Gazette des Armes n°188 avril 1989
Gazette des Armes n°188 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°188 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (204 x 283) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 67,1 Mo

  • Dans ce numéro : antiterroristes vénézuéliens, les armes de la guerre sainte.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Dieudonné Saive (1888-1970), le père du FAL. Texte et photos de Jean HUON La ville de Liège occupe une place privilégiée dans l'histoire des armes à feu. On signale déjà, au XlVe siècle, l'existence d'une corporation d'ouvriers spécialisés dans la fabrication de pièces pour armes à feu. Cette activité n'a jamais cessé depuis et a connu des développements spectaculaires - fabrication d'armes de guerre et de chasse à rouet puis à silex : - installation d'une manufacture impériale en 1803 ; - création du Banc d'Epreuves en 1810 ; • modernisation des installations au fur et à mesure de l'avance technologique (machineoutils, force motrice). Pour satisfaire à certaines demandes, ou pour faire face à une situation économique défavorable, plusieurs fabricants ont été amenés à s'unir La cartouche allemande 7.92 mm Kurz qui a servi de modèle à toutes les cartouches intermédiaires de l'aprèsguerre. à la fin du siècle dernier. On assista ainsi à la création de plusieurs sociétés : le Petit Syndicat, les Fabricants d'Armes Réunis ; Cette dernière allait devenir la Fabrique Nationale d'Armes de Guerre et emporta, en 1889, un fabuleux contrat de 150 000 fusils destinés à l'armée belge. La société qui aurait dû étre dissoute après l'exécution de cette commande poursuivit ses activités malgré l'opposition des actionnaires allemands. Ainsi, elle fabriqua des munitions, des fusils Mauser destinés à l'exportation, des bicyclettes, etc... La rencontre des dirigeants de la F.N. et des frères Browning devait marquer le début d'une longue et fructueuse collaboration qui déboucha sur la fabrication de pistolets automatiques, d'armes de sport et de mitrailleuses. 38 GAZETTE DES ARMES N°188
John Browning est mort en 1926 et un de ses collaborateurs, un ingénieur liégeois nommé Dieudonné Saive, devait prendre la direction du bureau d'étude des armes légères de la F.N.. A ce titre, il termina la mise au point du pistolet G.P. 35, améliora le F.-M. BAR (ralentisseur et canon interchangeable) et la mitrailleuse Browning (augmentation de la cadence de tir pour l'aviation). Blitzkrieg ! En 1940, la Belgique est envahie. Après avoir tenté de déménager une partie de son matériel vers la France, la F.N. est mise sous séquestre et se voit contrainte de produire du matériel militaire à destination de l'Allemagne (pistolets Browning 1910/22 et G.P. 35, carcasses de P 38, pistolets-signaleurs, fusils Mauser F.N. 24/30, éléments du canon de 30 mm MK 108, munitions. Au cours de l'été 1941, le directeur général de la société et quatre de ses collaborateurs parviennent à quitter la Belgique et gagnent l'Angleterre via la France, l'Espagne et le Portugal. D. Saive est parmi eux et n'est pas parti les mains vides : il a emporté avec lui les plans d'un fusil semi-automatique, ce qui lui vaut d'être immédiatement affecté au groupe d'études des armes légères du Ministère britannique de la Défense. Il y reste jusqu'à l'automne 1944 et réalise la mise au point d'un fusil semi-auto désigné EXP - 1.11 s'agit d'une arme à emprunt des gaz tirant la cartouche 7.92 mm ; Le choix de cette munition s'explique par le fait qu'elle était déjà produite en Grande•Bretagne pour la mitrailleuse Besa. Plusieurs prototypes sont construits à Enfield et on envisage de réaliser une première série de 2 000 armes. Les essais sont poursuivis par les Britanniques jusqu'en 1947 puis le projet est abandonné pour deux raisons majeures : le fusil n'est pas parfaitement au point et on s'oriente déjà vers d'autres projets. Entretemps, la F.N. a repris ses activités dès l'automne 1944, au lendemain du départ de l'occupant, d'abord avec la production de chenilles de char et de jerrycans, puis avec la remise en état et le reconditionnement de plus de deux millions d'armes légères américaines. Mais l'activité d'étude reprend également, dès le 7 septembre 1944, des recherches sont entreprises afin de doter la carabine U.S. M1 d'un sélecteur de tir en rafales. La fin des hostilités met un terme au projet. Les mêmes caractéristiques que le Sturmgewehr M. Salve a retrouvé son bureau et poursuit ses expériences. L'aboutissement de ses travaux concernant le F.S.A. vient à son terme, en 1949, avec la forme définitive de ce qui va devenir le S.A.F.N. L'arme appartient à la même famille que les Garand, Tokarev, G 41, MAS 49, etc... Il en sera fabriqué 175 000 exemplaires, utilisés par les pays suivants : - Argentine (.30 - 06) - Belgique (.30 - 06) - Brésil (.30. 06) - Colombie (.30. 06)• Congo Kinshasa (.30• 06)• Egypte (7.92 x 57)• Indonésie (.30 - 06) - Luxembourg (.30• 06) - Venezuela (7 x 57) Parallèlement à ce projet, la F.N. travaillait au développement d'un programme interallié de réalisation d'une arme individuelle qui présenterait les mêmes caractéristiques que le fusil d'assaut allemand Stg 44. Participaient à ces recherches, des techniciens américains, canadiens et britanniques. Tout naturellement, ces derniers ont demandé à l'équipe de la F.N. de s'associer à leurs travaux. Tandis qu'Anglais et Américains se chamaillaient afin de déterminer quelle devait être la munition de la future arme, les Belges ne perdaient pas leur temps et M. Saive commençait, en décembre 1946, l'étude d'une carabine automatique munie du système de culasse-béquille qu'on retrouve sur le SAFN 1949, et tirant... le 7.92 mm Kurz. Le 21 novembre 1947, ce qu'on peut considérer comme le prototype N°001 du futur FAL, était essayé au polygone de tir de Zutendaal. L'arme n'était qu'une esquisse, la boite de culasse n'était même pas bronzée mais la silhouette Le prototype N°1 de « Fusil Automatique Léger ». Il s'agit d'une arme tirant la cartouche 7.92 mm Kurz. La prise de vue est datée du 13 janvier 1948. Fusil semi-automatique SAFN 49, réalisé à partir d'un mécanisme conçu par Dieudonné Saive avant-guerre, développé par lui en Grande-Bretagne et qu'on retrouvera sur le FAL. Calibre : 7 mm ; 7.62 mm ; 7.92 mm Munition : 7 x 57 30-06 ; 7.92 mm Mauser Longueur totale de l'arme : 1.100 m Longueur du canon : 0.590 m Poids : 4 300 kg Capacité du magasin : 10 coups 7 x 47. Cartouche intermédiaire réalisée à la F.N. à partir d'un étui de.300 Savage. GAZETTE DES ARMES N 188 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 1Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 2-3Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 4-5Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 6-7Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 8-9Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 10-11Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 12-13Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 14-15Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 16-17Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 18-19Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 20-21Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 22-23Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 24-25Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 26-27Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 28-29Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 30-31Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 32-33Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 34-35Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 36-37Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 38-39Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 40-41Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 42-43Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 44-45Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 46-47Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 48-49Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 50-51Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 52-53Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 54-55Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 56-57Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 58-59Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 60-61Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 62-63Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 64-65Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 66-67Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 68-69Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 70-71Gazette des Armes numéro 188 avril 1989 Page 72