Gazette des Armes n°451 mars 2013
Gazette des Armes n°451 mars 2013
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°451 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 43,8 Mo

  • Dans ce numéro : les revolvers de Marine 1858-1892.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
La partie interne de la table de la batterie modèle 1816 présente un évidement ogival. Macaron de monture indiquant une recette de l’arme en mars 1831. Marquage du modèle sur la queue de culasse. Sur les modèles an IX (ici représenté) et an XIII, l’écusson (extrémité avant du pontet) se termine par un relief en goutte d’eau alors que cet ornement est absent sur les modèles 1816. 36 Gazette des armes n°451 Le système d’armes 1816 Dès sa création, le comité consultatif de l’artillerie se pencha sur la question de la modernisation de l’armement individuel de nos troupes. Il établit le cahier des charges d’un nouveau système d’armes individuelles plus fiables et comportant un nombre de modèles plus restreint que ce qui existait sous l’Empire. Les prototypes correspondant à ce cahier des charges furent réalisés par l’atelier de précision du dépôt central. Dans le système d’armes modèle 1816, le nombre de modèles est réduit à seulement sept armes à feu, inspirées pour l’essentiel des modèles An IX et An XIII en service sous l’Empire. - un fusil de grenadier - un fusil de voltigeur(et sa variante de marine) - un fusil d’artillerie L’écusson comporte des ailettes sur lesquelles la détente est fixée par une petite vis (flèche) et non plus par une goupille. - un mousqueton de cavalerie - un pistolet de cavalerie (et sa variante de marine) - un pistolet d’officier - un pistolet de gendarmerie Notre étude se borne à l’étude des pistolets de cavalerie, d’officier, de gendarmerie et de marine. Nous n’aborderons dans cet article ni les armes d’épaules, ni les diverses armes blanches que comportait également le système d’armes modèle 1816. Le système d’armes 1816 fut assez éphémère, puisqu’il laissa la place dès 1822 à un nouvel ensemble d’armes, sur lequel nous reviendrons dans cet article. Nous présenterons les pistolets du système 1816 en détaillant le pistolet de cavalerie modèle 1816 (parfois aussi appelé « pistolet de troupe modèle 1816 » par opposition au pistolet d’officier). Les autres pistolets du modèle 1816 (d’officier, de gendarmerie et de marine) n’étant que des déclinaisons du modèle de cavalerie. Le pistolet de cavalerie modèle 1816 Cette arme se distingue des pistolets modèles An IX et An XIII de l’Empire par les points suivants : La platine qui, bien qu’assez proche des platines modèle An IX, bénéficie de nombreuses modifications de détail, destinées à améliorer la régularité de l’inflammation de la charge : - le bassinet n’est plus incliné vers le haut en arrière comme sur les modèle précédents mais presque horizontal. Il comporte à l’arrière un garde-feu et est légèrement plus profond que celui des modèles An IX et An XIII et son plan supérieur (entablement) est au niveau du milieu de la lumière), - la batterie est plus large que sur les modèles précédents et sa table est évidée d’une cavité ogivale, - la petite boule qui, sur les modèles an IX et an XIII, terminait la goutte de suif qui se trouve à l’extrémité arrière de la branche inférieure du ressort de batterie est supprimée sur le modèle 1816. Outre les classiques poinçons de contrôle, la platine porte, comme il se doit, le marquage
en lettres cursives de la manufacture royale qui a fabriqué l’arme. Le canon à cinq pans court à l’arrière est arrondi sur l’avant. Sa lumière est désormais de forme conique et non plus cylindrique. Son calibre est de 17,1 mm. La date de fabrication de l’arme est frappée sur le plan oblique gauche alors que les poinçons de l’inspecteur qui en a effectué le contrôle final sont apposés sur le plan incliné droit. Le pan vertical droit porte le initiales MR de « manufacture royale » en avant de la lumière. La monture, réalisée en noyer blond, présente une poignée moins épaisse est aussi légèrement plus pentée que celle des modèle an IX et an XIII. Un anneau est ajouté au bas de la calotte, afin de permettre d’assurer le pistolet à la selle par l’intermédiaire d’une lanière de cuir. L’emploi de cette lanière devra attendre pour être officialisé que soit publié le nouveau règlement de la cavalerie du 7 octobre 1845 dont l’article 592 précisera que « le pistolet, transporté dans la fonte gauche de la selle doit être retenu à cette dernière par une sangle placée dans l’anneau de calotte ». La monture comporte une bride de poignée en fer à l’arrière de la poignée qui n’est Les deux mêmes armes vues du côté gauche. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Longueur totale 348 mm Longueur du canon 200 mm Calibre 17,1 mm Masse 1,3 kg Un anneau de grenadière est vissé à la base de la calotte du modèle 1816 et la poignée de ce modèle est légèrement moins épaisse que celle des modèles an IX et an XIII. Pistolet de cavalerie (aussi appelé « de troupe ») modèle 1816 en haut et modèle 1822 en bas. Le modèle du haut parvenu jusqu’à nous en état parfait a été précautionneusement nettoyé ce qui lui confère un aspect quasi neuf, celui du bas, également en excellent état est resté « dans son jus » en conservant sa patine d’époque. On constate la grande similitude qui existe entre les deux modèles, que seul le léger retroussis existant à l’extrémité supérieure de la batterie sur le modèle 1822 permet de différencier. présente que sur le pistolet de cavalerie et sa variante de marine. Les pistolets d’officier et de gendarmerie modèle 1816 ne comportent Sur le modèle 1822, pas cette pièce. la lumière du canon Du côté gauche, en arrière de la contreplatine, est apposé un large poinçon circurement plus bas est percée légèlaire indiquant le mois et l’année de sortie de (0,7 mm) que sur manufacture de l’arme. Au centre du poinçon le modèle 1816. La sont reportées les lettres MR pour « manufacture royale » donc sous l’enta- lumière se trouve Les garnitures, réalisées en laiton, comportent désormais en remplacement de l’em- supérieur) du bassiblement (le plan bouchoir en bande à avant ouvert des modèle net. On notera que précédents, un embouchoir enveloppant de la date de sortie de manufacture de forme très caractéristique ; l’arme est frappée - le pontet se termine à l’avant par un arrondi et non plus une goutte de suif, droit du canon sur sur le pan oblique - la baguette en fer conserve le profil dit « à le modèle 1822 tête de clou », alors qu’il est - l’écusson comporte des ailettes sur lesquelles la détente est fixée par une petite vis oblique gauche sur frappé sur le pan et non plus par une goupille. le modèle 1816. La Gazette des armes n°451 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 1Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 2-3Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 4-5Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 6-7Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 8-9Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 10-11Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 12-13Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 14-15Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 16-17Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 18-19Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 20-21Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 22-23Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 24-25Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 26-27Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 28-29Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 30-31Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 32-33Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 34-35Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 36-37Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 38-39Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 40-41Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 42-43Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 44-45Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 46-47Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 48-49Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 50-51Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 52-53Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 54-55Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 56-57Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 58-59Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 60-61Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 62-63Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 64-65Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 66-67Gazette des Armes numéro 451 mars 2013 Page 68