Gazette des Armes n°420 mai 2010
Gazette des Armes n°420 mai 2010
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°420 de mai 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 21,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'armement français de mai 40.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Culasse de mousqueton Rival (à gauche) et culasse de Carabine de cavalerie Berthier modèle 1892 (à droite). La culasse en cours d’ouverture. La flèche rouge désigne le poussoir qui permet d’effacer les lèvres du magasin et de décharger ce dernier de toutes ses cartouches en un seul mouvement simple et sûr. Tracés de la société françaises de munitions (SFM) indiquant les cotes de l’étui à demi bourrelet et de la balle de 8 mm Rival. (Document : Jacques Barlerin) En 1910, apparaissent au catalogue des mousquetons et carabines Rival de type militaire, proposés en calibre 8 mm Rival,.303 Lee-Metford et 6,5 mm Daudeteau. La carabine mesure 1,23m et est dotée d’un canon de 70 cm et possède un levier de culasse droit. Le mousqueton mesure 1,10m, est doté d’un canon de 0,55 met possède un levier de culasse recourbé. Comme toujours, la Manufacture d’Armes et cycles de Saint-Etienne propose pour chacune de ces deux armes plusieurs niveaux de finition. Les différentes versions Les versions standard référence 250 pour le mousqueton et 250 A pour la cara- bine sont en finition basique « bronzé noir de guerre » Leur prix et de 95 francs. Une version dont le bronzage est un peu plus soigné est proposée à 105 Francs. Il faut compter 10 francs de plus pour acquérir chacune de ces sions en « modèle Extra » : un appella- vertée par « BIS ». Voici l’explication que le tion qui désigne pour la célèbre firme de Saint-Étienne des armes particulièrement réussies, sélectionnées dans l’ensemble du stock et affectés d’une référence identiques à celle des autres modèles complé- tarif-album fournit pour ce numéro bis : « Depuis bien des années, presque toutes nos armes sont désignées dans nos tarifs par deux numéros, le numéro véritable et le numéro BIS. Voici l’explication de cette façon de faire : fabriquant toutes nos armes par séries, il arrive inévitablement, bien que toutes soient établies avec les mêmes soins et d’une manière identique, qu’il s’en trouve quelques unes mieux réussies que les autres, comme qualité d’ensemble et qui, à l’essai, donnent des résultats extra comme portée et comme précision. Ces armes spéciales sont immédiatement classées à part, mises dans les mains de nos meilleurs finisseurs et portent dans le tarif un numéro BIS. Chacun de nos modèles d’armes est donc désigné par deux numéros, savoir : le numéro ordinaire correspondant aux armes représentant le type exact et un numéro BIS correspondant aux armes EXTRA du même type. » Les armes « Extra » des Rival Standard se différencient par la présence d’une zone antireflets sablée mat à la partie supérieure du chien et du boîtier, par la présence d’une sûreté facultative, montée du côté gauche du boîtier et par celle d’une baguette de nettoyage à embout laiton, insérée dans un rainure usinée du côté gauche du fût. C’est un mousqueton de ce type, dont les photos illustrent cet article. Le mousqueton comporte en outre un anneau de suspension pour la selle, alors
Détail de l’embouchoir et de la baguette (l’embouchoir, comme le canon sont dépourvus de tenon de baïonnette). La couleur jaune de la baguette résulte d’un traitement thermique : celle-ci est bien en acier. que la carabine n’en comporte pas. Les deux armes sont vendues 115 francs. Elle peuvent être également commandées avec une finition améliorée (« modèle extra », réf 255bis et 255 A bis) au prix de 125 Francs Il s’agit du reliquat d’armes jadis commercialisées par la SFAP puis la société Stéphanoise d’armes que la manufacture d’armes et cycles a rachetées, tant pour disposer d’armes militaires modernes et performantes pour sa clientèle de tireurs sportifs à l’arme militaire, lointains prédécesseurs de nos amateurs de TAR, que pour sa clientèle coloniale, désireuse d’assurer son auto-défense dans certains territoires mal pacifiés. Ces modèles, qui se différencient des Daudeteau d’origine par leurs marquages et l’ajout d’un gardemain seront commercialisés jusqu’en 1914, soit seulement pendant cinq années. Il est à noter que les marquages « SFAP Saint Denis », d’origine apposés sur les boîtiers de Daudeteau par la Société française des armes portatives seront effacés par la manufacture d’armes et cycles qui fera apposer sa propre raison sociale au poinçons (lettre par lettre) et non au rouleau. Les Rival à profil militaire ne figurent plus au premier tarif-album de l’après-guerre, qui est édité en 1921. Par contre, les versions chasse continuent à être commercialisées en calibres.375,.303,.405 et 8 mm Lebel. Ces versions seront vendues jusqu’à la seconde guerre mondiale. Après 1945 la société Manufrance, héritière de la manufacture d’armes et cycles de Saint Etienne commercialisera sous le nom de « Rival » une carabine de chasse aux gros gibiers africains, dotée d’une culasse Mauser 98, sans rapport avec les anciennes « Rival » à mécanisme Daudeteau. Conclusion Les armes militaires et de chasse système Daudeteau constituent des pièces de collections intéressantes, tant par leur mécanisme, que par leur très belle finition. En 1995, un fonctionnaire bien documenté a pris l’initiative discutable d’ajouter aux calibres de première catégorie le 6,5 Daudeteau et le 8 mm Kropatchek portugais : deux calibres rares, dont les munitions ne sont plus fabriquées depuis longtemps et ne menaçaient guère la sûreté de l’état. Les rares fusils Daudeteau en calibre 6,5 mm se trouvent aujourd’hui de ce fait classés en première catégorie, ce qui est d’une aberrante stupidité ! Par bonheur, les armes du mécanisme Dauteteau en calibre 8 mm Rival,.405 Winchester et.375 restent, elles classées en 5 ème catégorie et peuvent de ce fait être détenues librement par les tireurs licenciés et les chasseurs, moyennant une simple déclaration en préfecture. La logique serait que l’ensemble des armes Rival et Daudeteau soient aujourd’hui classés en 8 e catégorie d’autant plus que la cartouche de 8 mm Daudeteau est devenue quasiment introuvable. Levier en position « démontage de la culasse ». Position « Feu » du levier de sûreté. La Gazette des armes n°420 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 1Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 2-3Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 4-5Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 6-7Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 8-9Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 10-11Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 12-13Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 14-15Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 16-17Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 18-19Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 20-21Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 22-23Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 24-25Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 26-27Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 28-29Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 30-31Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 32-33Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 34-35Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 36-37Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 38-39Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 40-41Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 42-43Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 44-45Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 46-47Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 48-49Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 50-51Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 52-53Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 54-55Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 56-57Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 58-59Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 60-61Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 62-63Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 64-65Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 66-67Gazette des Armes numéro 420 mai 2010 Page 68