Gend'info n°379 aoû/sep 2015
Gend'info n°379 aoû/sep 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 DOSSIER UN ÉTÉ SOUS PROTECTION Un poste provisoire BGTA unique en France Depuis 2009, des équipes spécialisées de la Brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA) se relaient pour tenir un poste provisoire sur le Golfe du 1er juillet au 31 août. Leur mission  : contrôler les hélisurfaces privées ou « responsables » et faire respecter la réglementation aérienne notamment l'arrêté préfectoral du Var qui définit les créneaux et le nombre de mouvements autorisés, une mesure locale plus contraignante que l'arrêté national. En effet, les transferts directs héliportés sont privilégiés pour éviter les embouteillages vers et depuis l'aéroport de Nice, mais aussi Cannes, Monaco et les yachts qui mouillent dans le Golfe. tures arrêtées aux feux tricolores. Raclettes et produits d’entretien pour parebrise en main, ils proposent leurs services contre rémunération. Au signal, les individus partent immédiatement en courant, poursuivis par les gendarmes. Une fois interpellés, ils sont emmenés au sein des brigades pour la suite de la procédure. Deux matinées par semaine, un marché s’installe sur la place des Lices de Saint- Tropez. Il est 11 h 45. Au milieu des touristes, la patrouille de trois gendarmes ne passe pas inaperçue. « Au-delà du mythe du gendarme de Saint-Tropez, les patrouilles sont la vitrine de la gendarmerie, affirme le major Raphaël Robinet, commandant la BTA de Saint-Tropez. Nous sommes au service de la population. Outre le volet répressif, nécessaire, nous cherchons à accentuer la prévention notamment auprès des touristes. » Photographiée à plusieurs reprises par des vacanciers, la patrouille n’oublie pas sa mission pour autant. Des touristes négligents sont repérés et aussitôt abordés. À l’aide d’un prospectus sous forme de bande dessinée bilingue, les gendarmes rappellent quelques précautions d’usage pour éviter les vols. « Ce support de prévention est le fruit d’un travail en collaboration avec les hôteliers et restaura- teurs du Golfe, précise le colonel (COL) Damien Choutet, commandant le groupement de gendarmerie départementale du Var (83). Saint-Tropez est consciente que sa sécurité et sa tranquillité sont des éléments essentiels de son attrait. » 14 h 00. Accueil de la BTA de Saint-Tropez. Plusieurs victimes attendent pour déposer plainte. Vol à la tire, cambriolage, véhicule forcé, « Il faut garder à l’esprit qu’un tiers de la délinquance de l’été du département du Var s’effectue sur un secteur géographique concentré  : autour du Golfe, rappelle le COL Choutet. C’est l’enjeu majeur de la saison. » Les renforts octroyés au sein des brigades (Gendarmes mobiles (G.M.), réservistes) sont sur tous les fronts avec leurs collègues gendarmes départementaux (G.D.). Dans le contexte du plan Vigipirate, ils sont également présents lors des festivités organisées régulièrement sur le port ou à proximité. Cet après-midi, il s’agit d’un meeting aérien. « L’afflux des touristes pour y assister est conséquent, explique le major Robinet. Notre présence se veut dissuasive, mais il faut rester attentif. » 15 h 20. Pendant que leurs collègues œuvrent au cœur de Saint-Tropez, d’autres patrouillent dans les zones pavillonnaires. Parmi eux, des gendarmes du Gelac en civil. Tee-shirt, short, baskets et sac à dos… rien ne permet a priori de les différencier des touristes. En véhicule banalisé, à pied ou à vélo, ils repèrent tout comportement suspect. 16 h 50. Cet après-midi, les gendarmes de l’Escadron départemental de sécurité routière du Var (EDSR83) ont concentré leur action autour du Golfe. Renforcés par des militaires de la compagnie de Gassin-Saint-Tropez, ils quadrillent les routes de retour des plages. À quelques centaines de mètres au-dessus d’eux, un hélicoptère complète le dispositif. « Aujourd’hui, notre action est à la fois dissuasive et proactive, précise le capitaine Augustin de Kergorlay, commandant la section aérienne gendarmerie d’Hyères. Dissuasive car l’hélicoptère est volontairement visible depuis le sol. Proactive, car nous pouvons également intervenir rapidement en cas de refus d’obtempérer ou de cambriolage signalé pendant notre présence. Quasi systématiquement, un observateur de l’unité appuyée est présent dans l’appareil. Sa connaissance de la circonscription et des comportements à surveiller facilite notre travail. »
12 h 05 – Sur le marché, une patrouille rappelle les bonnes conduites à tenir pour éviter les vols. 15 h 30 – Les gendarmes sont vigilants lors du meeting aérien, dans le cadre du plan Vigipirate. 17 h 00 – En coordination avec l'EDSR83, la Sag de Hyères survole le dispositif terrestre. 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :