Fugues n°36-02 mai 2019
Fugues n°36-02 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-02 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 54 Mo

  • Dans ce numéro : beau et en santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
BOUFFER, S’AMUSER ET RÉCOLTER DES FONDS POUR LE VIH-SIDA Le mercredi 1er mai aura lieu la 3 e édition de A Taste For Life/Un goût pour la vie. Cette année encore, en date du 27 mars, six restaurants montréalais participent à cette campagne de levées de fonds pour la Maison d’Hérelle qui, au total, vient en aide à 38 personnes vivant avec le VIH-sida. Et c’est tout simple  : vous vous rendez dans un des restaurants participants, vous bouffez en famille ou entre amis et, à la fin de la soirée, le resto verse 25% de ses ventes à la Maison d’Hérelle. Lafayette Pizzeria (sur l’Avenue Bernard, Toro Rosso et Magpie Amherst, tous les deux dans le Village, Restaurant Cabotins (Hochelaga), Restaurant Su (Verdun) et Boxermans (Outremont), qui est déjà complet en passant, participent à l’édition 2019 de A Taste For Life/Un goût pour la vie. Ce concept appelé « A Taste For Life » existe dans le reste du Canada depuis 1999 et récoltent des fonds pour des organismes locaux. Il a débuté à Ottawa pour financer les services de Bruce House et Snowy Owl et, tranquillement, 21 villes s’y sont ajoutées. « On aimerait que cela prenne un peu plus d’ampleur chaque année à Montréal. En 2018, nous avons recueillis 21 000$, nous espérons atteindre un montant de 30 000$ cette année », dit Mario Grondin, coordonnateur des communications de la Maison d’Hérelle, située sur la rue Saint-Hubert, sur le Plateau Mont- Royal. Cette année, la quincaillerie RONA participe à l’activité en offrant des matériaux de construction à l’encan ! Bien oui ! « Pendant la soirée du souper, les gens pourront miser sur des matériaux, c’est un encan virtuel, continue Mario Grondin. RONA nous offre ces matériaux-là et 100% de la vente sera versée à la Maison d’Hérelle. C’est une nouvelle approche, c’est inusité et cela permettra d’aller chercher des sommes supplémentaires. On va travailler avec RONA pour voir exactement les modalités de l’encan, mais nous sommes heureux de cette nouvelle collaboration. Sûrement que des entrepreneurs voudront miser sur ces matériaux-là… » La Maison d’Hérelle accueille 17 personnes, mais "ses milieux de vie" incluent le Satellite d’Hérelle (sur Queen Mary, près de l’Oratoire Saint-Joseph), et les Studios d’Hérelle, sur la rue Sainte-Catherine Est. « Chacune de ces ressources ALIMENTATION_1ER MAI — A TASTE FOR LIFE/UN GOÛT POUR LA VIE répond à des besoins spécifiques, selon qu’on est en perte d’autonomie, qu’on a besoin de soins quotidiens, d’appartements supervisés, etc. », poursuit le très sympathique M. Grondin. En tout, 38 personnes bénéficient des soins prodigués par le personnel attentionné de cet établissement. Si le 3 e étage de la Maison d’Hérelle a été converti en places pour personnes vieillissantes et en perte d’autonomie, c’est que les besoins sont criants pour ce type de ressource. « Il y a des gens séropositifs de 50 ans qui ont survécus aux années terribles du sida, mais leur système a développé des maladies de personnes de 80 ans et plus, explique Mario Grondin. Ce sont des gens soignés avec les tous premiers médicaments comme l’AZT, par exemple, qui était très toxique. Leurs reins ont été affectés et ils ont besoin de traitements de dialyse. On oublie cet aspect-là souvent mais il y a des gens qui souffrent énormément. On aurait besoin de plus de chambres pour prendre soin d’eux, mais on n’en a pas les moyens. Ce n’est donc pas pour rien que la Maison d’Hérelle existe depuis plus de 30 ans maintenant. Les besoins sont grands, mais les moyens sont modestes. » À noter que la Banque TD et les pharmacies Martin Duquette appuient également cette campagne de levée de fonds. A Taste For Life/Un goût pour la vie vient donc donner un petit coup de pouce plus qu’apprécié dans ce cas-ci ! L’essentiel est de réserver vos places dans un restaurant participant cette soirée-là, de bien manger et de vous amuser… Et c’est tout ! Le restaurateur se charge de verser 25% de ses ventes à la Maison d’Hérelle ! 6 ANDRÉC. PASSIOUR La liste complète des restaurants participants est accessible sur le lien… http://www.atasteforlife.org/montreal.html
NEWSMAKERS_BY RICHARD BURNETT Arts & Icons An Audience with Rufus wAinwRight elton John once famously said Rufus wainwright is the greatest songwriter alive. wainwright’s eponymously-titled 1998 debut album was namedone of the best albums of the year by Rolling stone magazine, and Rufus is currently celebrating the 20th anniversary of his debut album and its 2001 follow-up, Poses, on his All these Poses Anniversary world tour, which brings him back to canada in May. this was my 25th Rufus interview in the two decades i’ve been covering his career. this time i found him in Paris, and Rufus was fun, feisty and ever quotable. You recently tweeted words of support for former US Vice-President Joe Biden who has been accused by a second woman of inappropriate touching. What are your thoughts about the #MeToo movement and have you ever had a #MeToo moment ? Rufus Wainwright  : Nothing to write home about. But I support the #MeToo movement. I’ve had to reevaluate some of my past experiences in another light, and after some soul searching – as everyone has had to do – I’ve come to the conclusion that I am in the clear. The thing with Joe Biden, I had to put one positive word in there for him. When he was very touchy-feely with me, I found it a really heartwarming and beautiful statement, especially of an older straight man to a younger gay man because – in general – our relationships with our fathers can be quite fraught. I was also trying to be careful not to minimize what had happened to the woman because that is valid as well. You also tweeted your support for George Clooney calling for a boycott of international hotels owned by the Sultan of Brunei because new laws in Brunei make gay sex punishable by flogging or stoning to death. What do you say to naysayers who complain that queers are being selective ? I think the important thing to remember about gay rights is that it can turn on a dime. It’s very much like anti-semitism. One minute you’re in the bag, and the next thing you know you’re in the oven. That’s pretty dark, but it’s//066 072 FUGUES.COM AVRIL 2019 pretty true. So you have to be careful. I don’t think gay people can ever get too comfortable. Just be aware that everything can change in an instant. How was touring Japan on your All These Poses Anniversary World Tour ? I’ve had a very intimate relationship with Japan since my first album did very well over there 20 years ago. Having all the wonders of the Orient displayed before me like a kid in a candy shop, I was seduced. Your loyal audience has grownup with you. And I am very grateful. I remember being pretty young and working so hard on the albums, being incredibly uncompromising and brutal about my artistic needs, sometimes considering it a kind of gamble where people were ready to walk out and not work with me because I was so tense about my music. Now 20 years later, I still have those fans and new ones, and it feels like a vindication that the records have lasted. Your opera Hadrian debuted at the Canadian Opera Company in Toronto in October 2018, and is a finalist in the World Premiere category at the 2019 International Opera Awards, which will be held on April 29. Congratulations ! Are you pleased with the reception of your opera Hadrian ? The experience was mind-bogglingly fabulous for an opera queen like myself, working with all that talent and having a full chorus at your disposal in that beautiful hall, the Four Seasons Centre. The general reaction was incredibly positive and there is light for this opera down the line, with other opportunities arising. The opera world didn’t genuflect, wasn’t on the ground kissing my feet or anything. But that’s not going to happen for possibly another hundred years. You got to play the long game in opera, and even detractors have to admit there is an interest in what I do from a large sector of that world. Opera is always such a battle and that in a nutshell is what I love about it.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 1Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 134-135Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 136-137Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 138-139Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 140-141Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 142-143Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 144-145Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 146