affaires criminelles et des grâces, le sous-directeur de la police judiciaire de la gendarmerie nationale et ses homologues de la police nationale et de la douane judiciaire, ont cosigné avec les autorités britanniques du Home Office et de la National Crime Agency un protocole de coopération institutionnelle judiciaire et policière en matière de lutte contre les formes graves de criminalité. Résultant d'un groupe de travail associant magistrats et services d'enquête, il vise à améliorer la coopération policière entre les deux pays, dont les systèmes juridiques sont résolument différents. Il rappelle notamment les informations qui peuvent être obtenues dans le cadre de la coopération policière sans avoir recours à un accord ou à une autorisation judiciaire.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :