Fugues n°35-12 mars 2019
Fugues n°35-12 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-12 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 59,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur l'alimentation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
CULTUREL_SCÈNE Sortir LE 23 MARS À LA PLACE DES ARTS ÉVOLUTION, UN TOURBILLON D'ÉNERGIE SIGNÉ KODO Kodo est de passage en mars à la Place des Arts pour y présenter « Evolution », une nouvelle production créée, en 2016, pour marquer le 35 e anniversaire de l’épopée artistique de l’une des troupes de tambours de taiko les plus renommées au monde. En japonais, le mot « Kodo » a un double sens. Cela peut être traduit par « battement de cœur », la source primordiale de tout rythme. Cependant, dans un contexte différent, Kodo peut également signifier « enfants du tambour », ce qui reflète le désir de la troupe de jouer de la batterie avec le cœur et l’énergie d'un enfant. Depuis les débuts du groupe au Festival de Berlin en 1981, Kodo a donné plus de 6000 représentations dans 50 pays sur les cinq continents. Mais surtout, Kodo a fait évoluer la performance du taiko avec dévouement et innovation, sans le dénaturer, l’art du tambour japonais. Avec Evolution, Kodo atteint de nouveaux sommets en matière d’expression créative. Son directeur artistique, Tamasaburo Bando a mis au point un programme qui intègre à la fois les œuvres les plus connues de Kodo et du matériel totalement nouveau, mettant en valeur le talent des hommes et des femmes de l'ensemble. Des pièces emblématiques telles que O-daiko et Monochrome, qu’on associe automatiquement à Kodo depuis les débuts du groupe, sont intégrées à des œuvres plus récentes telles que Kusa-wake et Color. Dans cette combinaison de classiques de diverses époques, de nouvelles compositions créées spécialement pour cette production démontrent une volonté de se réinventer constante  : Ayaori est complexe et édifiant, tandis que le spectaculaire Rasen reprend les motifs des pièces de Kodo de différentes époques de l'histoire de l'ensemble. Evolution met en valeur des œuvres d’envergure exécutées avec grande variété de tambours et une précision impeccable, mettant en vedette également de la danse, des chansons, des flûte en bambou et même des//084 FUGUES.COM MARS 2019 effets visuels surprenants. Il en résulte un tourbillon rythmique entraînant qui plonge le public dans une expérience globale rythmée par le taiko. Quand les batteurs japonais de Kodo arriveront à Montréal, personne ne doutera de leur immense talent, mais peu de spectateurs auront conscience du régime strict de vie qui les a rendus maîtres de leur art. En fait, les interprètes passent un minimum de deux ans au Centre de formation de Kodo, sur la superbe île japonaise de Sado, où ils vivent littéralement leur art toute la journée, tous les jours. Bien que la tradition soit un élément essentiel des spectacles de Kodo, l’une des artistes de la troupe avec qui je me suis entretenu, Eri Uchida, croit que l'auditoire répondra à Evolution sans avoir besoin de comprendre l'héritage et la tradition derrière le groupe. « Vous savez, quand on frappe très fort sur un tambour, les gens sentent la vibration de l'intérieur et l'apprécient. Il n’est pas nécessaire de comprendre les traditions pour profiter de ce son puissant, si distinctif. Je crois que c’est un son qui rend heureux. Sans qu’on ne comprenne vraiment pourquoi. » Cela dit, pour Eri Uchida, rejoindre le centre d'apprentis de Kodo était une manière de mieux comprendre ses origines japonaises. « J'ai grandi au Japon, mais j'ai décidé d’étudier au Canada », dit-elle. « J’avais pratiqué le taiko plus jeune, mais en assistant au Canada à une représentation d’un spectacle de Kodo, j’ai réalisé que je ne connaissais pas vraiment son importance au Japon. Mon objectif en me rendant au centre des apprentis pour en apprendre davantage sur la culture du taiko », dit-elle. « Ce que nous avons appris là va très loin. C’est une question d’engagement et cela signifie que lorsque vous montez sur scène, que vous jouiez du tambour ou dansiez, vous êtes totalement engagé dans ce que vous faites. C’est grâce à cet engagement total que les gens aiment regarder Kodo. » 6 YVES LAFONTAINE Les spectacles Place des Arts présentent KODO EVOLUTION à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, le 23 mars 2019. placedesarts.com/fr PHOTO  : KODO
903017EX



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 1Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 2-3Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 4-5Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 6-7Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 8-9Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 10-11Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 12-13Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 14-15Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 16-17Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 18-19Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 20-21Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 22-23Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 24-25Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 26-27Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 28-29Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 30-31Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 32-33Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 34-35Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 36-37Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 38-39Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 40-41Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 42-43Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 44-45Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 46-47Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 48-49Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 50-51Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 52-53Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 54-55Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 56-57Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 58-59Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 60-61Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 62-63Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 64-65Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 66-67Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 68-69Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 70-71Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 72-73Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 74-75Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 76-77Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 78-79Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 80-81Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 82-83Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 84-85Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 86-87Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 88-89Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 90-91Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 92-93Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 94-95Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 96-97Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 98-99Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 100-101Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 102-103Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 104-105Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 106-107Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 108-109Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 110-111Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 112-113Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 114-115Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 116-117Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 118-119Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 120-121Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 122-123Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 124-125Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 126-127Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 128-129Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 130-131Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 132-133Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 134