Gazette des Armes n°92 avril 1981
Gazette des Armes n°92 avril 1981
  • Prix facial : 15 F

  • Parution : n°92 de avril 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (204 x 293) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 53,7 Mo

  • Dans ce numéro : les armes d'épaule sudistes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Le F.M. MAS 22, arme d'essai, copie française du F.M. Bar. Le groupe de combat des armées 1930, 46e R.I. Fusils 07-15 M 16, pistolet 7,65 et FM 24. (Collection Eric Miquelon. Album-Souvenir "Uniformes") LES DEUX DÉTENTES, PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT : A. Détente mitrailleuse (détente arrière). 1. Arme au repos, le piston est maintenu accroché en position arrière par la tête de gâchette. 2. Une pression sur la queue de détente provoque l'abaissement de la tête de gâchette, le piston est projeté vers l'avant sous l'action du ressort récupérateur. Tant que le doigt exerce une pression sur la détente, le piston est libre sur sa course et le tir automatique se poursuit sans arrêt. B. Détente coup par coup (détente avant). 1. Arme au repos. Le piston est maintenu accroché en position arrière par la tête de gâchette. 2. Une pression sur la queue de détente provoque l'abaissement de la tête de gâchette, le piston est projeté vers l'avant entraînant le départ du coup. 3. Aussitôt, le mentonnet échappe la gâchette qui retrouve sa position horizontale ; sa tête accroche alors le cran d'armé du piston et empêche tout mouvement vers l'avant, tant que le doigt du tireur n'a pas relâché, puis renouvelé, sa pression. On se retrouve alors dans le cas de figure no 1. Note : La sûreté de l'arme est assurée par un levier qui s'oppose à la rotation des détentes et assure leur blocage.
Itt ARg5 € 1111141Ct 11x1IIKA Ittil Fia XVIIIe ou la réalité dépasse la fiction En ce jeudi 12 mai 1794, la petite ville de Laika, perchée sur les falaises escarpées dominant les boucles du Don, est en grande effervescence. Ce soir même vont commencer les fêtes données en l'honneur du Tricentenaire de l'Arsenal 11). Le tsar Paul est attendu, toute la Cour sera là, venue à grand frais de Moscou, accompagnée par prudence, les routes étant peu sûres, par l'état-major au grand complet. Le clergé, représenté par le patriarche Kornn, pope préféré de Sa Majesté l'Empereur, officiera dès dimanche en la chapelle de l'Arsenal. Enfin, point culminant des cérémonies, l'on doit remettre un somptueux fusil autsar, nur nortera gravé en lettres d'or sur le ca- non : "Tricentenaire de Laika". Ce fusil, conçu par l'ingénieur caucasien Tazar, créateur et fondateur de la première balle ogivale chemisée en plomb, qui porte d'ailleurs son nom, baptisa l'arme : "Piersky daï Polonoff Kro Patcheck" Cette pièce d'armurerie unique, conservée au Musée de Léningrad, porte la légende surprenante que je me suis fait traduire tant bien que mal : "Ce fusil porte au coeur, à gauche et à plus de deux verstes L'arme actuellement conservée au Musée de Leningrad (Photo Y. Jobert e et demi, du fait et dans l'ordre, de la force de son recul, du pas de rayures et de la puissance de la poudre utilisée...". Le tsar ne voulut pas se séparer de son arme et sur le chemin du retour, il s'arrêta pour chasser en Crimée. La soeur du monarque, attirée par le bruit des fracassantes explosions se serait écriée en grec (3) : "Océ Bastos Paul". De transmission en déformation orale : , ce lieu serait devenu Sébastopol. Si cet article n'était pas d'une très sérieuse rigueur historique, l'on croirait à un canulard, fort déplacé d'ailleurs dans cette revue. Candy RATON Esquisse du fusil avec "lunette" fixée à demeure, conservée à la Tour de Londres (Document I.W. M) Py bE KOTOPOE H/KORDA HE 011 I,ECT3OBA110 Remarques. (1) Du château fort, ou château de l'Arsenal, ne subsistait plus que la tour ouest, dite Tour Guénief, détruite par un bombardement en août 1942. (2) Ce jeu de mot est à peu près intra- duisible, au plus près : "Le fusil à pierre de Paul". 13) La soeur (demi-soeur) dutsar était grecque, et en cette langue,.""Bastos"" signifie : "petite bille de plombque l'on utilisait dans les frondes au Moyen Age". Une esquisse de ce fusil est conservée la Tour de Londres, département des archives. Elle fut faite en 1816 par un observateur anglais, de passage au musée Lord Ynateur. 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :