Gazette des Armes n°118 juin 1983
Gazette des Armes n°118 juin 1983
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°118 de juin 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (204 x 293) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 70,5 Mo

  • Dans ce numéro : pistolet automatique du commerce du type Ruby en calibre 7,65 Browning et poignard de tranchées modèle n° 2 « de Lyon » dit « Le Vengeur ».

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Tir vertical de la grenade. A 45°, la portée atteint 400 mètres maximum. 2. Les marquages à la peinture Constitués par une couleur de fond sur laquelle étaient appliqués des lettres et des signes, ils renseignaient sur le type, le contenu et le fabricant de la grenade. A part la mention "inerte" inscrite en toutes lettres, les diverses indications étaient portées en abrégé. Grenade Couleur de fond'Lettres Bandes Grenade explosive Grenade fumigène Grenade fumigène au phosphore Artifices éclairants Grenades d'exercice renfermant un élément actif Grenade et artifices inertes Grenade Artifice Fusil Antichar Antipersonnel Antivéhicule Vert armée Gris Gris Gris Bleu Blanc Jaunes Jaunes P.H. dans un cercle rouge Blanches Jaunes Bleues Jaunes Jaunes Blanches Dénomination Abrégé Dénomination Abrégé Munition livrée amorcée Gr Ar FI AC AP AV AMC Eclairant Fumigène Incendiaire Signalisation Exercice Munition à charge creuse La composition du chargement était indiquée à l'intérieur d'un cercle : Ecl Fum Inc SI X V T Tolite ; PH Phosphore ; 26 HT Hexogène tolite ; HC Fumigène (hexachlorétane + zinc). Les cartouches propulsives Le lancement de ces grenades s'effectuait à l'aide d'une cartouche propulsive spéciale. Le système de grenades à empennage de 22 mm étant également prévu pour être utilisé avec le fusil 7,62 M1 équipé du manchon M7 modifié avec le dispositif français de pointage, chaque grenade était livrée avec, à l'intérieur de l'empennage, fixées à l'aide d'un support en caoutchouc, une cartouche de lancement de 7,5 mm et une cartouche de lancement de 7,62 mmL. Dans le cas de la grenade de 73 mm antichar modèle 1950, la cartouche de 7,5 mm était fixée à l'intérieur du tube stabilisateur, tandis que celle de 7,62 mm L était fixée par une agrafe sur celui-ci. Tir Les grenades antipersonnel étaient lancées en tir vertical ou en tir tendu suivant la distance de l'objectif. De 0 à 240 m tir tendu, de 90 à 200 m tir vertical à 74° et de 180 à 400 m tir vertical à 45°. Les grenades antichars s'utilisèrent toujours en tir tendu et du fait de leur faible vitesse initiale, leur portée pratique d'utilisation était de 75 mètres. Les grenades antipersonnel 1. Grenade de 50 mm modèle 1948 IMA.S. 36 LG 48 et M.A.S. 49 seulement) : - Fusée d'ogive 19/23 modèle 1939 modifié 1947 type R.SA. (Remondy sans armement) fonctionnant par inertie après écrasement du percuteur ; - Corps en fonte aciérée ; - Longueur totale : 199 mm ; - Masse : 485 g dont 75 g d'explosif (NX au tolite) ; - Empennage en acier à six pales, diamètre intérieur : 17 mm, diamètre extérieur : 40 mm ; - Portée : 260 m ; - Lancement par cartouche spéciale à balle bois modèle 30 ; - Peinture : corps noir, chargée ; ogive rouge, corps noir, inscription "inerte" ; en blanc, instruction. 2. Grenade de 34 mm nrudèle 1952 - Fusée d'ogive 19/23 modèle 1939 modifié 1947 ; - Corps en acier ; - Longueur totale : 268 mm ; - Masse : 510g dont 42g d'hexotolite ; - Empennage en alliage léger à 8 pales, diamètre intérieur : 22 mm, diamètre extérieur : 40 mm ; - Portée : en tir vertical maxi 400m, tendu maxi 240 m ; - Peinture : kaki, chargée ; bleu, instruction. 3. Grenade de 34 mm modèle 1952 modifiée 1960 Caractéristiques identiques à celles de la grenade précédente, sauf en ce qui concerne le corps qui était préfabriqué et les ailettes d'empennage réalisées en rilsan. 4. Grenade de 32 mm modèle 1954 - Fusée de 22,5/25,8 type 32Y54A ; - Corps en acier ; - Longueur totale : 287 mm ; - Masse : 510 g dont 42 g d'hexatolite ; - Empennage en alliage léger à huit pales en rilsan, diamètre extérieur : 40 mm ; - Portée : 400 men vertical ; 240 men tendu ; - Peinture kaki 5. Grenade défensive de 73 mm - Poids : 1,700 kg ; - Empennage avec douze pales en rilsan, diamètre extérieur : 73 mm ; - Portée : 90 men tir vertical uniquement. Munition de siège devant être lancée par des troupes abritées, ne semble pas avoir été mise en service.
Les grenades mixtes et antichars 6. Grenade antipersonnel antivéhicule de 32 mm modèle 1952 - Fusée de culot 27/32 modèle 1953 Strim ; - Corps en acier ; - Longueur totale : 295 mm ; - Masse : 510 g dont 59 g crhexatolite ; - Empennage en alliage léger à huit pales, diamètre extérieur : 40 mm ; - Portée : 400 m vertical 240 m tendu ; - Perfore 50 à 60 mm de blindage et les éclats sont dangereux pour le personnel dans un rayon de 100m. 7. Grenade antipersonnel antivéhicule de 32 mm modèle 1954 Mêmes caractéristiques que le modèle précédent sauf en ce qui concerne le chargement d'explosif plus puissant qui permettait de perforer 90 mm de blindage et l'empennage, diamètre extérieur de 53 mm. 8. Grenade antipersonnel antivéhicule de 40 mm modèle 1956 - Fusée de culot 27/32 modèle 1956 ; - Corps en acier ; - Longueur totale : 300 mm ; - Masse : 510 g dont 80 g d'hexatolite ; - Empennage en alliage léger à huit pales, diamètre extérieur : 53 mm ; - Portées maximales : tir antichar tendu, 100m ; tir 40 antipersonnelnnel tendu, 210 m ; tir antipersonnel vertical, - Perforation : 120 mm d'acier et 360 mm de béton ; - Peinture : kaki ; chargée ; blanche, inerte. 9. Grenade antichar de 73 mm modèle 1950 - Fusée de culot 27/32 modèle 1952 ; - Corps en alliage léger ; - Longueur totale : 405 mm ; - Masse : 800 g dont 340 g d'hexatolite ; - Empennage en alliage léger avec douze pales, diamètre extérieur : 73 mm ; - Portées maximales : en tir tendu, 100 m sur char immobile ; en tir vertical 240 m ; - Perforation : 300 mm d'acier et 900 mm de béton ; - Peinture : kaki, lettres jaunes, chargée ; kaki ; ogive blanche, modèle d'instruction avec détonateur seul + bande rouge sur la fusée ; blanche, inerte. 10. Grenade antichar de 65 mm modèle 1961 - Fusée de culot ; - Corps en alliage léger ; - Longueur totale : 420 mm ; - Masse : 730 g dont 270 g d'hexolite ; - Empennage en alliage léger avec douze pales en alliage léger ou en rilsan, diamètre extérieur : 73 mm ; - Portée maximale : en tir tendu 100 m ; - Perforation : 300 mm d'acier, 900 mm de béton ; - Peinture : kaki ; chargée ; blanche, inerte. Grenades fumigènes et éclairantes 11. Grenade à fumée colorée Strim de 44 mm - Fusée de culot 27/32 ; - Corps en alliage léger percé de quatre évents, fermé par un disque recouvert d'une fausse ogive ; - Longueur totale : 280 mm ; - Masse : 480 g ; - Empennage en alliage léger à huit pales, diamètre extérieur : 53 mm ; - Portée maximale : 400 m ; - Peinture : kaki sauf l'ogive qui était de la couleur de la fumée émise. Les grenades à fumée verte étaient susceptibles de prendre un régime détonant et de projeter des éclats à 70 mètres. 12. Grenade d'exercice fumigène de 40 mm, modèle 1956. - Fusée de culot 27/32 ; - Corps en acier fermé par une ogive en alliage léger ; - Longueur totale : 290 mm ; - Masse : 510 g ; - Empennage en alliage léger avec huit pales en alliage léger ou en rilsan ; Portée maximale : 400 m ; Autre vue montrant le tir vertical. Dans ce mode de tir, l'arme subit des contraintes importantes qui correspondent pour une grenade de 500 g à une chute de 2,30m. 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :