Fugues n°36-06 septembre 2019
Fugues n°36-06 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-06 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 57,7 Mo

  • Dans ce numéro : la rentrée culturelle, communautaire et design.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
SANTÉ_VIH 10 e CONFÉRENCE SUR LA SCIENCE DU VIH LA PREP DE MANIÈRE CONTINUE PROCHAINEMENT SUR UN AN ET LA BITHÉRAPIE AUSSI EFFICACE QUE LA TRITHÉRAPIE Du 21 au 24 juillet, à Mexico, se tenait la 10 e Conférence sur la science du VIH de la Société internationale du Sida (IAS). Environ 6000 chercheurs, médecins, universitaires, membres de groupes communautaires, représentants de fondations, etc., des quatre coins du globe s’y étaient donné rendez-vous. Plus de 1100 conférences, ateliers, présentations web, etc., étaient incluses. Dans tout ce brouhaha de présentations, celle concernant un traitement appelé Islatravir a retenu l’attention. À l’aide d’un implant, l’Islatravir s’est montré très efficace en tant que traitement de prophylaxie pré-exposition sexuelle (PrEP). Très innovateur, ce traitement pourrait être ainsi administré durant un an grâce à un implant. Ainsi, plus besoin de prendre des capsules ou pilules à chaque jour ou selon le besoin. Présent à ce congrès, Le Dr Réjean Thomas, le président fondateur de la Clinique médicale l’Actuel, a bien voulu répondre à quelques questions concernant ce nouveau traitement. On a eu de très bonnes nouvelles concernant l’implant de l’Islatravir, est-ce qu’on peut dire que c’est quelque chose de « révolutionnaire » comme traitement préventif (PrEP) ? La PrEP est incontestablement un des enjeux majeurs de la prévention du VIH à l’échelle de la planète. L’Islatravir (ISL) est un nouvel antirétroviral efficient pour plusieurs raisons  : une efficacité à faible dose, un profil virologique très favorable, mais surtout une très longue demi-vie. Qu’est-ce que cela signifie ? Il s’agit d’un implant à libération lente qui est conçu pour demeurer dans le corps (au moins un an), bien plus longtemps que les ARV (antirétroviraux) actuels. Cette technique des implants sous-cutanés est à l’image de ceux utilisés en contraception. Cet implant s’ajoute aux stratégies novatrices du VIH qui vise des options plus simples pour prévenir et pour traiter. Le fait que l’étude de l’Istlatravir ait été menée seulement sur 16 personnes séronégatives, est-ce que cela peut nous permettre de conclure que cet implant pourrait être efficace pour une plus large population ? Cet essai clinique visait à évaluer l’efficacité à long terme de deux dosages//100 FUGUES.COM SEPTEMBRE 2019 différents. Des implants ont été placés sous la peau de personnes non infectées par le VIH et les dispositifs ont libéré le composé plus de 12 semaines avant d'être retiré. Quatre semaines plus tard, les chercheurs ont mesuré les taux dans le sang des participants. Chez les personnes ayant reçu la dose la plus élevée, les concentrations sont restées si élevées que les chercheurs ont estimé que l'implant pourrait combattre l'infection pendant 12 à 16 mois. Aucun problème de sécurité n’a été rapporté. Si l'implant s'avère sécuritaire et efficace dans les études à grande échelle, cela pourrait être une avancée décisive. Est-ce qu’on peut dire que l’Islatravir sous forme de comprimés est efficace, également, pour les personnes séropositives et pourrait être une nouvelle option aux traitements en vigueur à l’heure actuelle ? Effectivement, des résultats d’un essai ont été présentés qui visaient à évaluer l’efficacité virologique et la tolérance à la semaine 24 d’une trithérapie associant Islatravir, Doravirine et 3TC à celle réunissant TDF, 3TC et Doravirine en utilisant des dosages différents pour l’Islatravir. La première phase de cette étude s’est avérée rassurante au plan de l’efficacité et de la tolérance. Une seconde phase a été développée qui visait cette fois à évaluer l’efficacité d’une bithérapie Islatravir et Doravirine utilisant à nouveau des dosages différents d’ISL. Les résultats sont également prometteurs et suggèrent que la bithérapie peut maintenir la charge virale inférieure à 50 copies. Une troisième phase visera à montrer que cette bithérapie permet de contrôler la charge virale à plus long terme, après avoir choisi le dosage d’ISL le plus approprié. D’après ce que j’ai lu, il n’y aura pas, pour l’instant, d’autres études d’implants avec l’Islatravir, est-ce que cela ne retarde pas une future mise en œuvre de ceux-ci ? Il ne semble pas que la mise en œuvre des implants, prévue d’ici cinq ans, soit retardée. D’autres recherches sont également menées à l’heure actuelle sur l’efficacité des ARV en injection à action longue aux plans préventif (PrEP) et thérapeutique (pour les personnes vivant avec le VIH). Il est question, par exemple, de Cabotégravir, à l’étude comme PrEP, à raison d’une injection toutes les 4 ou 8 semaines. Y a-t-il eu d’autres bonnes nouvelles qui sont ressorties de cette conférence en lien avec les personnes séropositives cette fois-ci ? Au dernier jour de la conférence, de nombreuses données ont été présentées sur les bithérapies. On est heureux de constater qu’après tant d’années de trithérapie, des allègements de traitement sont envisageables et dont les essais présentent des résultats efficaces. Citons notamment l’essai de bithérapie Gemini associant Dolutégravir et 3TC (ViiV) qui a montré la non-infériorité de l’efficacité à long terme (96 semaines) par rapport à une trithérapie. Il faut toutefois demeurer vigilant et effectuer un génotypage (test de résistance aux médicaments) pour vérifier les mutations, comme dans tous les cas. Il s’agit là d’un changement de paradigme par rapport à la pratique actuelle. Est-ce qu’on a toujours dans l’idée de trouver un vaccin efficace pour lutter contre le VIH autant chez ceux qui sont infectés que ceux qui ne le sont pas ? Voilà bientôt une trentaine d’années qu’il est question d’un vaccin. Les résultats actuels de recherche s’en rapprochent davantage. Ainsi, l’étude ASCENT en phase 2 a montré des résultats intéressants. Il s’agit d’un vaccin préventif effectué sur des volontaires sains, considérés à faible risque face au VIH. Le vaccin est sécuritaire, il a entraîné une réponse immune importante et une augmentation des cellules CD4. Les résultats encourageants vont conduire au développement d’une étude de phase III (MOSAICO). Il reste néanmoins du chemin à parcourir avant d’aboutir à un vaccin efficace. 6 PAR ANDRÉC. PASSIOUR
SANTÉ SEXUELLE Des procédures rapides qui traitent la dysfonction érectile, vous aidant à obtenir et à maintenir une érection ferme. N’HÉSITEZ PLUS, PARLEZ À NOS MÉDECINS La dysfonction érectile touche 40% des hommes de plus de 40 ans. PROFITEZ DES AVANTAGES À LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES Augmente le flux sanguin du pénis pour une meilleure érection Optimise les effets du Viagra ou du Cialis Augmentation des sensations et du plaisir Amélioration de la confiance sexuelle Redressement du penis chez les hommes atteints de la maladie de la Peyronie NOTRE CHAMP D’EXPERTISE Urologie Sexologue Éjaculation précoce Circoncision adulte Sydrome du Peyronie Dysfonction érectile Thérapie hormonale (testostérone faible) PRENEZ RENDEZ-VOUS Vous méritez de vous sentir confiant dans l’intimité de votre relation. Réservez une consultation avec nos spécialistes pour savoir comment nous pouvons vous aider à améliorer votre vie sexuelle. POUR UNE MEILLEURE SEXUALITÉ GLOBALE CARRÉ DÉCARIE 6900 boul. Décarie, Suite M270, MTL 514 473-5224 www.elnasexualwellness.com info@elnasexualwellness.com TOUTES INFORMATIONS DEMEURERONT CONFIDENTIELLES 909026



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 1Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-06 septembre 2019 Page 134