Fugues n°36-04 juillet 2019
Fugues n°36-04 juillet 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-04 de juillet 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 55,4 Mo

  • Dans ce numéro : pour un été chaud...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
907040EX
ACTUALITÉS_ICI ET AILLEURS À TRAVERS LES FIERTÉ DU PAYS, DONT FIERTÉ MONTRÉAL ATTIRER PLUS DE TOURISTES LGBT AU CANADA Le 22 mai dernier, la ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, annonçait l’octroi d’une aide aux trois grands comités de la Fierté au Canada, soit Montréal, Toronto et Vancouver. Il s’agissait d’une subvention d’un million de dollars pour chacun d’eux répartie sur deux ans. Ainsi, Fierté Montréal recevra 500 000$ en 2019 et la même somme l’année suivante. « Une aide précieuse pour que l’on continue notre développement », dira Jean- Sébastien Boudreault, le vice-président de Fierté Montréal. Mais cela s’inscrit dans une plus large stratégie du gouvernement fédéral pour développer le tourisme LGBT au pays et donner des outils aux intervenants touristiques afin d’attirer cette clientèle. « Les fonds du fédéral seront utilisés pour l’organisation du festival. Cette subvention va dans l’idée du gouvernement fédéral d’aider encore plus les Fiertés au Canada. L’année dernière, l’appui du fédéral n’était que de 2% de notre budget total à Fierté Montréal. Pourtant, nous sommes le meilleur vecteur de tourisme LGBT au Canada. Fierté Montréal est 100% bilingue et constitue [en termes de participation] la 1 ère Fierté au Canada, devant Toronto et Vancouver. De plus, on s’en va vers la World Pride de 2023 », explique le vice-président de Fierté Montréal, Jean-Sébastien Boudreault. « On veut travailler à attirer les touristes LGBT au Canada, de déclarer la ministre du Tourisme, Mélanie Joly. On sait qu’ils voyagent 3 à 4 fois par an et qu’ils dépensent plus d’argent durant leurs voyages. D’un autre côté, on veut aider les régions à augmenter leur offre touristique envers cette clientèle, leur proposer des lieux intéressants à visiter ainsi que des activités et, d’autre part, on désire aider aussi les grandes organisations de Fierté, comme Fierté Montréal, à monter des événements susceptibles d’attirer les touristes LGBT. On désire aussi participer aux grandes foires internationales, de poursuivre la ministre Joly. On veut être là où se réunissent les grands intervenants touristiques et former une délégation qui peut varier, soit avec Fierté Montréal, avec la Chambre de commerce des gens d’affaires gais et lesbiennes du Canada ou soit une autre organisation LGBT. L’idée est toujours d’encourager le tourisme LGBT au Canada. » « Nous sommes heureux que la ministre du Tourisme nous inclut dans cette nouvelle stratégie touristique à cinq volets qui comprend le tourisme autochtone, hivernal, culinaire, des régions éloignées et le tourisme LGBT, continue Jean- Sébastien Boudreault. Dans cette optique, le ministère est appelé à recevoir les projets des plus petits comités de la Fierté afin de les aider à développer une offre touristique pour qu’elle soit plus attrayante pour des visiteurs. » Les subventions aux trois grands comités de la Fierté au Canada ainsi qu’à la Chambre de commerce des gens d’affaires gais et lesbiennes du Canada (CCGAGLC) sont compris dans le « Fonds des expériences canadiennes, qui comprend un//024 FUGUES.COM JUILLET 2019 LA MINISTRE MÉLANIE JOLY, ENTOURÉE DE PLUSIEURS REPRÉSENTANTS DES ORGANISMES DE LA FIERTÉ AU CANADA. budget total de 60M de dollars, et d’autres fonds seront annoncés sous peu, mais les gens peuvent déjà faire la demande pour cette aide touristique », de spécifier la ministre Mélanie Joly. « Au Canada, l’industrie touristique représente 1,8 M de travailleurs, c’est plus ou moins 10% de la maind’œuvre active au pays ! Donc, faire du tourisme LGBT un des piliers de cette industrie c’est très intéressant. Et de faire, en plus, le lien avec les Fiertés au Canada, ça l’est encore plus puisqu’il y a 130 organisations de Fierté au pays. Cela veut dire qu’en s’inscrivant dans cette stratégie, plusieurs d’entre eux vont se développer plus rapidement avec l’injection de fonds et l’attrait des visiteurs », explique le vice-président de Fierté Montréal. « Notre objectif est simple, on désire d’ici 2025 créer plus de 54 000 emplois dans le secteur touristique et augmenter, par le fait même, le nombre de touristes LGBT à un million par année, mais le défi est de les attirer à l’année longue, c’està-dire y compris en hiver, il s’agit d’un des grands enjeux de cette stratégie. Il y a tellement d’intérêt chez les touristes LGBT, il suffit de bien faire les choses et de proposer une destination ou des activités pour cette clientèle et préparer adéquatement les intervenants à cette clientèle par les subventions au Conseil canadien des ressources humaines en tourisme (RHTC) et à la CCGAGLC », de dire la ministre Mélanie Joly. « On est reconnu parmi les 10 plus grands festivals au Québec. Nous sommes devenus un "vrai" festival, un festival à saveur LGBT pour les LGBT, mais ouvert à tous, de poursuivre Jean-Sébastien Boudreault. Nous offrons huit grands spectacles extérieurs gratuits et la programmation comprend 200 activités en tout cette année. On espère que les deux autres paliers de gouvernement — le provincial et le municipal — emboiteront le pas et reconnaîtront tout notre travail en nous octroyant aussi des subventions pour que l’on puisse continuer notre développement. » Malgré le soutien d’un million de dollars sur deux ans à Fierté Montréal, son viceprésident n’en demeure pas moins inquiet, surtout à l’orée des élections fédérales prévues le 21 octobre  : « Peu importe qui sera élu en octobre prochain, il n’y a pas de pérennité. Au bout de deux ans, il va falloir refaire des représentations auprès du gouvernement en place pour que cet appui se poursuive et que l’on puisse offrir des événements d’envergure internationale qui vont ainsi attirer des touristes LGBT », de renchérir Jean-Sébastien Boudreault. Parlant d’événements internationaux, Fierté Montréal a déjà soumis son cahier de candidature au World Pride, le 30 mai dernier. À la mi-juillet, il y aura une réunion du comité pour voir si les candidatures rencontrent toutes les exigences pour la tenue d’un tel événement international. En ce moment, on sait que deux autres villes sont en lice, soit Houston (au Texas) et Sydney en Australie. « Le grand dévoilement de la décision du comité World Pride aura lieu à Athènes, le 20 octobre prochain, et tous les membres Fierté Montréal y assisteront. Mais nous sommes très confiants de l’emporter », indique Jean-Sébastien Boudreault. 6 ANDRÉC. PASSIOUR Fierté Montréal du 8 au 18 août 2019 www.fiertemtl.com fiertemtl.com/montreal-2023/



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 1Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-04 juillet 2019 Page 134