Fugues n°36-02 mai 2019
Fugues n°36-02 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-02 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 54 Mo

  • Dans ce numéro : beau et en santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
905030EX
CLUBBING - ÉVÉNEMENTS Sortir 17 MAI — PARTY KODE UN KODE ÉDITION PRINTANIÈRE ! Après un Party KODE le 30 mars dernier, voici que les organisateurs, les KinkyKatz, nous proposent la date du vendredi 17 mai pour un autre de ces partys fétiches par excellence ! On recevra de la grande visite en provenance de Paris, en la personne du DJ Joff Tekmeister. Pour l’épauler, deux DJs montréalais de plus en plus en demande, c’est-àdire Diskommander et Le Cantin. Dès 22h, la Salle de la rue Alphonse D. Roy, accueillera des centaines de gars parmi les plus sexy de Montréal pour un party à l’ambiance kinky ! Le 17 mai tombe en effet en plein dans le long week-end de la Fête des Patriotes ou de la Reine (c’est selon)… Certains disent même la fête des « Queens » ! Mais bon… Mais qu’est-ce qu’il y aura de différent à ce party de mai par rapport à celui du mois de mars ? « Nous sommes très heureux de cette édition de KODE. Un KODE particulier, un KODE  : FETISH. Notre dernier voyage à Berlin nous a beaucoup inspiré, surtout la diversité ou la liberté d’expression de tous les fétiches. KODE (MARS) @ 917 STE-CATHERINE EST Jared, Marc et David devant une magnifique licorne à l’entrée. Le Dj Pascal Daze pose avec les organisateurs de la soirée ⦿ PHOTOS SERGE BLAIS//058 FUGUES.COM MAI 2019 Aussi unique que son fétiche peut l’être et ce sans jugement. C’est l’idée première derrière celui-ci », déclarent les KinkyKatz (Stéphane Casselot et Marc Labrèque). Pourquoi Joff Tekmeister de Paris ? Il me semble qu’il était invité à l’un de vos partys déjà non ? Qu’a-t-il en particulier qui plairait à cette clientèle fétiche ? « Oui, il est venu en novembre 2016. Les gars de Montréal avaient bien aimé sa première visite en sol nord-américain. Lui aussi d’ailleurs. Sa musique plaît à la scène fétiche. Depuis plusieurs années, il joue aux côtés de Manue G dans la soirée phare du week-end fétiche de Paris, BRUTHAL. Une soirée 100% fétiche sans limite. Une vraie soirée pour des félins qui aiment chasser toute la nuit », expliquent les organisateurs. Pour ce qui est de Diskommander, c’est la première fois qu’il jouera dans un party KODE, non ? « C’est sa première fois avec nous. Il travaille très fort avec MPU [la soirée LGBT au club Belmont sur Saint-Laurent] et sa soirée chouchou, LuvHaus. Sa nouvelle création, Heavy Load, une soirée 100% techno est vraiment cool. La famille des KinkyKatz aime encourager le talent de Montréal. Nous avons d’excellents talents ici. Notre public apprécie le talent dlocal, même si on leur fait découvrir quelques perles rares d’ailleurs dans le monde. Notre dernier voyage à l’étranger nous a mis sur la piste de belles découvertes. Nous avons bien hâte de vous en parler prochainement », ajoutent Marc et Stéphane. Quant au DJ et promoteur Le Cantin, on a pu entendre ses rythmes dernièrement au party Are You Invited  : Pups & Friends, du 13 avril dernier. Cette année, Le Cantin se promènera d’ailleurs passablement, allant du Camping Plein Bois au Camping La Fierté, en passant par les Partys KODE ainsi que d’autres événements à venir. Mais les Partys KODE ne sont pas là que pour le pur plaisir et l’aspect fortement sexy de hommes qui les fréquentent. Il y a aussi l’association avec le programme KONTAK (de ACCM)… En lien avec la prévention et le sexe sécuritaire. « Certainement, de rajouter les KinkyKatz. Nous avons toujours travaillé avec eux depuis le premier KODE. La prévention est super importante. Cette année, nous travaillons plus étroitement avec eux en leurs remettant les profits de cet événement. Nous aurions aimé le faire aussi en mars, mais le changement de dernière minute [le déplacement du party dans un autre lieu] nous a forcé à faire autrement. » Bien sûr, qui dit KODE pense aussi aux décors et aux spectacles de danseurs sexy en jock ou en d’autres vêtements moulants et aguicheurs. « Les décors restent toujours une surprise. Peut-être qu’en plus des magnifiques bouquets de Marc Sardi, il y aura un petit plus. Nous avons déjà une belle surprise pour celui de la Fierté où nous allons fêter notre troisième anniversaire », de conclure les organisateurs, mais qui ne veulent pas en dire plus pour l’instant comme on le voit bien... Comme tous les KODE, celui-ci est ouvert aux hommes fétiches avec un « dresskode strikt »  : Kuir, Latex, Sports, Uniform. 6 ANDRÉC. PASSIOUR Party KODE, 17 mai, dès 22h, à la Salle du 500, rue Alphonse D. Roy (à l’angle de Notre-Dame Est), Montréal. Billets  : 35$ à la boutique Armada par The Men’s Room ou sur kode.electrostub.com. PHOTO  : JIMMY NICOLAS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 1Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 134-135Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 136-137Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 138-139Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 140-141Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 142-143Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 144-145Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 146