Gallerie n°11 sep/oct/nov 2015
Gallerie n°11 sep/oct/nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de sep/oct/nov 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : PPOC

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 30

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : le salon national de l'image.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Bruce Hendricks, MPA, Winnipeg, MB Accréditation Portrait de famille Toutes les photos par  : Bruce Hendricks Article par  : Alicia Kingsland Bruce Hendricks a joint l'association des Photographes professionnels du Canada à l'âge de 17 ans en tant que membre étudiant à l'école secondaire. Cependant, sa première tentative de devenir membre régulier de l'association, soumise peu après l'obtention de son diplôme, n'a pas été acceptée. « Ce fut un coup dur pour mon égo, » dit-il. Il se trouvait devant deux choix  : abandonner ou accepter qu'il avait encore beaucoup à apprendre et que les PPOC pourraient contribuer à sa formation. Hendricks a choisi de grandir à travers l'association. « Honnêtement, » dit-il, « je crois que c'est la meilleure décision que j'ai prise dans cette industrie. » Hendricks entrevoit chaque séance photo en se disant que son client repartira avec une oeuvre magistrale qu'il accrochera à son mur. Il utilise un programme appelé Pro Select Pro qui permet à ses clients de voir à quoi ressembleront leurs photos une fois accrochées dans leur propre maison. - 10 - Bruce Hendricks Photo by  : Selfie « La première fois que j'ai utilisé ce logiciel, j'ai vendu mon plus grand portrait jamais réalisé de 45 pouces. Et la deuxième fois, j'ai battu cela en vendant un portrait de 54 pouces ». C'est un attribut de vente essentiel pour une entreprise qui cherche à se développer, mais bien sûr, le travail doit également se vendre. « Que ce soit une photo très contemporaine ou totalement inusitée et pleine de folies, je tente toujours de faire paraître tous mes clients à leur meilleur ». Pour cela, Hendricks croit que l'on doit avoir une connaissance du corps humain, savoir quand demander aux gens de transférer leur poids ou de déplacer leur tête. « C'est facile de charmer quelqu'un et c'est la raison même du portrait ».
- 11 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :