Fugues n°36-02 mai 2019
Fugues n°36-02 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-02 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 54 Mo

  • Dans ce numéro : beau et en santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
siste, nous ne pouvons pas pour autant oublier notre passé. Il n’y a pas si longtemps, l’État a orchestré une culture de stigmatisation et de peur autour des communautés LGBTQ2 et a ainsi détruit des vies. Désormais, nous voulons être le partenaire et l’allié des Canadiens qui font partie des communautés LGBTQ2. Ces communautés connaissent encore de vraies difficultés, notamment dans le cas des personnes intersexuées, des personnes queers de couleur et d’autres personnes visées par une discrimination intersectionnelle (ndlr  : visés simultanément par plusieurs formes de discrimination) [...] Les Canadiens transgenres font l’objet de discrimination, de violence et d’agression à des taux alarmants. En fait, les personnes trans n’avaient même pas de protection explicite en vertu de la loi sur les droits de la personne jusqu’à cette année. Il reste du travail à faire au niveau des dons de sang et d’organes, et de la criminalisation de la non-divulgation du VIH. Le gouvernement doit continuer à travailler avec ses partenaires pour améliorer les politiques et les programmes. » LA PIÈCE COMMÉMORATIVE Aucune image n’avait été diffusée lors de la rédaction de cet article, mais selon ce que des membres du gouvernement ont dévoilé sur les réseaux sociaux, la pièce devrait représenter deux visages superposés, l’un de face et l’autre de profil, entourés des années 1969 et 2019, ainsi que du mot « Égalité » en français et en anglais. Deux groupes LGBTQ2 ont été consultés lors de la planification de la pièce  : le groupe de défense des droits, Egale Canada, basé à Toronto et le Centre canadien pour le genre et la diversité sexuelle (CCGSD) d’Ottawa. Pour la Monnaie qui produit cette pièce commémorative, il s’agit « de contribuer à la promotion du Canada ainsi que les valeurs, la culture et l'histoire canadiennes. Le gouvernement du Canada est un ardent défenseur de l’égalité des droits pour tous les Canadiens, sans égard à leur orientation sexuelle ni à leur identité ou à leur expression de genre ». Dans ce contexte, on peut sans doute déclarer que la Monnaie célèbre l’égalité en tant que valeur canadienne fondamentale et que le lancement de cette pièce souligne la diversité du Canada sous l’angle de l’identité sexuelle et de genre. « Notre pièce présente des messages appuyant les Canadiennes et Canadiens des communautés LGBTQ2 dans leur lutte visant la pleine égalité et elle rappelle que l’année 1969 a marqué le début d’un long processus de libération qui se poursuit aujourd’hui. » 6 YVES LAFONTAINE MONNAIE ROYALE CANADIENNE/ROYAL CANADIAN MINT WWW.MINT.CA BEAUCOUP CONTINUENT DE PAYER CHER POUR L’ÉGALITÉ. SOULIGNONS LES 50 ANS DE LA LUTTE POUR LE DROIT D’AIMER LA PERSONNE DE SON CHOIX. Le 23 avril 2019, soulignons les 50 ans du début de la décriminalisation de l’homosexualité au Canada. Trouvez la pièce de 1 $ Égalité dans votre monnaie. monnaie.ca/egalite 2019 Monnaie royale canadienne. Tous droits réservés. MONANAIE ROYALE CANADIENNE
ENTREVUE_AVEC LA MINISTRE DE LA JUSTICE RENCONTRE AVEC SONIA LEBEL La ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, Sonia Lebel, est aussi la responsable de la lutte contre l’homophobie et de la transphobie. Les dossiers sur son bureau sont nombreux. Entre autres, la réforme du Droit de la famille, ou encore la lutte contre les violences à caractère sexuel. Cependant, elle prend très au sérieux ce volet de son mandat concernant les personnes de la diversité sexuelle et du genre. Un mot revient dans l’entrevue qu’elle a accordée à Fugues, c’est l’ouverture. Le second, les rencontres avec les groupes et les personnes concernées pour d’une part améliorer la communication, et d’autre part pour accroître l’efficacité. FUGUES  : Quelle était votre connaissance des réalités LGBTQ2S+ avant d’accepter ce poste de ministre ? SONIA LEBEL  : J’avais une certaine connaissance mais pas une connaissance très pointue de tous les enjeux. Je veux être très transparente à ce sujet. Par mon implication au barreau, j’avais déjà eu des contacts avec l’association des avocats LGBT. Puis comme procureure, il m’est arrivé de travailler sur des questions de discrimination, de harcèlement ou de violence dans des dossiers concernant des personnes LGBT. Pour ces cas-là, j’ai eu une connaissance des réalités mais sur des questions extrêmement sensibles. Enfin, j’ai des ami.es comme tout le monde mais avec des niveaux de connaissance différents. Certain.es sont très engagé.es, d’autres moins. Je connais en fait les deux extrêmes de cette communauté. Bien sûr de ma part, l’acceptation et la compréhension sont grandes, mais comme dans tout nouveau grand dossier, il faut que j’y plonge à 100% pour améliorer ma connaissance. Mais en matière LGBT, je n’ai pas découvert que la terre était ronde ; j’avais déjà une notion des courbes (Rires !) Depuis votre arrivée, vous avez dû rencontrer un certain nombre d’organismes pour vous faire une idée de l’état des lieux ? Je crois avoir fait déjà un bon tour de piste. J’ai rencontré des organismes aussi bien des nationaux que des petits organismes régionaux. Je n’ai pas encore fait le tour de tous les organismes mais je commence à avoir un assez bon portrait.//016 FUGUES.COM MAI 2019 Un des commentaires qui revient souvent, c’est le manque de travail interministériel souhaité par la politique de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Pour beaucoup, seul le ministère de la Justice serait vraiment engagé. On m’a déjà informé de ce problème. La CAQ a déclaré qu’elle ne voulait pas travailler en silo pour tous les dossiers, mais en partenariat avec les différents ministères et aussi avec les groupes de l’opposition. Je travaille à la réforme du droit de la famille, je travaille avec le ministère de la famille, et je vais avoir en tête les réalités des familles LGBT. J’ai déjà donné le signal de réactiver le comité interministériel pour qu’un véritable partenariat se mette en place. Je ne vais pas travailler en silo. On parle d’actions interministérielles mais on peut aussi penser à une collaboration avec les autres partis représentés à l’Assemblée comme ce fut le cas pour la loi sur l’aide médicale à mourir ? Le mouvement qu’on est en train de monter sur le projet de loi contre les violences sexuelles*, qui inclut le Conseil québécois LGBT, il est aussi à l’initiative de quatre femmes élues dont Véronique Hivon (Parti québécois), Hélène David (Parti libéral du Québec) et Christine Labrie (Québec



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 1Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 134-135Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 136-137Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 138-139Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 140-141Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 142-143Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 144-145Fugues numéro 36-02 mai 2019 Page 146