Gaumont Pathé ! Le Mag n°212 janvier 2013
Gaumont Pathé ! Le Mag n°212 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°212 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : SEC Colisée

  • Format : (176 x 250) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : Django unchained.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
JANVIER dans nos salles Andrew Cooper Andrew Cooper 23 JANVIER 16 JANVIER 9 JANVIER 2 JANVIER 30 JANVIER Andrew Cooper Le bon Django (Jamie Foxx), libéré par le truand King Schultz (Christoph Waltz) Calvin Candie (Leonardo DiCaprio), une vraie brute Django et Amerigo Vassepi (Franco Nero) Django Unchained 16 JANVIER GENRE/western DUREE/2h44 DE/Quentin Tarantino AVEC/Christoph Waltz, Jamie Foxx, Leonardo DiCaprio, SamuelL. Jackson, Kerry Washington, Franco Nero Quentin Tarantino n’a de cesse de revisiter tous les genres du cinéma. Le réalisateur virtuose, qui a visionné des VHS à longueur de journée quand il travaillait dans un vidéoclub, s’est imprégné des grands classiques. Aujourd’hui, il s’attaque au western, ayant déclaré que ses deux longs métrages préférés étaient Rio Bravo, d’Howard Hawks, et Le Bon, la Brute et le Truand, de Sergio Leone. Dans ce film où il retrouve Christoph Waltz, oscarisé pour Inglourious Basterds, et offre pour la première fois un rôle à Jamie Foxx et à Leonardo DiCaprio, Quentin Tarantino retrace le destin de Django, un esclave qui rêve de s’affranchir. Une nuit, enchaîné à d’autres prisonniers, Django croise la route de King Schultz et de sa roulotte de dentiste. Une façade qui dissimule la véritable activité de cet Allemand extravagant, qui tue des crapules contre des primes. Schultz acquiert Django et lui propose un marché : son aide contre sa liberté. L’objectif est de capturer, morts ou vifs, les frères Brittle, des meurtriers qui ont notamment vendu la femme de Django au riche propriétaire d’une plantation. Schultz touchera la récompense et Django assouvira sa vengeance… Fanny Thibault Pour les inconditionnels de Quentin Tarantino, les amateurs de westerns, et tous les autres aussi… 24 Les CinEmas Gaumont ET PathE/LE MAG cinemaSgaumontpathe.com rejoignez-nous sur
JANVIER dans nos salles 23 JANVIER Myriam Thouzé 9 JANVIER 2 JANVIER Serge (Fabrice Luchini), sans doute trop misanthrope pour remonter sur les planches, au grand dam de Gauthier (Lambert Wilson) 30 JANVIER 16 JANVIER Alceste à bicyclette Lambert Wilson fait tout pour convaincre Fabrice Luchini de remonter sur scène pour jouer Le Misanthrope de Molière. Philippe Le Guay, le réalisateur des Femmes du 6 e étage, a posé sa caméra sur l’Ile de Ré pour un projet un peu fou, dont l’idée est née alors qu’il parcourait les marais de l’île en compagnie de Fabrice Luchini. L’acteur lui récitait les vers du Misanthrope de Molière, interprétant tantôt Alceste et tantôt Philinte, et le réalisateur a vu dans cet amour pour le texte le sujet d’un film. Il donne ainsi à Fabrice Luchini le rôle d’un ancien acteur reclus sur l’île après avoir coupé tous ses liens avec le métier. Ce misanthrope des temps modernes reçoit un jour la visite d’un comédien très populaire, Gauthier Valence, interprété par Lambert Wilson, qui vient lui proposer de monter à nouveau sur les planches. Mais Serge est un vieil ours borné, qui ne se laisse pas appâter facilement… Alceste à bicyclette est une comédie fine et intelligente, un formidable hommage à l’une des pièces les plus importantes du répertoire. Robin Robles 16 JANVIER GENRE/comédie DUREE/1h44 DE/Philippe Le Guay AVEC/Fabrice Luchini, Lambert Wilson, Maya Sansa, Laurie Bordesoules Proposé en VFST 3 bonnes raisons d’aller voir ce film 1 - Pour le face à face entre Lambert Wilson et Fabrice Luchini. Le premier est tantôt touchant, tantôt énervant, en acteur populaire sûr de lui et de son succès. Le second nous agace d’emblée, tant il affiche sa misanthropie, puis nous touche car on se dit que cela cache quelque chose, une blessure profonde et difficile à panser. 2 - Pour la redécouverte de la célèbre pièce de Molière. On savoure les longues scènes où les deux comédiens répètent le texte sans se lasser, le faisant évoluer dans leurs bouches et dans leurs gestes, au point où l’on a l’impression d’entrer avec eux dans les coulisses pour assister aux répétitions. 3 - Pour l’humour décalé. Il n’est pas évident de traiter au cinéma la question des acteurs et de leur rapport au monde. La mise en abyme a quelque chose de délicat. Philippe Le Guay s’en tire à merveille et garde la fraîcheur d’une comédie enlevée mais subtile, où il est avant tout question de thèmes universels, comme l’amitié et la vieillesse. rejoignez-nous sur cinemaSgaumontpathe.com Les CinEmas Gaumont ET PathE/LE MAG 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :