Fugues n°35-12 mars 2019
Fugues n°35-12 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-12 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 59,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur l'alimentation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
CULTUREL_TÉLÉ, WEB ET CINÉMA Écrans Killing Eve a été une des belles surprises de l’année 2018, en termes de télé. Bonne nouvelle, la série avec la tueuse bisexuelle revient pour une deuxième saison à partir d’avril. On savait depuis longtemps tout le génie qui sommeille en Sandra Oh et qui n’était pas exploité à son plein potentiel dans Grey’s Anatomy. C’est désormais chose faite grâce à Phoebe Waller-Bridge, créatrice britannique non moins géniale de cette série à qui l’on doit Fleabag et Crashing. Sandra Oh y interprète Eve Polastri une analyste des services secrets britanniques qui s’ennuie en passant ses journées au bureau, jusqu’au jour où elle découvre l’existence d’une tueuse à gage qui fait des ravages dans le monde entier. Alors qu’elle tente d’accomplir sa mission, l’analyste court après certaines parts d’elle-même  : cette femme, qui stagne en quelque sorte dans son emploi et dans son mariage, devient professionnellement fascinée par la tueuse qui enfile des meurtres pour le moins culottés, l’un après l’autre. Face à Sandra Oh, la série impose une autre actrice d’exception, Jodie Comer délirante en tueuse à gages ingérable, polyglotte, bisexuelle et psychopathe, qui devient également obsédée par Eve. À chaque fois que Jodie Comer apparaît à l’écran, c’est toujours le même frisson, mélange d’excitation et d’appréhension. On contemple avec délice les mouvements de l’actrice qui incarne cette tueuse en série dénuée d’empathie, et pourtant si drôle. Sublime et monstrueuse, violente et sarcastique. Dans un jeu, au féminin, du chat et de la souris, le duo Eve/Vilanelle joue à merveille sur l’ambivalence de cette relation, construite sur une fascination mutuelle qui devient tout simplement obsessionnelle. On nous promet que la nouvelle saison sera aussi tordue, subversive, sombre et drôle et éprouvante pour les nerfs. 6 YVES LAFONTAINE La saison 2 de KILLING EVE sera diffusée sur Bravo Canada. D’ici là, vous pouvez rattraper la saison 1 sur CraveTv, illico, iTunes, DVD/BlueRay.//086 FUGUES.COM MARS 2019 KILLING EVE KILLING EVE SAVANT ÉQUILIBRE ENTRE ABSURDE ET DRAME THE UNTOLD TALES OF ARMISTEAD MAUPIN Ce documentaire, qui explore la vie du célèbre Armistead Maupin, auteur des Chroniques de San Francisco — d’abord une chronique dans le San Francisco Chronicle, puis une série de romans et plus tard une mini-série télévisée — documente brillamment la vie homosexuelle des années 70 80 et 90 dans la ville californienne. Au fil des entrevues, on suit la trajectoire de la carrière et de la vie personnelle de Maupin, qui est passé de vétéran de la Guerre du Vietnam et conservateur refoulé à l’un des auteurs les plus célèbres et célébrés de la communauté homosexuelle. À voir en prévision de la suite des Tales of the City qui sont en production actuellement et seront diffusés plus tard cette année sur Netflix. Laura Linney y reprendra son rôle de Mary Ann, maintenant une femme d'âge mûr qui rentre à San Francisco après quelques années d’absence. 6 YVES LAFONTAINE SUR NETFLIX, ITUNES, DVD/BLU-RAY. ELITE Après que le toit d'une école dans un quartier pauvre se soit effondré, trois jeunes de cette école se font offrir une bourse pour étudier à Las Encinas, l’école la plus compétitive et huppée d’Espagne accueillant les enfants de l’élite sociale, économique et politique. La confrontation entre ceux qui ont tout et ceux qui n’ont rien est explosive et aboutira à un meurtre. En 2018, Elite aurait été au Canada la 2 e série la plus regardée en rafale sur Netflix et on n’est pas surpris  : cette une série espagnole qui rappelle un peu Gossip Girl a tout d’addictif. Les triangles amoureux torrides fonctionnent à plein, tandis que l'énigme criminelle est malicieusement bricolée, et nous tient en haleine tout au long des épisodes. Y sont développés une galerie de personnages forts (quitte à être un brin caricaturaux et manichéens) auxquels on peut facilement s'identifier... Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont sexy et leur vie est plus compliquée qu’il n’y parait au départ. La série aborde un éventail assez varié de sujets actuels, dont les inégalités sociales, la quête d'identité, la place de la religion, la sexualité — toutes orientations confondues — chez les ados (dont l'homosexualité au sein d'une famille musulmane...) sans oublier ce que c’est que vivre avec le VIH, la question de l'avortement, le port du voile à l'école... C’est aussi un drame étonnamment complexe dans sa structure narrative avec des romances, de la jalousie et des manigances assez tordues. La première saison a initié des discussions sur les relations polyamoureuses, sur le VIH, et on a pu observer une nette fascination pour le couple gai sur les réseaux sociaux. Alors que la saison 1 se termine, on est surpris d’attendre avec impatience la saison 2, dont la diffusion devrait se faire au début de l’automne. 6 YVES LAFONTAINE Les 8 épisodes de la saison 1 d’ELITE sont accessible via Netflix. La saison deux sera diffusée plus tard en 2019.
LES LESBIENNES À LA TÉLÉ D’ICI Vous n’êtes pas amateurs des séries Cheval-Serpent, 5 e rang ou Les Pays d’en Haut, diffusées sur Radio-Canada ? Vous devriez y jeter un coup d’œil. Ces deux séries représentent de manière juste des couples formés par des femmes. Avec Cheval-Serpent, pour une rare fois, c'est un couple de lesbiennes qui tient la vedette d'une série québécoise. Dorice (Sophie Prégent), qui gère le Cheval-Serpent (un bar de danseurs à la réputation sulfureuse), et Dominique (Élise Guilbault), une universitaire féministe, vivent ensemble depuis presque 30 ans. Elles ont eu une fille (Catherine St-Laurent), qui rentre au pays après des études en France. Mention d’honneur aussi pour Les Pays d’en Haut et sa représentation délicate et nuancée du couple formé par Donatienne Marignon (Kim Despatis) et Pâquerette Deschamps (Romane Denis) à l’époque de la colonisation où ce sujet était hyper tabou. La télé québécoise montre (enfin) un portrait plus complexe et diversifiée de la société et c’est heureux… 6 CHANTAL CYR Diffusée sur Ici-Radio-Canada. Vous pouvez rattraper les épisodes manqués sur Ici.Tou.Tv. TROISIÈMES NOCES J’avais bien aimé Je suis à toi, un film sur le sujet un peu casse-gueule de la prostitution masculine et d’une rencontre amoureuse qui paraît d’abord impossible, et encore plus Hors les murs, l’histoire d'amour entre un homosexuel albanais et un pianiste bruxellois bisexuel. Il nous revient, cette fois, avec Troisièmes Noces, l’histoire de Martin (Bouli Lanners), un bear gai cinquantenaire, qui vient de perdre son mari. Au bout du rouleau, sa vie prend une tournure nouvelle lorsqu’il rencontre Tamara (Rachel Mwanza), une Congolaise de 20 ans, pleine de vie. Ces deux personnages semblent opposés à tous les niveaux ou presque. Mais, pour permettre à Tamara de rester en Belgique, Martin décide de l’épouser… À force de faire semblant, ils vont finir par s’aimer... à leur manière ! 6 YVES LAFONTAINE EN SALLES AU QUÉBEC FESTIVAL DE CASTELIERS DU 6 AU 10 MARS PHILIPPE, MARIONNETTISTE LGBT Le Festival international de marionnettes de Casteliers se déroulera du 6 au 10 mars dans différents lieux d’Outremont. Membre de la communauté LGBT, Philippe Rodriguez, artiste européen en résidence au Québec pour le printemps, y présentera un spectacle de marionnettes sur table, « L’arbre généreux ». L’arbre généreux relate l’amitié indéfectible entre un jeune garçon et un arbre. Parabole sur la vie, cette fable illustre les rapports entre l’Homme et la Nature. Un enfant, grandit, vieillit, revenant toujours vers l’arbre pour lui faire des requêtes. Même dépouillé de tout, de ses fruits, de ses branches, de son tronc, l’arbre donne dans la joie. Présenté sous la forme du « théâtre à vue », le marionnettiste devient un acteur qui interagit avec la marionnette. « J’aime cette approche, explique Philippe Rodriguez, parce que c’est intéressant d’être à la fois conteur et marionnettiste ! » Mécanicien à l’origine, il a découvert les arts de la marionnette, la trentaine dépassée, grâce à la danse contemporaine, et travaille sur différents spectacles et performances mêlant la marionnette à d’autres arts de la scène (cirque, musique baroque, opéra, danse contemporaine, musique improvisée, théâtre et cabaret). « D’abord, j’étais un garçon très tardif », admet d’emblée Philippe. « J’avais un fort réflexe de protection, je voulais sauver ma peau. J’ai découvert mon orientation sexuelle par défaut, pourrais-je dire, et j’ai presque eu l’impression d’avoir rater un épisode », sourit-il. « Je n’ai jamais eu de problèmes quant à mon orientation sexuelle, mais je restais méfiant et vigilant quant aux amalgames entre mon travail et la présence d’enfants. En fait, j’ai peu souvent travaillé avec des enfants, œuvrant plus dans des productions de danse, de théâtre ou d’opéra, ou pour des ateliers paramédicaux. » Philippe Rodriguez aborde parfois le droit à la différence dans ses productions, comme ce spectacle « sur un texte d’Henri Michaud, Plume dans les appartements de la Reine, où l’on utilisait des marionnettes à retournement, qu’on renverse comme des cartes à jouer pour faire apparaître un personnage tantôt masculin, tantôt féminin. Dans le milieu de la marionnette, la plupart des compagnies sont de petites structures fondées et gérées par des couples », termine Philippe Rodriguez. « De ce fait, les gais seraient moins représentés que les lesbiennes dans notre secteur. » 6 MICHEL JOANNY-FURTIN L’ARBRE GÉNÉREUX par Philippe Rodriguez Marionnettes sur table/35 minutes/Spectacle pour tous Maison Maizerets (Québec) le 2 mars à 13h30 et 15h30 Théâtre Outremont (Montréal) le 9 mars à 15h, et le 10 mars à 11h.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 1Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 2-3Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 4-5Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 6-7Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 8-9Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 10-11Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 12-13Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 14-15Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 16-17Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 18-19Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 20-21Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 22-23Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 24-25Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 26-27Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 28-29Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 30-31Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 32-33Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 34-35Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 36-37Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 38-39Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 40-41Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 42-43Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 44-45Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 46-47Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 48-49Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 50-51Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 52-53Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 54-55Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 56-57Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 58-59Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 60-61Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 62-63Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 64-65Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 66-67Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 68-69Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 70-71Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 72-73Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 74-75Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 76-77Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 78-79Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 80-81Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 82-83Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 84-85Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 86-87Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 88-89Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 90-91Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 92-93Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 94-95Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 96-97Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 98-99Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 100-101Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 102-103Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 104-105Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 106-107Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 108-109Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 110-111Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 112-113Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 114-115Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 116-117Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 118-119Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 120-121Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 122-123Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 124-125Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 126-127Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 128-129Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 130-131Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 132-133Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 134