Fugues n°35-12 mars 2019
Fugues n°35-12 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-12 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 59,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur l'alimentation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
CULTUREL_SCÈNE Sortir Bien sûr, les passionné.es de cet art particulier n’ont plus besoin d’être convaincu.es. Pour les autres qui voudraient découvrir le flamenco pur, la venue de Farruquito à Montréal, pour une soirée seulement, est une chance inespérée. Farruquito, de son vrai nom Juan Manuel Rodriguez Montoya, a baigné dès son plus jeune âge dans l’univers du flamenco. Dès l’âge de 2 ans, il fait ses premiers pas de danseur sur scène. Pas étonnant quand on est issu d’une grande famille qui perpétue la tradition du flamenco. Farruquito est aujourd’hui l’un des plus grands représentants, sinon le plus grand de sa génération, à être capable de nous faire ressentir l’essence même de cette danse. Disons-le tout de suite, le flamenco, c’est une relation étroite entre la musique, le chant et la danse, comme tient à le rappeler Farruquito au début de notre entretien téléphonique alors qu’il termine une tournée aux États-Unis. Impossible pour lui d’imaginer qu’il aurait pu faire autre chose dans la vie. « Le flamenco, c’est une vocation, c’est ma vie, j’ai cela dans le sang, ma famille avait ça dans le sang, jamais je n’ai pensé que je pourrais faire autre chose », nous confie-t-il. D’autant que Farruquito est le petit fils de Farruco, le plus grand danseur gitan de flamenco du XX e siècle, et fondateur d’une école à Séville. D’autant que toute sa famille vit par et pour le flamenco encore aujourd’hui. « Le flamenco, c’est l’expression de la vie dans toute sa complexité, dans ses forces et ses faiblesses, avance le danseur, l’expression de la vie dans la relation//076 FUGUES.COM MARS 2019 LE 9 MARS À LA PLACE DES ARTS FARRUQUITO OU LA PASSION DU FLAMENCO avec les autres, car c’est toujours une rencontre et de cette rencontre naît le flamenco. Il y a toujours une part de surprise ». Rencontre avec les musiciens, les chanteurs, les danseurs, mais aussi avec le public, en fait, une forme de communication qui est, selon Farruquito, un véritable partage. « Bien sûr, nous savons à peu près ce que nous allons faire chaque soir sur scène, mais c’est toujours une nouvelle création. Nous devons, aussi bien les chanteurs et les musiciens que les danseurs, nous laisser inspirer parce qui se passe à l’instant même, sans chercher à refaire ce que nous avons déjà fait la veille, et ce n’est pas de l’improvisation, mais une création dans l’instant. Et si le public réagit par des "Olé ", c’est encore mieux », continue Farruquito. Bien sûr, cette capacité à se laisser aller à ces interactions constantes entre les musiciens, les chanteurs et les danseurs ne s’acquière qu’après de nombreuses années de pratique. « C’est une grande discipline, mais tout jeune, je ne pensais qu’à cela, et je recommençais tout le temps jusqu'à ce que mon grand-père soit satisfait », explique-t-il. Pour Farruquito, le flamenco, dans son exécution la plus orthodoxe, est renouvelé par ce qu’apportent ceux qui aujourd’hui font le choix du flamenco. « La base, les règles ne changent pas, mais ceux qui choisissent de le faire sont de leur temps, et la modernité est là », pense le danseur. Quand on lui pose la question, comment convaincre celles et ceux qui seraient réticents à assister à un spectacle de flamenco, la réponse de Farruquito est simple. « Il n’y a rien à expliquer, il faut simplement les amener à voir un spectacle de flamenco. Je ne compte plus le nombre de personnes qui m’ont dit être tombé en amour avec le flamenco après en avoir vu une fois. Le flamenco se vit avant tout, ce sont les émotions, toutes les émotions, qui sont sollicitées », conclut le jeune homme de 36 ans. Et si vous voulez vous familiarisez avec cet art, il y a, disponible sur YouTube, le documentaire réalisé en 1995 par Carlos Saura et intitulé simplement Flamenco. On y retrouve d’ailleurs Farruquito, âgé de 13 ans qui danse en compagnie de son grand-père Farruco. 6 DENIS-DANIEL BOULLÉ Les spectacles Place des Arts présentent FARRUQUITO, le 9 mars 2019, à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts.Placedesarts.com/fr
903017EX



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 1Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 2-3Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 4-5Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 6-7Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 8-9Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 10-11Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 12-13Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 14-15Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 16-17Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 18-19Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 20-21Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 22-23Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 24-25Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 26-27Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 28-29Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 30-31Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 32-33Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 34-35Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 36-37Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 38-39Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 40-41Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 42-43Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 44-45Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 46-47Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 48-49Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 50-51Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 52-53Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 54-55Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 56-57Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 58-59Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 60-61Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 62-63Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 64-65Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 66-67Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 68-69Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 70-71Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 72-73Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 74-75Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 76-77Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 78-79Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 80-81Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 82-83Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 84-85Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 86-87Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 88-89Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 90-91Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 92-93Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 94-95Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 96-97Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 98-99Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 100-101Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 102-103Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 104-105Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 106-107Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 108-109Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 110-111Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 112-113Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 114-115Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 116-117Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 118-119Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 120-121Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 122-123Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 124-125Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 126-127Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 128-129Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 130-131Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 132-133Fugues numéro 35-12 mars 2019 Page 134