Fugues n°36-05 août 2019
Fugues n°36-05 août 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-05 de août 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 206

  • Taille du fichier PDF : 85 Mo

  • Dans ce numéro : fierté dans la capitale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 142 - 143  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
142 143
CULTUREL_MUSIQUE Sortir PLAYLIST MUSICALE POUR LA FIERTÉ ! À l’occasion de la semaine de la Fierté de Mtl, Fugues vous propose d’ouvrir cette magnifique « playlist » pour célébrer l’événement. Commençons tout d’abord avec… MADONNA  : Si le titre Vogue (référence au voguing) représente le plus la LGBT+, le dernier tube Rise (tiré de son dernier album) fait un clin d’œil grand ouvert à la libération gaie et lesbienne. Le voguing est une danse pratiquée dans les clubs gais de Harlem dans les années 30 qui s’inspire des poses féminines avec des mouvements et attitudes rigides, linéaires et angulaires des bras, des jambes et de la tête. MIKA  : Boum Boum Boum. Ce premier extrait de l’album No Place In Heaven est en fait un appel festif à la tolérance contre l’homophobie. Ici il traite le sujet avec légèreté tout en dansant et tapant des pieds et des mains. QUEEN  : I Want To Break Free. Dans ce clip controversé pour l’époque (80’s), Freddy est déguisé en ménagère passant l’aspirateur et y fait une sorte de coming-out en répétant qu’il veut se libérer. La vidéo fut censurée aux États-Unis, démontrant ainsi le malaise qu’il y avait à cette époque. BROWNSKI BEAT  : Smalltown Boy. C’est le titre d’un garçon d’une petite ville victime d’homophobie et de solitude incompris par sa famille. La chanson traite de la vie difficile des jeunes gais de province, amenés à quitter leur petite ville pour vivre au grand jour dans les grandes villes plus tolérantes. BLUR  : Girls and Boys. Le plus grand succès de Blur parle de l’ambiguïté sexuelle dans les années 90. Des filles qui sont des garçons/qui aiment que les garçons soient des filles/qui font des garçons comme ils étaient des filles qui font des filles… bref on s’y perd, tellement il y a de la confusion… et on s’en fout. Dansons maintenant !//144 FUGUES.COM AOÛT 2019 INDOCHINE  : Troisième Sexe. Cette chanson est considérée comme un hymne à la tolérance sexuelle. Les paroles parlent d’un garçon/fille à l’allure stupéfiante/habillé comme ma fiancée, d’une fille au masculin/un garçon au féminin… Vous voyez le genre, ça se passait en 85. CÉLINE DION  : Ziggy (un garçon pas comme les autres). Elle est devant un dilemme, elle aime un garçon pas comme les autres et elle sait qu’il ne l’aime pas… c’est pas de sa faute. Belle reprise tirée du concert-spectacle Starmania. DAVID BOWIE  : Rebel Rebel. Un titre qui fait réfléchir sur le genre de personne que tu es où le transgenre prédomine « You got your mother in a whirl/she’s not sure if you’r a boy or a girl ». Ce glam-rock outrageux (début 70) invite le monde à vivre sans regrets et à rester soi-même. LADY GAGA  : Born This Way. Le titre est inspiré par le mouvement d’autonomisation musicale des femmes et de la communauté gaie, engendré dans les années 90. Gaga explique que Born This Way lui procure un sentiment de liberté. PIERRE LAPOINTE  : Comme Ils Disent. Pierre interprète une très belle chanson d’Aznavour. Subtilement ça parle d’homosexualité. Une manière de vivre son homosexualité en toute discrétion comme ils disaient à l'époque. Diane Dufresne l’a reprise aussi lors des premiers Outgames à Montréal en 2006. Ajoutez à cette liste les… Village People (YMCA), George Michael (Freedom’90), Scissor Sisters (I don’t Feel Like Dancing), Elton John (The Bitch Is Back), Van Hechter (Fe Fif Femme Laite...), etc., etc. Sur ce, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne Fierté à tous et toutes. 6 LOUIS COSTA Sorties SOYEZ DES NÔTRES ET LIBÉREZ-VOUS POUR LA SEMAINE DE LA FIERTÉ. Et juste avant, prenez note que le Festival Osheaga (musique et arts) sera au parc Jean-Drapeau le 2-3-4 août. S’ensuit l’autre festival de l’Île SONIQ (musique électro) toujours au parc Jean-Drapeau le 9 et 10 août prochain. La 5e saison des Jardins Gamelin (aux portes du village) bat son plein avec une très belle programmation (musique-art-spectacles). Ouvert tous les jours jusqu’au 29 septembre.
ENTREVUE CourtNey barNett  : si CobaiN et JoaN Jett aVaieNt eu uNe fiLLe… Cet été, l’auteure-compositrice-interprète australienne se promène aux quatre coins du monde, des amériques à l’europe, en passant par l’asie. À l’occasion de son passage au Québec (elle était du festival d’été de Québec, sans oublier la 40 e édition du festival international de Jazz de montréal), la musicienne ouvertement gaie s’est confiée à fugues. « Je n’ai pas vraiment de journée typique », confie d’emblée une Courtney visiblement endormie à propos de la vie de tournée, « je bois du café, j’essaie de m’entrainer un peu, je lis et après je suis en route pour le spectacle ». Depuis la sortie de son premier album, jusqu’à Tell Me How You Really Feel, en 2018, la route fut agrémentée de reconnaissance critique et populaire, pour la musicienne originaire de Sydney. En 2011, Courtney lance le EP I’ve Got a Friend Called Emily Ferris, suivi de deux autres EP, pour lancer en 2015 son premier album intitulé Sometimes I Sit and Think, and Sometimes I Just Sit, qui lui vaut une nomination « Best New Artist » aux Grammy Awards. Le site de renom Pitchfork encense sa musique, mentionnant que « Courtney n’a rien à prouver, mais qu’elle le prouve ». En effet, l’Australienne de 31 ans impressionne par son jeu de guitare et la poésie de ses paroles (davantage que par ses mélodies vocales, qui sont plutôt mi-parlées sur une même tonalité). Si Kurt Cobain et Joan Jett avaient eu une fille, ce serait Courtney  : un je-m’enfoutisme assumé, presque blasé, un caractère mystérieux, le son grunge d’une ERIC LACOURSIÈRE Conseiller en placement Valeur mobilières PEAK Inc.* Conseiller en sécurité financière Représentant Autonome guitare joué à gauche comme Cobain, sans oublier l’allure rock de Jett, parfois punk rock, de sa dégaine scénique. Puis, en toute simplicité, elle s’entoure de l’essentielle section rythmique (basse/batterie). À propos de ce que les gens pensent d’elle, ou de ce qu’elle doit ou non prouver en tant que « fille qui joue de la guitare », Courtney s’en fiche  : « Je ne crois pas que ce soit si important et si ça dérange les gens, c’est leur problème. Peu importe, je vais continuer à le faire. » Justement, pour faire sa musique comme elle l’entend, elle crée en 2012 sa propre maison de disques, Milk ! Records, avec la musicienne australienne Jen Colher, qui partagera sa vie personnelle et professionnelle pendant de nombreuses années. Créer son label indépendant est notamment une façon de garder sa liberté créative, explique Courtney, « tout en ayant une plateforme pour distribuer mon art. Jen et moi, on travaillait bien ensemble pour diriger ce label ». À propos du fait qu’elles étaient deux musiciennes connues, gaies et en couple, Courtney ne se rappelle pas avoir eu de commentaires désagréables « Je crois que personne ne s’en souciait vraiment », même si, dans l’industrie « il y a de l’homophobie et du sexisme, j’ai la chance de travailler avec des gens incroyables. C’est un peu comme ma famille, nous sommes là, les uns pour les autres. » Les vidéoclips de Courtney sont inventifs et empruntent à la culture populaire. Si l’esthétique de Nameless, Faceless rappelle un pop art collage à Andy Warhol, les paroles de cette chanson citent vaguement l’auteure canadienne Margaret Atwood. Geste délibéré de la part de l’auteure-compositrice-interprète qui regarde la série The Handmaid’s Tale et qui commence à trouver que fiction et réalité se confondent  : « C’est comme si on nous dépouillait de tous les droits ; l’avortement, les droits des trans… Et la morale de la série est que les gens ont regardé le tout arriver, au lieu d’agir. Sans retour en arrière possible… et ça fait peur ! » Écrire des chansons devient ainsi un exutoire essentiel et la jeune femme n’a pas l’intention de s’arrêter  : « Je n’attends pas après l’inspiration, car elle n’arrivera probablement pas jamais, mais je fais mon possible. J’essaie d’écrire lorsque je peux et j’espère continuer à faire des albums et des tournées. » 6 JULIE VAILLANCOURT Vous voulez être en contrôle de vos finances ? Vous cherchez une personne de confiance pour vous aider ? Pour Vos besoiNs eN matière De PLaCemeNt et D’assuraNCes De PersoNNes Assurance vie, Assurance prêt Pour vos REER, CELI et compte non enregistré* Assurance invalidité et maladie grave Fonds communs, actions, obligations* 1090 rue De L’Église #220, Verdun QC H4G 2N5 Cellulaire  : 514-994-2551 www.ericlacoursiere.com www.facebook.com/ericleconseiller www.linkedin.com/in/ericlacoursiere elacoursiere@groupepeak.com 906001



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 1Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 134-135Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 136-137Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 138-139Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 140-141Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 142-143Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 144-145Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 146-147Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 148-149Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 150-151Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 152-153Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 154-155Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 156-157Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 158-159Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 160-161Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 162-163Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 164-165Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 166-167Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 168-169Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 170-171Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 172-173Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 174-175Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 176-177Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 178-179Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 180-181Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 182-183Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 184-185Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 186-187Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 188-189Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 190-191Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 192-193Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 194-195Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 196-197Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 198-199Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 200-201Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 202-203Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 204-205Fugues numéro 36-05 août 2019 Page 206