Fugues n°36-02 mai 2019
Fugues n°36-02 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-02 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 54 Mo

  • Dans ce numéro : beau et en santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
SAMEDI 18 MAI UNE SECONDE ÉDITION DU SALON DU LIVRE LGBT DE MONTRÉAL Oui, après un tout premier salon tenu à l’automne dernier, l’auteure Kyrian Malone nous revient avec un autre salon littéraire LGBT. Organisé par Homoromance Éditions, ce salon se tiendra le samedi 18 mai, de 13h à 19h au bar Le Cocktail (1669, Sainte- Catherine Est). Les amoureux de littérature auront donc un choix varié de styles à se mettre sous la dent… Pour l’instant, en date du 29 mars (soit avant de mettre sous presse), les auteur.es confirmé.es étaient listé.es ainsi  : Karine Jetté, Geneviève Durocher, Joce-Lynne Proulx, Will Raph (Comics), Karyne L’Oiseau, Kyrian Malone, Karl-Erick Horlange, Alexandra Mac Kargan, Carole Collinet, Daniel French ainsi que Denis-Martin Chabot. Rappelons que Kyrian Malone est l’écrivaine de The Underworld Chronicles, une saga post-3 e guerre mondiale nucléaire où la plupart des capitales du monde ont été oblitérées et où survivent à peine quelques milliers de personnes parmi lesquelles on retrouve Sarah Leary qui, le jour fatidique de cette guerre, a été séparée de sa femme Faith et de leur petite fille Clarke, âgée d’un an à peine. Elle ne les a jamais revu depuis. C’était il y a 22 ans déjà… Daniel French y sera pour présenter ses cinq romans  : L’eau des nuages (2014), Entre le rose & le noir (2015), Melting Blue Delicious (2016), Que Dieu te protège (2017) et Les vies d’anges paru en 2018. En janvier dernier, Daniel French recevait de très bonnes nouvelles, puisqu’on apprenait que son livre Que Dieu te protège serait publié en version originale en France aux Éditions T.G. (Textes Gais). Denis-Martin Chabot  : un lancement la veille du Salon Bien entendu, l’auteur Denis-Martin Chabot proposera son plus récent roman, Escales parisiennes, qu’il aura par ailleurs lancé la veille au même endroit, soit au Cocktail, de 18h à 20h. Escales parisiennes a été classé parmi les finalistes du Prix littéraire international indépendant (PLII) en Italie, qui récompense, entre autres, les œuvres à thématiques LGBT. Mais quel est le propos d’Escales parisiennes ? « Un auteur québécois, célibataire depuis peu, rencontre un beau prospect, Christophe, lors d’une séance de dédicaces dans une librairie parisienne. Les deux conviennent d’un rendez-vous, au cours duquel l’auteur découvre que son ex-mari pendant neuf ans, un agent de bord qu’il vient de laisser, entretenait pendant tout ce temps une relation avec Christophe lors de ces nombreuses escales à Paris. Cette coïncidence déroutante est le point de départ d’un récit touchant, parfois dur, parfois drôle, avec en toile de fond des relations amoureuses dysfonctionnelles, la dépendance affective et la violence dans les relations KYRIAN MALONE DENIS-MARTIN CHABOT DANIEL FRENCH amoureuses et intimes entre hommes », peut-on lire dans le communiqué de presse de la maison d’édition AdA. Denis- Martin Chabot a remporté le prix hommage du Prix du roman gay en France pour ses livres Rue Sainte-Catherine Est, métro Beaudry et Il y a longtemps que je t’aime, je ne t’oublierai jamais. En résumé, n’oubliez pas le lancement du livre de Denis- Martin Chabot, le 17 mai, de 18h à 20h au Cocktail (1669, Sainte-Catherine Est) et le Salon du livre LGBT de Montréal, le 18 mai, dès 13h, également au Coc 6 ANDRÉC. PASSIOUR Infos Salon du Livre LGBT de Montréal  : https://www.facebook.com/events/331500007486589/Pour s’inscrire au Salon littéraire  : https://www.facebook.com/groups/1888507991168531/
CULTUREL_LIVRES À lire GAUCHER.ÈRE CONTRARIÉ.E V.S. Goela présente treize personnages insolites et uniques, représentatifs de la diversité de la mosaïque canadienne, dont les destins s’entrelacent au fil des chapitres. Ils ont cependant un point en commun  : leurs différences. À titre d’exemple, on retrouve Mylène, une agente de bord qui collectionne les cartes de bibliothèques en provenance de chacune de ses escales ; Soma, une chef cuisinière transgenre d’origine indienne et Ahmr, un sommelier asexuel qui ne consomme pas d’alcool (une profession sans aucun doute périlleuse). Chacun est donc profondément unique, que ce soit au regard de son origine ethnoculturelle, de ses pratiques culinaires, de son genre ou de son orientation sexuelle. Cette remise en question des clichés hétéronormatifs se décline également dans la forme même de la narration qui peut parfois être déconcertante, notamment au regard d’une alternance du « Je » au « Il/Elle ». Nous sommes cependant conviés à un voyage où la nourriture, la culture et les genres forment une tapisserie inhabituelle, déroutante, mais assurément rafraichissante. L’auteure V.S. Goela ponctue par ailleurs son récit de petits clins d’œil irrésistibles. À preuve, une question ou une affirmation existentielle qui achève souvent chaque chapitre  : « Pourquoi le symbole pour les W.C. des femmes est-il une personne en robe ? Je ne porte jamais de robe et je n’aime pas le maquillage ». Un parcours inhabituel, mais pour le moins stimulant ! 6 BENOIT MIGNEAULT GAUCHER.ÈRE CONTRARIÉ.E/V.S. Goela. Ottawa/L’Interligne, 2019. 158p. (Vertiges)//080 FUGUES.COM MAI 2019 UN HOMME DÉCIDÉ Baptiste, un ancien policier, prend un auto-stoppeur qui emprunte la même direction que lui. Il est vrai qu’il aime rendre service, mais il faut admettre qu’Arthur a tout pour lui plaire, si ce n’est une réserve qui confine au secret. Presque impossible d’en savoir plus à son sujet ! Le jeune homme semble épuisé, et Baptiste et ce dernier sont bientôt attaqués, au détour d’une plage, par deux inconnus qui en veulent vraisemblablement plus à Arthur qu’au maigre contenu de leurs portefeuilles respectifs. Les lèvres d’Arthur demeurent cependant closes à ce sujet. Elles ne s’ouvriront, le soir même, que dans le cadre d’une échauffourée amoureuse fort agréable  : une embrassade qui réchauffe un lit partagé une dernière fois. En effet, au lever du jour, Baptiste doit se rendre à l’évidence  : Arthur a disparu en laissant derrière lui une bonne partie de ses effets personnels, incluant un pistolet et un roman dans lequel se trouve le carton publicitaire d’un hôtel au verso duquel est dessiné un plan. Ne pouvant se résoudre à oublier son mystérieux amant, il se lance dans une enquête qui le confrontera aux méandres d’affaires criminelles conjuguant pornographie et prostitution. Par ailleurs, plus l’enquête avance et, paradoxalement, plus Arthur lui semble insaisissable. Son identité est fausse, son passé verse souvent dans la criminalité et même ses intentions semblent douteuses. Cette dernière nuit, passée ensemble, est-elle le fruit d’un sentiment véritable ou l’objectif était-il de manipuler ses sentiments et acheter une certaine tranquillité ? Un autre mystère se dresse également en filigrane pour le lecteur  : pourquoi Baptiste a-t-il quitté les forces policières ? Est-ce un choix ou lui a-t-on forcé la main ? Un roman ingénieux et haletant dans lequel l’auteur, Antoine Deléry, manœuvre avec adresse un enchevêtrement d’hypothèses et de faux semblants dans lequel il fait plaisir de se perdre. La question demeure jusqu’à la toute fin  : qui est Arthur ? Et surtout, l’homme que Baptiste espère retrouver correspond-il à la réalité de son souvenir ou tout cela n’est-il qu’illusion ? 6 BENOIT MIGNEAULT UN HOMME DÉCIDÉ/Antoine Deléry. Saint-Martin-de-Londres/H&O, 2019. 196p. FEMME QUI COURT Personnage hors du commun que celui de Violette Morris dont le biographe Gérard de Cortanze nous présente ici une biographie romancée. Née en 1893 et fille d'un baron, dès l’âge de 10 ans, elle est reléguée dans un couvent où elle se morfond rapidement. Elle y découvre cependant l’étreinte d’une copine de classe et surtout, c’est dans ce cadre que fleurit sa passion pour le sport. Elle excelle dans de nombreuses disciplines  : lancer du poids et du disque, foot (soccer), cyclisme, haltérophilie et boxe. Elle s’illustrera même dans la course automobile, le motocyclisme, l’équitation, le tennis, le tir à l’arc, le plongeon, le water-polo, la lutte gréco-romaine et l’aviation. Il n’est donc pas surprenant qu’elle ait remporté une vingtaine de titres nationaux et une cinquantaine de médailles et ce, tant au niveau national qu’international. Doté d’un caractère d’acier trempé, elle se refuse à quelques concessions que ce soit et s’oppose à l’ordre qui lui est donné de porter la jupe, ce qui lui vaut de voir sa qualification refusée aux Jeux olympiques de 1928, à Amsterdam (et sans doute aussi, le fait qu’elle s’affichait ouvertement bisexuelle). Il serait tentant de voir en elle une héroïne si l’histoire ne se noircissait pas dans sa conclusion. En effet, à partir de 1936, on retient d’elle une espionne au service de l’Allemagne nazie et une tortionnaire utilisée par la Gestapo, jusqu’en 1944 où elle abattue par la Résistance. Ces derniers événements sont cependant remis en question par certains biographes et le mystère demeure donc entier quant à son statut de collaboratrice. Son parcours demeure cependant exceptionnel et mérite assurément le détour. L’auteur offre le riche portrait d’une femme résolument différente qui s’affiche sans compromis et qui dérange donc la société bien-pensante. Elle en subira les conséquences tout au long de son existence, mais ne s’écartera jamais de sa maxime  : « Ce qu'un homme fait, Violette peut le faire. » 6 BENOIT MIGNEAULT FEMME QUI COURT/Gérard de Cortanze. Paris/Albin Michel, 2019. 409p.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 1Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 134-135Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 136-137Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 138-139Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 140-141Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 142-143Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 144-145Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 146