Fugues n°36-02 mai 2019
Fugues n°36-02 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-02 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 54 Mo

  • Dans ce numéro : beau et en santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Do you have more opera in you ? I would love to write three operas. I’ve written two, but I don’t intend to write the third one for many, many years. For now, in the right light, I still look somewhat like a rock star. You are married, but I was wondering what you think of gay dating apps like Grindr and Scruff ? If it was around when I was younger, I don’t know if it would have been a good or a bad thing. Honestly, I think it’s such a double-edged sword. Certainly for people who live in more isolated areas of the world it’s an incredible asset. But I think in major cities it’s kind of a detractor because I always loved being in New York and going out to discover what was there and getting lost in the now. I think you would make a fantastic judge on RuPaul’s Drag Race. (Laughs) Well, you know, I know RuPaul somewhat. We used to work at the same movie theatre when we were very young in New York City. We were both popcorn boys ! We were the queens of the popcorn machine back when there were no stars in the sky. Do you have a favorite moment performing at Montreal’s legendary Café Sarajevo in the nineties ? Yeah, I was a big fan of my mom (late legendary singer-songwriter Kate Mc- Garrigle) back in those days when I used to play late at night. She’d come to the shows and we’d have a kind of party and she felt part of the act was heckling me ! She always inserted herself into my concerts, and Sarajevo was definitely the testing ground for that platform. I miss my mom heckling me. I think it’s wonderful that you, Martha and the family continue to do your family Christmas concerts in Montreal each year, which also benefit the Stand Up To Cancer - Kate McGarrigle Fund. As you know in my family we are blessed with the fact that many of us are AMANDA LEPORE HEADLINES WIGGLE Trans icon and former New York City club kid Amanda Lepore will be the special guest at the 25th edition of the wearable art and wig festival called « Wiggle » which will be held at the Mile Ex arts space Never Apart on May 18. Lepore wasn’t available for a recent interview, but when she performedin Montreal a decade ago, Amanda told me, « There is something alien about my face. There is something spacey about me. I still emulate the (classic Hollywood) bombshells but my look is retro so that I look spacey as wellas new and fresh. If I dressed like Lady Gaga, (my face) would get lost. But because I dress retro, vamp and classic, the (alien) qualities come out more. » Never Apart hosts its Wiggle 5@9 at the Musée des beaux arts de Montréal on May 1, then presents Wiggle at Never Apart on May 18 with special guest Amanda Lepore. For more information and tickets, visit neverapart.com. https://www.facebook.com/events/415479185683584/musicians who tour for a living. That’s great, but sadly it also means we never see each other, we’re always in some other country. So the Christmas shows have definitely also become a way for everybody to gather and commune together. Now that we have kids of our own, it’s a nice way to get the circus started. You return to Canada in May with your All These Poses Anniversary World Tour. What can we expect ? Well, it’s the 20th anniversary of my first two albums, I’m sticking to majority of that material, although there are a few surprises in there, some new stuff and covers. And I’ve got an incredible band whose members include Gerry Leonard who played with David Bowie, and Matt Johnson who played with Jeff Buckley. It’s a very expensive tour, so I want you to come ! When you return to Montreal for a show, where do you like to sleep overnight ? Are you a hotel person, do you prefer to stay with family, or at the family home in Saint-Sauveur ? I like to stay with my sister (Martha) in Outremont, for sure, or go to Saint- Sauveur. Staying in a hotel in Montreal always seems strange to me. I feel like I’m cheating. Last question  : Miami Bar on the Main was a fabulous dive. Do you have a favourite anecdote from back in the day ? Well, I don’t remember much, frankly, but making out with an oil-rig worker from Calgary was one of my finest moments. 6 RICHARD BURNETT RUFUS WAINWRIGHT PERFORMS LIVE AT THE GRAND THÉATRE DE QUEBEC IN QUEBEC CITY ON MAY 21 ; AT SALLE WILFRED-PELLETIER IN MONTREAL ON MAY 22 ; AND AT THE NATIONAL ARTS CENTRE IN OTTAWA ON MAY 23. FOR MORE INFORMATION, VISIT RUFUSWAINWRIGHT.COM.
CULTUREL_FESTIVAL Sortir À la tête de la direction artistique du Festival TransAmériques (FTA), le comédien et metteur en scène Martin Faucher est passionné dans sa recherche de spectacles contemporains d’ici et d’ailleurs. Pour l’édition 2019, il nous propose un échantillon surprenant souvent, éblouissant toujours, de la vitalité des créateurs de notre monde incertain. La programmation exceptionnelle de cette année est une formidable fenêtre sur le monde, sur la vitalité des créateurs et des chorégraphes. Un miroir de nos sociétés, un miroir de nos préoccupations et de nos inquiétudes. Un miroir qui nous invite à être des Alice et à passer de l’autre côté de notre reflet. Martin Faucher a toujours été curieux, sensible et réceptif à ce qui se passait autour de lui. Comme il le souligne, il a grandi en étant témoin de tous les bouleversements des années 70 qui dessinaient ce qu’allait devenir le Québec d’aujourd’hui. « J’ai eu la chance d’avoir avec ma famille une ouverture sur la culture en général, explique Martin Faucher, et j’avais cette sensibilité-là. Je ne sais pas si mon orientation sexuelle à avoir avec cette sensibilité, car je connais plein d’hommes hétéros qui ont cette même sensibilité. Peut-être aussi que l’imaginaire gai a pu se développer à cette époque par les pièces et les romans de Michel Tremblay ou les chansons de Diane Dufresne, mais j’adorais aussi écouter Beau Dommage, Jean-Pierre Ferland ou Robert Charlebois, qui ne sont pas rattachés à un imaginaire gai. Peut-être est-ce de cette époque-là que date mon intérêt pour les phénomènes de changement, qu’ils aillent dans la bonne ou la mauvaise direction. »//068 072 FUGUES.COM MAI 2019 KALKUTA REPUBLIK 22 MAI AU 4 JUIN — 13 e ÉDITION DU FESTIVAL TRANSAMÉRIQUES FTA  : UNE FORMIDABLE FENÊTRE SUR LE MONDE MARTIN FAUCHER Mais très vite, l’entrevue glisse sur la programmation du FTA 2019, une illustration de la philosophie qui préside aux choix de l’équipe du FTA et de Martin Faucher. « Nous essayons toujours d’avoir une programmation qui tienne compte de la diversité, géographique avec des spectacles qui viennent de tous les continents, une présence équilibrée homme/femme, mais aussi de la diversité sexuelle et de genre, et la question du genre est peut-être un peu plus présente cette année. » GENDERF*CKER de et avec Pascale Drevillon « Bien évidemment, on parle beaucoup du genre aujourd’hui, précise Martin Faucher, et Pascale nous propose un voyage étonnant, mais c’est aussi une métaphore autour de notre décision d’être vraiment ce que nous sommes sans compromis. Toutes celles et ceux qui ont une quiconque envie de changement pour être au plus près d’elles et d’eux-mêmes seront intéressé.es par la proposition de Pascale Devrillon. » SAVUŠUN de et avec Sorour Darabi « J’ai connu Sorour en elle et je l’ai croisée deux ans après en lui » se souvient le directeur artistique. « J’ai deux spectacles de Sorour, dont le premier en Farsi. Avec Savušun, Sorour se réapproprie des rituels chiites pour exprimer sa résistance ». Seul en scène au moyen de la danse, Sorour expose un corps en transition féminin et masculin. Comment résister et s’épanouir dans une société qui police les genres et condamne les transgressions. PUT YOUR HEART UNDER YOUR FEET… AND WALK ! de et avec Steven Cohen « Là encore, on touche aux identités, aux minorités avec Steven Cohen. Cet artiste est afrikaner, blanc, juif et homosexuel. Avec Put Your Heart… un spectacle aux frontières des arts visuels, le chorégraphe ose un solo sur la douleur, presqu’insoutenable, douleur du décès de son compagnon avec lequel il a vécu plus de vingt ans », commente Martin Faucher. Parmi les propositions venues d’ailleurs retenons... Granma, Trombones de la Havane de Stefan Kaegi. Des jeunes musiciens sont confrontés aux changements qui secouent Cuba, au développement d’une économie parallèle, à la gentrification, et assistent au point de rupture avec le communisme révolutionnaire et la révolution que leurs grands-parents ont



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 1Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 134-135Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 136-137Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 138-139Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 140-141Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 142-143Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 144-145Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 146