Fugues n°36-04 juillet 2019
Fugues n°36-04 juillet 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-04 de juillet 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 55,4 Mo

  • Dans ce numéro : pour un été chaud...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
« Quand j’avais entendu les propos de Christine Boutin, j’étais outré. Presque tous les autres extraits, comme celui d’Anita Bryant, dataient des années 70. Je trouvais du réconfort en me disant que ça datait de quelques décennies. Alors que Boutin, c’est récent. » Malgré son jeune âge (dans la vingtaine), Antony s’est posé beaucoup de questions par rapport à son histoire en tant que membre de la communauté LGBTQ+. « Je me suis intéressé à ce qui s’est passé dans les années 70 aux États- Unis. J’ai consulté des archives, comme le discours historique de Sylvia Revara, une militante trans qui a parlé au Liberation Rally, en 1973, pour défendre la cause des femmes trans. À l’époque, c’était deux causes séparées  : les gais et les trans. Il n’y avait pas tant de support pour la communauté trans. Aujourd’hui, je trouve que c’est encore comme ça. On est encore divisés. Ça m’intéressait de voir le chemin qu’on a fait en tant que communauté. » S’il avoue que la communauté LGBTQ+ a fait beaucoup de chemin depuis les émeutes de Stonewall en 1969, il insiste pour qu’on ne baisse pas les bras et qu’on continue les revendications. « Aujourd’hui, on a la chance d’avoir une voix, faut l’utiliser à bon escient. Moi je suis avantagé  : je suis blanc, pas trans. Faut pas juste mener le combat juste pour soi. » Et c’est d’ailleurs la cause des trans qui lui tient le plus à cœur. « Ces personnes ont de la difficulté à trouver leur place en société, pas parce qu’elles ne s’affirment pas, mais à cause des résistances de la société. J’en ai côtoyé beaucoup et j’ai envie de faire partie de ce mouvement-là, non pas parce que c’est "trendy", mais parce que c’est important. Parce que moi-même, cette recherche identitaire, je l’ai eue. » Queer Originaire de Trois-Rivières, Antony a quitté le nid familial alors qu’il n’avait que 16 ans. « J’ai fait une vidéo de moi annonçant à ma famille que j’étais gai et je suis parti. J’étais incapable de gérer leurs réactions. Je me disais qu’au moins, ils n’auraient pas à faire semblant de pas être affectés par ça. » Ses craintes ne se sont pas réalisées. « Finalement, c’était correct. Je ne savais pas à quoi m’attendre. C’est toujours de l’inconnu pour tout le monde, le comingout. Maintenant, je me sens épanoui. Toute ma famille m’accepte. » Depuis le lancement de l’album en mai dernier, il est quelque peu troublé 3 CHANSONS QUI TE DÉFINISSENT BUT YOU, EVERYBODY IS « Les gens pensent que ça parle d’identité, mais ça parle davantage d’accomplissement de soi. Ça me représente bien. C’est la première chanson que j’ai écrite. J’avais envie de créer quelque chose. Mais je réalisais que la seule personne qui ralentissait ce processus-là, c’était moi. Donc, j’ai décidé d’arrêter d’en parler et de le faire ! » SAVE FACE « Ça représente la persévérance. Je me perçois comme quelqu’un qui a un but en tête et qui persévère. » NARRATIVE « C’est la pièce qui ouvre l’album. Des fois, on est un peu victime du climat dans lequel on vit. On se fait imposer de vivre d’une certaine façon. Cette chanson représente l’introspection, de se dire je fais ces choix-là pour moi. Cette chanson a eu un effet libérateur pour moi. » d’avoir à se définir autant par les journalistes qui cherchent à comprendre qui il est. « Je joue beaucoup avec les genres. Le terme queer me définit bien. Je suis quelqu’un de fluide. Je ne suis pas insulté si on me définit comme un il ou une elle. Je suis juste quelqu’un qui s’amuse, qui suit ses instincts. » Il s’intéresse beaucoup à la mode. Son look fait tourner les têtes. Il reçoit des commentaires positifs et négatifs. « Enfant, ça m’affectait plus. Je me suis endurci avec les années. Je choisis de vivre comme ça et je suis confortable comme ça. Parfois, je me fais dire dans la rue que je suis brave. Je trouve ça étrange. » Visiblement, il se sent bien dans ses fringues autant que dans sa peau. Musique Enfant, il se voyait chanteur. Dès l’âge de trois ans, il chantait dans les églises. Adolescent, il s’inscrit en chant au collège Sainte-Thérèse, mais ne termine pas sa formation  : « J’ai pas été capable de finir. Je trouvais qu’on essayait de nous modeler pour être tous pareils. » Il revendique haut et fort sa différence. Et ça marche. Après avoir fait partie du duo Nouvel Âge, le voici en mode solo avec sept chansons originales sur The moment. Un album qui, en plus d’être une réflexion sur notre évolution en tant que communauté, parle aussi de la quête d’un artiste vers la réussite. « Cet album-là, c’est une naissance pour moi. Je veux qu’à travers ma musique, les gens se sentent en sécurité, qu’ils se sentent inspirer à créer. Si les gens se sentent connectés à ma musique, c’est juste ça qui est important. » 6 PATRICK BRUNETTE ANTONY CARLE  : BONSOUND.COM/FR/ARTISTE/ANTONY-CARLE
ENTREVUE AVEC_YVIE ODDLY Après avoir remporté la grande finale de la onzième saison de RuPaul’s Drag Race, contre Brooke LynnHytes, A’KeriaC. Davenport et Silky Nutmeg Ganache, l’audacieuse Yvie Oddly se prépare à visiter Montréal le 12 juillet. Durant la tournée nord-américaine qui la mènera de Los Angeles à Seattle, en passant par Vancouver et New York, elle performera aux côtés des 14 autres participantes de la saison. QUE SIGNIFIE LA VICTOIRE DE RUPAUL’S DRAG RACE POUR TOI ? Je ressens des montagnes russes d’émotions depuis quelques jours (NDLR  : l’entrevue fut réalisée trois jours après la grande finale). C’est un peu comme si tout le monde me jouait un mauvais tour extrêmement élaboré et que l’univers voulait que je vive tout cela, en me guidant un pas à la fois depuis des années jusqu’à ce moment. Cela dit, j’aurais été heureuse peu importe le résultat, car j’étais débordante de joie à la simple idée de pouvoir montrer mon art à ce niveau. AU DÉBUT DE LA COMPÉTITION, AVAIS-TU LA CONVICTION D’AVOIR TOUT CE QU’IL FAUT POUR L’EMPORTER ? Je ne sais pas si je faisais preuve d’un manque de lucidité propre aux dragqueens ou si j’étais portée par une conviction qui venait de mes tripes, mais//028 FUGUES.COM MAI 2019 LE 12 JUILLET, LA TOURNÉE DU RUPAUL’S DRAG RACE SEASON 11 GAGNANTE DU RUPAUL’S DRAG RACE, YVIE ODDLY DÉBARQUE À MONTRÉAL ! la liste 2O19 de l’été je suis entrée dans l’atelier de travail en croyant que j’allais gagner. Je me suis sentie insécure pour un instant, lorsque j’ai réalisé que les autres compétitrices étaient de loin plus glamour et étincelantes que moi. Par contre, j’ai compris assez rapidement que mon point de vue alternatif sur la drag deviendrait un avantage plus qu’autre chose. À QUEL POINT L’ÉMISSION EST EXIGEANTE ? Cette compétition est tout sauf une joke ! C’est épuisant sur tous les plans et ça devient hyper important de maintenir l’équilibre, en prenant soin de nos corps, tout en essayant de dépasser nos limites. QU’AS-TU APPRIS SUR TOI-MÊME DURANT RUPAUL’S DRAG RACE ? Cette expérience a été l’occasion la plus importante de ma vie comme réflexion sur moi-même. J’ai appris la nécessité de toujours avoir du plaisir dans tout ce que je fais, d’être fière de qui je suis, d’où je viens et que mon histoire a réellement de la valeur. COMMENT T’ES-TU PRÉPARÉE POUR LA FINALE ? J’ai l’impression que les lip syncs de la grande finale se sont transformés en concours de révélations de costumes au cours des dernières années… alors



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 1Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 134