Fugues n°36-01 avril 2019
Fugues n°36-01 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36-01 de avril 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 48,9 Mo

  • Dans ce numéro : couturissime au musée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 108 - 109  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
108 109
CCLGBT_AUDREY BOCTOR Affaires « Les excuses ont pris beaucoup de travail et une action collective. Mais c’est grâce aux gens qui ont témoigné qu’on les a obtenues », a déclaré M e Audrey Boctor lorsque la Chambre de Commerce LGBT du Québec (CCLGBTQ) lui a remis le Phénicia Hommage lors du gala du même nom en 2018. M e Audrey Boctor, de la firme IMK Avocats, a été honorée avec Martine Roy, pour leur travail acharné à faire reconnaître le tort causé par la discrimination qui fut longtemps en vigueur au gouvernement fédéral ; ce qu’on a appelé "la purge LGBT" dans les Forces armées canadiennes (FAC), la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) et la fonction publique fédérale. Cette véritable chasse aux sorcières a renvoyé de leurs emplois des centaines de fonctionnaires et de/110 FUGUES.COM AVRIL 2019 INDEMNISATION DE LA PURGE LGBT AU FÉDÉRAL DATE LIMITE  : LE 25 AVRIL 2019 ! militaires tout simplement parce LGBT. Cela a mené à des excuses officielles du premier ministre Justin Trudeau le 28 novembre dernier. Une passion personnelle pour le droit humain « Il y a tout d’abord eu un moment important lorsque j’ai rencontré Martine Roy lors d’un déjeuner », raconte Audrey. « Son histoire m’a interpellé, et nous devions faire connaître cette cause en regroupant l’action déposée au Québec avec l’action de Todd Ross en Ontario et une cause fédérale déposée au Nouveau Brunswick, pour en faire une action nationale avec ces trois demandeurs. Dans mon cabinet, les neuf associés d’IMK étaient tous partant pour défendre cette cause. C’est dans notre culture maison au cabinet d’avoir toujours de la place pour prendre un dossier qui va au fond des droits humains, comme ce recours collectif. » Mariée, sans enfants, Audrey Boctor a toujours eu à cœur le côté humain lié aux débats sociaux comme entre autres le mariage des conjoints de même sexe, la cause provinciale des personnes transgenres, etc. « J’ai toujours été affectée et concernée par les droits humains parce que le droit est à la base de nos relations », affirme-t-elle. « Audrey (…) a une vaste pratique en droit public, notamment en droit constitutionnel et des droits de la personne (…). Audrey est la présidente actuelle de l’Association du Barreau canadien, Division du Québec », peut-on lire sur le site internet du cabinet IMK auquel elle s’est jointe en 2010. En plus de sa pratique dans d’autres domaines du droit dans de précédents cabinets, on apprend qu’elle « a également enseigné à la Faculté de droit de l’Université Columbia ». Une entente historique… sociale et financière ! « Les parties ont conclu une entente historique valant jusqu’à 145 millions de dollars, soit le plus important règlement en valeurs monétaires au monde visant la discrimination systémique contre la communauté LGBT », précise Me Boctor. « Alors qu’elle n’est pas conjointe aux excuses officielles du premier ministre, cette entente est arrivée en même temps ce qui a donné plus d’emphase à ce règlement historique », pense la jeune avocate. Réclamez avant le 25 avril ! Les personnes LGBT touchées directement par cette purge fédérale entre le 1er décembre 1955 et le 20 juin 1996, peuvent réclamer une indemnisation (la date de 1996 tient compte de la modification incluant l’orientation sexuelle dans la Loi canadienne sur les droits de la personne). Elles ont jusqu’au 25 avril 2019 pour le faire ! Après cette date, les gens perdront leurs droits aux compensations. Il y a quatre niveaux de compensations de 5000$ à 50 000$ ; ou une compensation individualisée selon plusieurs critères (sévérité, durée, syndrome posttraumatique, etc.) analysés pour en déterminer le montant. Les familles de personnes décédées ne sont pas éligibles aux compensations monétaires, mais elles peuvent faire une demande de reconnaissance individuelle. Si vous êtes intimement concerné.es par cette purge LGBT, n’oubliez pas la date limite du jeudi 25 avril 2019 pour réclamer votre indemnisation ! 6 MICHEL JOANNY FURTIN RAPPEL  : FAITES VOTRE RÉCLAMATION AVANT LE 25 AVRIL 2019 ! Plus d’informations au 514 935-4460 ou via lgbtpurge@imk.ca. Mais aussi au 1 833 346-6178 ou via lgbtpurge@deloitte.ca. Pour formuler une réclamation, aller sur le site web www.lgbtpurgeca.com
CLINIQUE MICROCAPILLAIRE SOLUTION À LA PERTE DE CHEVEUX Ouverte depuis juillet 2017 à La Prairie, cette clinique de micropigmentation capillaire vient à la rescousse de gens aux prises avec des problèmes de perte de cheveux. De plus en plus, cette technique devient une alternative à la greffe capillaire que certains appréhendent. Dans la même famille que le tatouage cosmétique, elle donne l’impression d’une abondance de cheveux sur une tête fraîchement rasée. « Masoud Noory le propriétaire de la Clinique Microcapillaire, était mécanicien avant d’avoir sa clinique. Il souffrait de sa perte de cheveux et se dirigeait vers la greffe, mais devant l’implication que cela demande, il hésitait. C’est comme ça qu’il a découvert la micropigmentation capillaire. Après son traitement, il s’est intéressé à ce domaine, il a été suivre une formation à Montréal qui ne convenait pas à ses attentes, il est ensuite allé aux Etats-Unis puis en Europe pour se perfectionner. À son retour, il a pris des années pour peaufiner sa technique en se pratiquant sans arrêt, cherchant les meilleurs produits à utiliser et la meilleure façon de procéder. Il lui a fallu essayer plusieurs aiguilles différentes avant de trouver LA bonne et mettre sa propre ligne de pigments sur pied pour arriver au résultat qu’on lui connait. C’est seulement suite à cela qu’il a ouvert la clinique ici. En fin de compte c’est une histoire de passion personnelle. 904005EX Il a souffert de sa perte de cheveux et sa solution est devenue sa passion », explique Audrey Ménard, la directrice de cette clinique. Après une consultation (gratuite) qui sert à déterminer le niveau de perte de cheveux, le traitement consiste, en général, en 3 séances de quelques heures. Avec une aiguille on vient répliquer les follicules pileux pour imiter les cheveux rasés ou donner une densité et aux cheveux minces et clairsemés. Mais attention, il ne s’agit pas ici d’encre à tatouage, ce sont des pigments « il n’y a donc pas de risques de rejet, de changement de couleur ou d’effets secondaires puisque ce sont des pigments tout naturels », insiste Audrey Ménard. La micropigmentation capillaire dure entre de 8 à 12 ans selon le type de peau, de l’exposition au soleil, etc. Après 5 ans, elle pâli de façon normale. Si la personne n’a pas de cheveux gris, on fera des retouches, « c’est un traitement qui est garanti et on paie 60% des frais pour le rafraîchir », rajoute Mme Ménard. Avec la micropigmention, les hommes et les femmes n’ont ainsi pas besoin d’avoir recourt à des casquettes, poudres capillaires ou autres trucs de dissimulation. « Nous voulons changer des vies » dit l’équipe de la Clinique Micro- Capillaire. 6 ANDRÉC. PASSIOUR CLINIQUE MICROCAPILLAIRE, 602, Chemin de Saint-Jean, La Prairie. T. 450-695-3120 www.microcapillaire.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 1Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 2-3Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 4-5Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 6-7Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 8-9Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 10-11Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 12-13Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 14-15Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 16-17Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 18-19Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 20-21Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 22-23Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 24-25Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 26-27Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 28-29Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 30-31Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 32-33Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 34-35Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 36-37Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 38-39Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 40-41Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 42-43Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 44-45Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 46-47Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 48-49Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 50-51Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 52-53Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 54-55Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 56-57Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 58-59Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 60-61Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 62-63Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 64-65Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 66-67Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 68-69Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 70-71Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 72-73Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 74-75Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 76-77Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 78-79Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 80-81Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 82-83Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 84-85Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 86-87Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 88-89Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 90-91Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 92-93Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 94-95Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 96-97Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 98-99Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 100-101Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 102-103Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 104-105Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 106-107Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 108-109Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 110-111Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 112-113Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 114-115Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 116-117Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 118-119Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 120-121Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 122-123Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 124-125Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 126-127Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 128-129Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 130-131Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 132-133Fugues numéro 36-01 avril 2019 Page 134