Fugues n°36-03 juin 2019
Fugues n°36-03 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-03 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 60,2 Mo

  • Dans ce numéro : Toronto vire au vert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
903013EX
ACTUALITÉS_ICI ET AILLEURS JOURNÉE DE VISIBILITÉ LESBIENNE - 1 ER JUIN UNE NOUVELLE FORMULE, AVEC SAFIA NOLIN COMME PORTE-PAROLE Le 1er juin prochain, la Journée de visibilité lesbienne s’affiche au Never Apart, avec une nouvelle formule, mais une mission toujours d’actualité  : rendre visible les femmes LGBTQ+ et leurs initiatives.. Si la genèse d’une telle journée remonte à l’année 1982, il n’en demeure pas moins que sa pertinence est toujours autant d’actualité, explique Julie Antoine, directrice générale du Réseau des lesbiennes du Québec  : « Cette journée est un incontournable de notre communauté. Elle permet de se réunir, partager nos diverses réalités et rencontrer d'autres personnes comme nous. Elle permet aussi de se remémorer notre histoire, celle des lesbiennes et des femmes de la diversité sexuelle, tout en prenant conscience de l'histoire que nous sommes en train d'écrire. La JVL est une journée faite par des femmes LGBT pour des femmes LGBT. C’est le seul évènement du genre au Québec, alors nous devons poursuivre sa tradition et la faire évoluer selon les enjeux actuels. » Si ces enjeux sont nombreux, ils demeurent diversifiés à l’image de la communauté. Le comité organisateur de cette année, chapeauté exclusivement par le Réseau des lesbiennes du Québec, désirait revisiter le concept de la JVL, explique Florence Gagnon, « parce que nos communautés évoluent année après année. Parce que nous voulons miser sur la visibilité actuelle des femmes LGBTQ et celles qui se mettent de l'avant au cours de l'année pour changer les choses. Pour se célébrer entre nous, et surtout, rendre hommage à celles qui ont milité avant nous. » Cet hommage passera d’abord par une prise de parole, qui prendra la forme d’un panel intergénérationnel animé par Johanne Coulombe où des militantes témoigneront de leurs souvenirs lesbiens positifs ! Dans leurs domaines respectifs, Myriam Fougère, Gloria Escomel, Monique Lavoie et Laura Yaros ont participé à la visibilité lesbienne. Puis, la remise des Prix JVL constitue une nouveauté, cette année  : « Donner de la visibilité, c'est aussi savoir reconnaître celles qui sont au front tous les jours et qui travaillent à changer les choses », appuie Florence. Ainsi, la journaliste et auteure Judith Lussier se verra remettre le prix Visibilité, alors que Line Chamberland, titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie et professeure à l’UQAM, se méritera le prix Hommage. La venue de l’auteure-compositrice-interprète Safia Nolin, à titre de porte-parole de l’édition 2019 est aussi une nouveauté non négligeable. « Avoir une porte-parole pour cette journée bien unique était aussi dans nos priorités et nous sommes honorées que Safia ait accepté. Avoir une personnalité connue qui est "out" nous permet aussi de donner plus de visibilité à cette journée importante pour notre communauté. » Présentée par la Banque TD, dans ce lieu unique qu’est le Never Apart, la JVL est aussi le fruit d’une collaboration avec LSTW et le Centre de solidarité lesbienne, à titre de partenaires. Si le marché communautaire et//32 FUGUES.COM JUIN 2019 SAFIA NOLIN lesbien fait découvrir les kiosques des organismes communautaires LGBTQ, en plus de ceux d'entreprises appartenant aux femmes de nos communautés, mentionnons aussi une session de yoga, présentée par Lululemon. Puis, une lecture pour les familles LGBTQ, par la librairie L’Euguélionne, suivie d’une séance de coloriage du livre LGBT historique LGBT Color by Icons, un projet amusant et rétro-kitsch du Never Apart. « Puisque cette année, le Réseau des lesbiennes du Québec organise l’évènement seul, nous avons décidé de faire peau neuve, tout en respectant l’histoire de la JVL ! Un travail colossal ! », appuie Julie Antoine. « Grâce à notre équipe et son expertise, nous désirons offrir aux femmes LGBTQ+ un moment mémorable. Et ce, du début de la journée avec la séance de yoga, jusqu’au 5@7 festif avec notre porteparole Safia Nolin en DJ set ! Un programme qui saura nourrir corps, âme et esprit ! » 6 JULIE VAILLANCOURT LA JOURNÉE DE VISIBILITÉ LESBIENNE, le 1er juin, de 14h à 21h au Never Apart. Session de yoga, de 11h à midi, sur réservation (places limitées) Programmation complète sur la page Facebook de l’évènement facebook.com/events/327124314664938 FESTIVULVE 2  : LES 8 ET 9 JUIN CÉLÉBRATIONS DES VULVES, PRISE 2 Un festival des vulves à Montréal ? Vous avez bien lu ! « Se libérer des tabous » est la mission de ce festival qui désire « honorer notre porte d’entrée dans le monde et souligner son importance le temps d’un week-end » ! Si vous croyez que l’initiative est farfelue et passagère, détrompez-vous ! L’an dernier, plus de 2000 personnes ont assisté à cet évènement qui renouvelle l’expérience, pour une deuxième année consécutive. Imaginé par Mel Goyer, féministe assumée, productrice de l’évènement et fondatrice du « mouvement » Vagin Connaisseur, le Festivulve se veut un évènement festif et créatif permettant de conscientiser et sensibiliser le grand public aux sujets féminins qui demeurent encore tabous dans nos sociétés. En ce sens, sont notamment abordés la vulve et le vagin, les menstruations positives, le flux instinctif libre, la fameuse toison pubienne, la masturbation, l’orientation sexuelle, le slow sex, l’égalité des jouissances… Ces thématiques pour toutes et tous (gratuit pour les 12 ans et moins) seront abordées, cette année, avec 15 organismes, 18 conférences, une trentaine d’exposant.es (Mme l’Ovary, Myriam Fougère), 7 DJ’s, 5 spectacles (théâtre, musique, danse burlesque, projection de vulves animées) et 12 ateliers (yoga pelvien, création littéraire), sans oublier 3 artistes dans le VulvaBooth et 10 interprètes LSQ. Mentionnons, entre autres, des conférences portant sur l’asexualité, le naturisme, la ménopause, l’accouchement, l’avortement, l’écologie menstruelle, la pilosité et le point G. Tant de sujets dits « méconnus », que vous prendrez plaisir à connaitre et à célébrer lors de la deuxième édition du Festivulve ! 6 JULIE VAILLANCOURT Les 8 et 9 juin 2019 de 10h à 22h. Centre de Loisirs Communautaire Lajeunesse (7378, rue Lajeunesse, Montréal). Billets  : festivulve.com/achat-billets



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 1Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-03 juin 2019 Page 134