Fugues n°36-02 mai 2019
Fugues n°36-02 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-02 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 54 Mo

  • Dans ce numéro : beau et en santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
905006EX
LES MIGNONS  : L’AMOUR C’EST LA GUERRE ! Chronique Le monde est (trop ?) petit Louise est sous le choc quand Jean-Benoît lui annonce que sa rencontre avec Alexandre, le beau, bon et intelligent étudiant médical qu’elle lui avait trouvé, n’a abouti à rien. Pire, elle lui laisse à l’esprit un arrièregoût amer, sans qu’il veuille lui dire pourquoi. Se disant que c’est surement un de ces caprices de principes dont seul son colocataire est capable, elle cherche aussitôt un terrain plus propice où planter cette graine fertile (elle apprécie son jeu de mots  : ils ont fait connaissance à La graine brûlée). Faisant le décompte de ses mignons, elle n’en trouve qu’en couple ou en relation compliquée… jusqu’à ce qu’elle pense à Maxime. De ce qu’elle en sait, sa vie émotive est sur la glace. Elle a entendu dire qu’il en avait assez de tomber sur des gens pour qui le sexe n’était pas cérébral. À n’en pas douter, avec ce cerveau sur pattes qu’est Alexandre, il sera servi. Elle l’invite donc à souper un soir et, après avoir pris de ses nouvelles d’une oreille distraite, elle abat son jeu. « Ça tombe bien, je pense avoir l’homme parfait pour toi ! » « Ecce homo ! » lance-til en riant. « De qu’essé ? » « C’est ce que Ponce Pilate… Never mind. » Il accepte qu’elle le lui présente. « Je l’invite ici dès ce soir, si tu veux. » « J’ai comme la vague impression que c’est pas un hasard si ça tombe si bien que ça, dit-il avec un sourire en coin. Tu lui as parlé de moi avant, avoue. » « Peut-être un peu… » Se disant qu’il n’a rien à perdre, puisqu’avec un aussi court délai, il est peu probable qu’Alexandre soit disponible, il laisse Louise le lui proposer. À sa plus grande surprise, l’invité accepte. « Ah ! c’est ça, les étudiants sérieux  : ça n’a pas beaucoup de vie sociale. Profites-en avant qu’il gradue et que son agenda devienne surchargé ! » Alexandre arrive quinze minutes plus tard, top chrono. Devant leurs mines ahuries, il explique  : « J’ai fini mon paragraphe, j’ai pris une douche et je suis parti. À vélo, c’est rapide. » « Tu fais du vélo même l’hiver ? » « Quand même pas, mais l’hiver est fini. Et à chaque printemps, je m’y remets avec joie. Ça me sauve tellement de temps. » « Un homme efficace, enchaine Louise avec un clin d’œil marqué à Maxime. On aime. » « Il le faut, pour réussir à faire tout ce que je veux faire dans une journée. Chaque seconde compte ! » Tous trois discutent de choses et d’autres, puis une demiheure plus tard, Louise regarde son cellulaire. « Eh ! misère ! Gérard vient de me rappeler qu’on avait rendez-vous ce soir. Je vais devoir vous quitter ! » Elle leur fait la bise et s’en va. Maxime, qui sait très bien que son cellulaire était en mode sonnerie et devine qu’elle a inventé cette excuse pour les laisser seuls, reconnait pour lui-même que la ruse ne lui déplait pas trop – comme Alexandre. « Elle te laisse souvent son appartement comme ça ? » « C’est la première fois. Mais elle sait que, si je retourne chez moi, je pourrai surveiller de làbas ; j’habite l’étage juste en dessous. » « Tant que ce n’est pas un moyen détourné de m’inviter chez toi ; je te trouverais vite en affaire. Ça m’est arrivé à ma dernière date, justement. Un autre avec qui ton amie a essayé de me matcher… » À ce moment, la porte d’entrée s’ouvre. « Tu es déjà revenue ? » lance Maxime. « Je suis parti depuis longtemps, quand même », répond Jean-Benoît en s’avançant vers eux. Il fige en voyant Alexandre. « Tiens ! en parlant du loup », lance ce dernier en//038 FUGUES.COM MAI 2019 souriant. « Qu’est-ce que vous disiez sur le loup ? » « Qu’il n’avait pas réussi à capturer la dernière brebis qu’il a chassée. » « Ah ! non, vraiment, je ne feele pas pour ce genre de discussion ce soir. Amusez-vous bien. » Et il repart aussi vite qu’il est arrivé. Maxime, malgré sa curiosité dévorante, se dit qu’il préfère interroger plus tard Jean-Benoît et Louise à propos de la situation que de creuser le sujet. Il fait dévier la conversation vers une zone plus confortable, celle de leurs plans de carrière. DES P.A. QUI ONT DE L’IMPACT LES PETITES ANNONCES DU MAGAZINE 514 499.9994 MAGAZINES SITE WEB INFOLETTRES FUGUES.COM Constatant à quel point ceux d’Alexandre sont élaborés et solides – même plus que les siens, lui qui considère pourtant qu’il surorganise sa vie –, il hoche la tête d’un air songeur. « Ça te semble irréaliste ? », lui demande Alexandre. « Non, non. Ambitieux, mais très faisable. Je me disais juste que c’était différent de mon ex. Disons qu’avec des études en interprétation à l’École nationale de théâtre, on peut moins facilement prévoir à quoi va ressembler sa vie professionnelle. » « C’est drôle, au cégep, j’ai eu un chum comédien qui voulait aller étudier en théâtre. Je pense bien qu’il visait cette école, justement. Il doit être rendu là, maintenant ; il avait le talent pour le faire, en tout cas. Tu parles encore à ton ex ? » « Souvent. » « Tu lui demanderas s’il connait un Jonathan Dufour-Landry. » Maxime passe près de s’étouffer avec son drink. « Euh, en fait… Il s’appelle Jonathan Dufour-Landry. » « Petit monde, comme on dit ! », lance Alexandre en s’esclaffant. » « C’est aussi un ami de Jean-Benoît, que tu connais déjà. » « Et de Louise, je suppose ? » Maxime acquiesce. « Ne me dis pas les noms des autres gars de votre gang, j’aurais trop peur de les connaitre aussi… » Cette fois, Maxime ne tient plus à contrôler sa curiosité. « On essaie, pour voir ? » Heureusement il ignore leurs noms. Heureusement ? Aurait-ce été si malheureux dans le cas contraire ? Maxime souligne le fait qu’il n’y a vraiment que dans le monde gay qu’une telle situation peut se produire. (Et aussi dans le monde bisexuel, se corrige-t-il par souci d’exhaustivité.) Après qu’ils se soient demandés ce qu’un ex commun révèle sur leurs chances de se correspondre, Alexandre propose cette réponse  : que les gens changent, et que, de toute manière, on ne peut jamais être surs de ce qu’on sera dans une relation d’après ce qu’on a été dans d’autres. Cette conclusion convient tout à fait à Maxime, qui craignait déjà que ce lien ait signé leur arrêt de mort. 6 FRÉDÉRIC TREMBLAY fred_trem_09@hotmail.com Instagram  : fred.trem.9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 1Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 134-135Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 136-137Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 138-139Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 140-141Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 142-143Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 144-145Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 146