Gend'info n°379 aoû/sep 2015
Gend'info n°379 aoû/sep 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40 CULTURE Par son histoire, ses attributions et sa participation aux événements qui rythment la vie de la nation, la garde républicaine occupe une place particulière dans le patrimoine français. Cette unité de la Gendarmerie nationale constitue un univers aux multiples facettes et aux nombreux métiers. Cet ouvrage, entièrement réalisé par des gardes républicains et préfacé par Stéphane Bern, vous livre plus de 350 photographies des formations spéciales de la garde républicaine. Il est consacré aux formations équestres du régiment de cavalerie, aux formations à pied, à moto, et formations musicales issues des deux régiments d'infanterie, ainsi qu'aux orchestres et Chœur de l'armée française. Il met en avant une force militaire alliant modernité et tradition. Ce livre, magnifiquement illustré par le photographe officiel de la garde républicaine, dévoile les coulisses de cette subdivision de la Gendarmerie nationale. À la découverte des formations spéciales de la Garde Républicaine conception et photographies de l'adjudant david mendiboure 192 pages 30 euros eklARZAVIDI NE muye Puotique LA, PU (enefuue eqc£ tcoNotectue PW M'{1¢ et Glere y PRIOLON Les Oubliés du Levant keeee Beau livre Thèse Roman historique L’intelligence économique consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger l’information économique stratégique, afin de renforcer la compétitivité d’un État, d’une entreprise ou d’un établissement de recherche. Depuis une vingtaine d'années, l'intelligence économique se développe en France au point qu'aujourd'hui, elle prend une part importante dans la politique publique. Elle met en relation des acteurs (entreprises privées, agents et administrations étatiques) qui autrefois communiquaient peu. Elle permet aux gendarmes, notamment par sa mise en place en gendarmerie entre 2006 et 2010, de mieux connaître son territoire et ses questions économiques. À l'heure où la France est confrontée à la compétitivité, le défi de l'intelligence économique mené par les pouvoirs publics peut constituer un levier de relance économique. Cet ouvrage, écrit par un officier de gendarmerie d'active, reflète le champ d'action des pouvoirs publics et de la collectivité en matière d'intelligence économique. Il peut éclairer aussi bien les chefs d'entreprise, les étudiants en intelligence économique que les agents des administrations. Ce livre propose une synthèse des outils mis à la disposition des chefs d'entreprise et dévoile un panorama global sur l'ensemble des moyens mis en œuvre par l’État en matière d'intelligence économique. La politique publique d'intelligence économique olivier chardavoine éditions L'harmattan, collection entreprises et management 392 pages 38,50 euros Ce livre écrit par un père (adjudant de gendarmerie à la retraite) et son fils (professeur d'histoire) relate les faits qui vont conduire à la découverte, près d'un village druze, d'une plaque matricule, d'ossements et de lambeaux de tenues de soldats français, morts au Liban en 1926, pendant la "révolution syrienne". Dommages collatéraux, déserteurs, mutins ? Depuis 15 ans, Philippe Priolon enquête pour mettre un nom sur ce matricule qui faisait partie du corps expéditionnaire français composé de spahis marocains, tirailleurs sénégalais et autres soldats venus des colonies. Il souhaite découvrir pourquoi des hommes ont été dissimulés, enterrés à la hâte sans qu'il n'en soit fait état dans les journaux de marche régimentaires. Les oubliés du Levant, matricule 33975 philippe et Grégory priolon éditions L'Harmattan 157 pages 15,50 euros Rendez-vous du mois Un concert exceptionnel franco-allemand, intitulé « Ensemble ! », sera donné le 20 septembre à Baden-Baden (Allemagne), sous le haut patronage de Winfried Kretschmann, Ministre- Président du Land du Bade-Wurtemberg et de son Excellence Philippe Étienne, Ambassadeur de France à Berlin, en présence de Claude Tomasi, fils du compositeur Henri Tomasi, qui créa et dirigea, en 1946, à Baden- Baden, son Requiem pour la Paix. Ce rendez-vous sera celui de la paix et de l'amitié franco-allemande. Initié par le colonel (.r.) Raymond H. A. Carter, spécialiste en criminalité internationale, et Sylvie Kabina-Clopet, directrice de l’Agence Toccata-Europe, après les attentats terroristes perpétrés à Paris début 2015, ce concert rendra hommage aux gendarmes et policiers des deux pays qui ont risqué et parfois perdu la vie afin de protéger leurs concitoyens et les valeurs de notre société. À ce titre, les recettes seront reversées à « ces héros des temps modernes et à leur famille ». Au programme, sous la direction du chef d'orchestre Pavel Baleff, des œuvres de Ludwig van Beethoven, Camille Saint-Saëns, Henri Tomasi, George Gershwin, Eugene Bozza, Hector Berlioz, Astor Piazzolla, Joseph Kosma, Paul Desmond, Friedrich Silcher et Siegfried Fietz. ensemble ! dimanche 20 septembre 2015, 16 h au Kurhaus casino de Baden-Baden renseignements – réservations  : 0049 72 21 96 27 00 info@ticketsbaden-baden.de
3 septembre 1944  : des gendarmes au cœur du drame à Crécy-en-Ponthieu Alors que les derniers cantonnements allemands se sont repliés au cours de la nuit, le 3 septembre 1944 au matin, quelques soldats encore présents dans la région tentent de s’enfuir en direction du Nord. Vers 8 h 30, des habitants de Crécy-en-Ponthieu avertissent la gendarmerie que quatre militaires allemands ont été capturés. Peu de temps après, le maréchal des logis-chef Berle, commandant la brigade, est informé que trois autres soldats se sont réfugiés dans la sucrerie de Crécy. Il décide de s’y rendre accompagné des gendarmes Delannoy, Bedu et Patry. Finalement, ce sont douze Allemands, dont un officier, qui sont faits prisonniers par les gendarmes et des Crécéens venus prêter main-forte. Un fusilmitrailleur, cinq mitraillettes et sept fusils sont saisis, ainsi que des grenades à main et de nombreuses munitions. Mais lorsqu’ils regagnent la brigade, à quelques centaines de mètres de l’entrée, les gendarmes essuient les rafales d’un autre groupe de soldats postés au milieu de la route. Ayant réussi à s’abriter et à enfermer les prisonniers dans la chambre de sûreté, le maréchal des logis-chef Berle organise la défense de la caserne. Le gendarme Martinache, qui est permissionnaire, se joint à ses camarades. Très vite, la brigade est assiégée par plus de soixante Allemands par l’aspirant Salomé Krakowski, Service historique de la Défense La veille de sa libération par la 1 re division blindée polonaise, la commune de Crécy-en-Ponthieu (80) fut le théâtre d’un tragique événement qui vit périr trois gendarmes. puissamment armés. Durant près d’une heure, les gendarmes résistent vaillamment à l’ennemi, mais leur position est intenable. À court de munitions, sans aide extérieure, les gendarmes et leurs familles, réfugiées dans la cave, gagnent un abri souterrain situé à proximité. Pour éviter le massacre des femmes et des enfants, le chef Berle, les gendarmes Martinache et Patry décident de se rendre. Au même instant, les Allemands descendent dans le souterrain et font remonter les familles. Les prisonniers enfermés en cellule sont repris et les logements fouillés de fond en comble. Le gendarme Delannoy parvient néanmoins à fuir par le jardin, tandis que le gendarme Bedu leur échappe en se cachant sous un amas de postes radio dans le grenier de la brigade. Après avoir été brutalisés, Émilien Berle, Édouard Martinache et Raymond Patry sont fusillés dans un des bassins de la sucrerie, située à cinq cents mètres de la caserne. Arthur Savreux, résident de l’hospice, qui sciait du bois à la brigade ce matin-là, subit le même sort, ainsi que deux résistants FFI de Crécyen-Ponthieu, Gilbert Gaffet et Eugène Petit. Monument commémoratif à l’emplacement de l’exécution. HISTOIRE 41 Les 3 gendarmes de Crécy  : le gendarme Patry, le gendarme Martinache et le maréchal des logis-chef Berle. Service historique de la Défense – Vincennes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :