Gaumont Pathé ! Le Mag n°186 novembre 2010
Gaumont Pathé ! Le Mag n°186 novembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°186 de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : SEC Colisée

  • Format : (176 x 250) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : Douglas Kennedy, invité de la rédaction.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
A L’AFFICHE• 17 novembre III ; mute t ; ylelvr tuf ? ; /I delogon 1,11ente 03 novembre 41 DES Fld (EN NOIR Genre/thriller, comédie De/Robert Schwentke Avec/Bruce Willis, Morgan Freeman, John Malkovich, Helen Mirren Durée/1 h 51 « Ce tournage m’a fait un peu penser au matin de Noël, déclare Bruce Willis. C’est comme si, toutes les dix minutes, on ouvrait un nouveau cadeau : « Oh un magnifique vélo Helen Mirren ou une superbe grue Morgan Freeman ! ». » Marvin (John Malkovich), Joe (Morgan Freeman) et Frank (Bruce Willis) 28 LES CINEMAS GAUMONT PATHE Noémie (Élise Lhomeau) et Priscilla (Léa Tissier) Genre/drame De/Jean-Paul Civeyrac Avec/Élise Lhomeau, Léa Tissier, Élise Caron, Isabelle Sadoyan Durée/1 h 25 CANNES 2010 Quinzaine des Réalisateurs soaé.a d. dr SND Les Films du Losange 2010 Red Dans cette comédie d’espionnage adaptée d’un comic book, Bruce Willis joue les retraités. Il ne sait comment tuer le temps mais il a très clairement le temps de tuer. Pour Frank Mose et ses collègues Joe, Marvin et Victoria, l’heure de la retraite a sonné. Mais cela ne leur convient guère. Évidemment, il n’est pas facile de décrocher quand on a été… agents de la CIA toute sa carrière ! Résultat : Franck bouillonne, son collègue Joe végète en maison de retraite, Marvin marche aux amphétamines et Victoria se défonce dans des petits boulots… Mais bientôt tout va changer lorsque leurs anciens employeurs décident de les liquider. Car pour eux, Moses et sa bande sont des RED (Retraités extrêmement dangereux). En somme, ils sont compromettants car ils en savent beaucoup trop. À nouveau en service mais dans le collimateur de la CIA, Moses et ses potes sont encore, en dépit de leur âge, de redoutables adversaires, ce que va vite découvrir leur boss… À l’origine, Red est une mini-série de bandes dessinées signées Warren Ellis et Cully Hamner. Bruce Willis n’a pas tardé à donner son accord. « C’est à la fois un film à suspense, une comédie, une histoire d’amour et, surtout, un formidable film d’action, confie l’acteur. Mais au-delà de tous ces ingrédients, le film aborde la question de la solitude et évoque le sentiment de rejet et d’abandon qu’on éprouve lorsqu’on est écarté d’une équipe parce qu’on est jugé trop vieux pour continuer. » Pour arriver à un long-métrage, l’intrigue de la BD a été étoffée. Inépuisable, Bruce Willis se montre toujours aussi convaincant dans le mélange humour-action et retrouve Morgan Freeman, quatre ans après Slevin. John Malkovich est hilarant et Helen Mirren, connue pour son répertoire plus classique (The Queen), est brillante dans ce rôle à contre-emploi. –Marie Portier Des filles en noir Elles n’aiment pas leur vie de famille, détestent l’avenir qu’on leur promet… Alors, elles ont décidé de se suicider. Noémie et Priscilla, deux lycéennes de milieu modeste au look un peu gothique, partagent la même révolte contre un monde dans lequel elles ne se reconnaissent pas. Elles éprouvent un désir d’infini et d’absolu qui ne peut se mesurer qu’à la mort. Elles inquiètent d’ailleurs fortement leurs proches. Un jour en cours, alors que les élèves de leur classe se moquent de leur exposé, Noémie annonce comme un défi qu’elles vont se suicider… Jean-Paul Civeyrac suit les hésitations, les atermoiements et les encouragements de ces deux jeunes filles paumées et émouvantes. Thriller psychologique et intimiste, le film est aussi une peinture sociale qui interroge, de façon grave et désenchantée, sur l’insuffisance de ce que peut offrir la vie. –M.P. CINEMAGAUMONT.COM CINEMAPATHE.COM
17 novembre Lou (Nina Rodriguez) et No (Julie-Marie Parmentier) 17 novembre Dans CINEMAGAUMONT.COM CINEMAPATHE.COM Genre/drame De et avec/Zabou Breitman Avec/Julie-Marie Parmentier, Nina Rodriguez, Antonin Chalon, Bernard Campan Durée/1 h 45 Karen (Annette Bening) Diaphana Ralph Nelson Genre/mélodrame De/Rodrigo García Avec/Annette Bening, Naomi Watts, Kerry Washington, SamuelL. Jackson Durée/2 h 05 SÉLECTION OFFICIELLE DEAUViLLE 2010 FESTIVAL DU CINÉMA AMÉRICAIN No et moi Zabou Breitman met en scène l’histoire d’une amitié entre une ado des beaux quartiers et une jeune SDF courageuse mais déjà très éprouvée par la vie. Dans le cadre d’un exposé pour son école, Lou, 13 ans et deux classes d’avance, choisit de s’intéresser au sort des sans-abri dans Paris. Elle a repéré une jeune fille SDF, gros sac sur le dos, qui fait la manche et demande des cigarettes aux voyageurs de la gare d’Austerlitz. Elle l’aborde, lui demande si elle peut lui poser des questions sur sa vie. Nora, que tout le monde appelle No, accepte. La jeune fille de 18 ans y voit l’occasion de se faire payer un verre dans un bar chauffé au beau milieu de cet hiver glacial. Elle ne se livre que très peu, raconte avoir grandi dans des foyers car sa mère ne s’occupait pas d’elle, se débrouiller pour squatter chez des copines ou trouver un lit dans des centres d’hébergement pour SDF. No ne se plaint pas, joue la fille qui sait se débrouiller et n’a besoin de personne. Mais Lou lit entre les lignes et elle, l’adolescente des beaux quartiers, est émue par la solitude et le courage de cette fille à peine plus âgée qu’elle. Elle s’attache à No et la revoit souvent, jusqu’au jour où elle disparaît. Lou est folle d’inquiétude. Alors quand No réapparaît affaiblie et sans place dans un foyer, Lou décide de l’héberger chez ses parents… Zabou Breitman adapte le livre de Delphine de Vigan et signe une chronique forte et émouvante sur l’amitié inattendue entre deux jeunes filles à l’opposé l’une de l’autre, tout en soulignant la situation alarmante des sans-abri dans notre pays. Les deux actrices sont étonnantes : Julie-Marie Parmentier campe une No imprévisible, courageuse mais toujours à fleur de peau ; Nina Rodriguez incarne une adolescente au grand cœur, persuadée de pouvoir sauver le monde. –Marie Portier Mother and Child ce drame choral, qui a obtenu le Grand Prix au Festival de Deauville, une mère tente de retrouver l’enfant qu’elle a abandonné à sa naissance. Karen, thérapeute spécialisée dans la motricité des personnes âgées, vit avec sa maman infirme. Elle n’a pas d’homme dans sa vie et tente d’oublier qu’elle a abandonné son bébé à la naissance. Elle avait 14 ans. Sa fille, Elizabeth, est devenue une avocate ambitieuse et indépendante. Elle n’avait encore jamais éprouvé le besoin de renouer le contact avec sa mère biologique. Jusqu’au jour où elle découvre qu’elle est enceinte. Elle décide d’écrire une lettre à Karen... De son côté, Lucy, une autre jeune femme, multiplie les tentatives pour adopter un enfant. Ce drame aborde le thème de la relation parent-enfant à travers des exemples de femmes qui font des choix de vie différents. –F.T. LES CINEMAS GAUMONT PATHE 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :