Fugues n°36-02 mai 2019
Fugues n°36-02 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-02 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 54 Mo

  • Dans ce numéro : beau et en santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
CIRQUE DU SOLEIL À 22 ans, il peut aujourd’hui se concentrer sur sa carrière. Après l’obtention de son diplôme, Kyle Cragle a été engagé par Flip Fabrique pour donner une série de spectacles à Québec. Au terme de l’été 2016, le Cirque du Soleil l’a engagé comme artiste solo pour rejoindre la tournée du spectacle Ovo. Pendant deux ans, il a visité 38 villes américaines et une dizaine de pays européens. Jusqu’à ce qu’une blessure le ralentisse et lui laisse du temps pour développer un autre grand talent  : le maquillage. Fasciné par l’univers du cirque depuis l’enfance, il a d’abord tenté de reproduire des maquillages de spectacles grâce à des tutoriels sur You Tube. « Ma mère m’a acheté une gamme d’ombres à paupières, je faisais des essais dans ma chambre et je lui montrais. » Sa formation à l’ENC l’a aidé à se perfectionner. Après ses spectacles, il rentrait parfois à l’hôtel avec son maquillage de scène. Puis, le male glam a émergé sur les médias sociaux. « Je mets parfois du maquillage pour me rendre au travail, parce que ça me rend heureux. » Avec le temps, il a commandé plus de matériel. Ses habiletés se sont raffinées. Et il a commencé à publier le résultat sur Instagram, où plus de 30 000 personnes le suivent. L’équipe du Cirque du Soleil a remarqué son talent et lui a proposé de participer à plusieurs projets spéciaux, jusqu’à l’engager en tant qu’artiste maquilleur. Il concilie désormais son amour du maquillage, sa rééducation physique et… ses débuts comme drag-queen. Inscrit au concours MX Fierté en avril et mai 2019, son alter ego Scarlett Business souhaite participer à RuPaul’s Drag Race. « Je veux prendre mon temps, apprendre à coudre et accumuler beaucoup de looks, avant de tenter ma chance. Puisque je veux poursuivre ma carrière au cirque, je veux garder la drag comme un passe-temps. Mais ce serait un rêve de faire Drag Race. » 6 PAR SAMUEL LAROCHELLE
ACTUALITÉS_ICI ET AILLEURS NOUVEAU VOLET LGBTQ2+ CHEZ LES GRANDS FRÈRES ET GRANDES SŒURS Plus de 105 ans après la création des Grands Frères/Grandes Sœurs au Canada, la branche de l’organisation œuvrant dans la région de Montréal lance un programme de jumelage entre des jeunes et des adultes issus de la communauté LGBTQ2+. Démontrant depuis des décennies l’influence du mentorat dans le développement des enfants et des adolescents, l’organisme élargit la portée de ses programmes aux jeunes susceptibles de vivre des défis supplémentaires, comme les LGBTQ2+ âgés de 6 à 21 ans. « De 6 à 10 ans, ce ne sont pas tous les jeunes qui ont réalisé qu’ils sont LGBTQ2+ ou qui ont fait leur coming-out, mais il y en a et on veut que le mentorat leur soit accessible. La majorité des jumelages concernent des adolescents. Plusieurs jeunes ont besoin d’être accompagnés par un adulte de la même orientation ou identité sexuelle qu’eux, pour parler de leur vécu et de ce qui les attend », explique Maxime Bergeron-Laurencelle, directeur exécutif de l’organisation. L’objectif  : créer des relations significatives qui traversent le temps. « Dans le reste du Canada, les relations de mentorat durent en moyenne 18 mois. Au Québec, c’est environ cinq ans. On s’assure de jumeler un adulte et un jeune qui ont des énergies similaires et des intérêts semblables pour que ça fonctionne. »//032 FUGUES.COM MAI 2019 Deux options s’offrent aux bénévoles  : une rencontre avec le jeune en milieu scolaire pour discuter ou faire une activité ou une demi-journée d’activité par deux semaines durant les week-ends, avec une conversation téléphonique ou sur vidéo pour prendre des nouvelles la semaine suivante. « Les activités peuvent être variées  : aller à la Ronde, faire du sport, s’amuser aux glissades d’eau, aller au parc. Ça n’a pas besoin d’être une activité grandiloquente qui coûte cher. Puisque les parents paient l’activité et que le bénévole paie pour lui, si les activités sont constamment dispendieuses, les parents ne pourront plus suivre. » Au fil des discussions entre les jeunes et leurs mentors, des questions en tous genres peuvent surgir. Y compris sur la sexualité. « Peu importe que le jeune soit hétéro ou LGBTQ2+, on dit à l’adulte de l’accompagner dans ses questionnements à partir d’où il est. Il peut répondre à des questions pratico-pratiques, sans parler de sa sexualité et de ce qui l’anime. On offre aussi des formations aux bénévoles qui en ont besoin. Ce n’est pas parce que tu fais partie de la communauté que tu as toutes les réponses. L’idée n’est pas de devenir un modèle à imiter, mais d’être un mentor qui accompagne. » Inévitablement, l’organisation devra affronter certains vieux préjugés associant les membres de la communauté LGBTQ2+ et la pédophilie. « Certains parents vont peut-être avoir ce genre de réactions, mais nous, on est rendus là face à l’inclusion. Le mentorat est un outil formidable. On ne veut pas priver les jeunes de ressources importantes pour leur développement à cause des préjugés. Si les parents refusent, on ne peut rien faire. Mais si un jeune LGBTQ2+ âgé de 14 ans et plus veut être jumelé à un adulte de la même orientation ou identité sexuelle que lui/elle, sans en parler à ses parents, il pourra le faire. » Évidemment, l’organisation vérifie les antécédents criminels de tous les bénévoles. Sans oublier l’imposant processus de vérification des individus. « Il y a huit étapes entre la mise en candidature et la rencontre avec un enfant, incluant une entrevue de sélection monumentale. On retient 60% des demandes de bénévolat. La sécurité des enfants prime sur tout. » 6 PAR SAMUEL LAROCHELLE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 1Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 134-135Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 136-137Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 138-139Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 140-141Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 142-143Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 144-145Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 146