Fugues n°35-11 février 2019
Fugues n°35-11 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-11 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 52,7 Mo

  • Dans ce numéro : amour et couples.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
OÙ SONT LES LESBIENNES ? Chronique Embrasser le célibat En ce mois des amoureux, quoi de mieux qu’une chronique sur le célibat ? Ironique à souhait, je me propose d’explorer, en ce mois de février, le fait d’être célibataire. À l’adolescence, je n’étais pas comme les autres. Je ne cherchais pas, en vain, comme toutes mes ami(e)s, un chum ou une blonde. Je ne cherchais pas à tout prix à être en couple. J’étais occupée à explorer mes passions et mieux me connaitre. Comment aller vers une autre personne quand l’on ne se connait guère soi-même ? C’était ma réflexion d’ado, à l’époque. Puis, par un beau jour d’automne, j’ai rencontré celle qui deviendrait ma conjointe pendant près de 15 ans. Comme toute bonne chose a une fin, ou du moins, comme tout cycle a un terme, qu’il soit en mode délicat, ou que l’essorage du cœur spin à grande vitesse, le célibat est venu loger à ma porte. Je me suis ainsi retrouvée célibataire. Comme à l’adolescence, j’étais désormais seule, face à moi-même. Qu’étais-je devenue 15 ans plus tard ? Avais-je changé ? Bien sûr. Le temps nous façonne, comme nos relations. Sans me vautrer dans mes petites habitudes, ou ma zone de confort, je dois dire que me retrouver seule m’a fait le plus grand bien. D’abord, pour absorber la peine de la séparation. Ensuite, pour me questionner à savoir ce que je voulais vraiment. Faire le point. Respirer. Réfléchir. Il n’était pas question de me lancer dans une autre relation pour mieux oublier la précédente. Pour moi, les Band-Aids ne fonctionnent pas vraiment. Lorsqu’on les retire, ça fait toujours mal. Et les cicatrices demeurent, peu importe les alternatives employées pour tenter de masquer ou d’oublier ses bobos. Un soir, pour tenter de mettre un baume à mes bobos, je me souviens avoir visionné, le film Le Homard de Yorgos Lanthrimos. Dans cette comédie dramatique originale à souhait, le cinéaste grec imagine une société dystopique où être en couple devient une obligation sociale. Les célibataires sont donc amenés dans un hôtel où ils doivent trouver l’âme sœur en 45 jours. En cas d’échec, le célibataire est transformé en l’animal de son choix. Je sais, c’est beaucoup plus trash et recherché qu’Occupation double ou Loft Story… Qu’à cela ne tienne, quand vous êtes célibataire et que vous visionnez Le Homard, c’est à donner froid dans le dos. On vous présente les avantages d’être en couple (outre celui de ne pas être transformé en animal)… Par exemple, si vous vous étouffez et que vous vivez seul, personne ne vient vous secourir et vous mourez. Je crois bien que c’est là que mon anxiété hypocondriaque sur l’alimentation a débuté (je ne mange plus de homard, allez savoir pourquoi…) Bien sûr, se retrouver seul fait peur. Au même titre qu’affronter la mort ; c’est une route vers l’inconnu qu’on emprunte seul. Cela fait un an et demi que je suis célibataire et la question qui tue revient toujours, comme un inlassable refrain  : « As-tu rencontré quelqu’un ? » Répondue par la négative, cette question est toujours suivie de la phrase clichée suivante  : « Une fille belle et intelligente comme toi va rencontrer quelqu’un ! Ne t’en fais pas ! » Pourquoi faut-il absolument que je m’en fasse ? Je m’en ferais pour ma beauté (et mon intelligence),//050 FUGUES.COM FÉVRIER 2019 si je devais aller me faire matcher à la télé dans XOXO… En quoi la beauté et l’intelligence s’opposent au célibat et garantissent une vie de couple (réussie) ? Tous les célibataires sont donc moches et stupides ? Tous les gens en couple sont beaux et intelligents ? Être célibataire est donc synonyme d’échec ? Depuis que je suis célibataire (et que tous essaient de me matcher et s’en font pour mon célibat), je rencontre de nombreuses personnes ellesmêmes célibataires, par choix. Ce ne sont ni des laiderons ni des imbéciles ou des mésadaptés sociaux. Ce sont des gens qui vivent bien seuls et qui embrassent leur célibat. Ce ne sont ni des imbéciles heureux, ni des vieilles filles, ni de vieux garçons frustrés, mais des célibataires heureux. Comme il y a des couples heureux et malheureux. Pourtant, dans notre société, le célibataire serait toujours par défaut à la chasse au bonheur. Être célibataire ne veut pas dire que vous n’avez pas de vie sociale, de sexe, de passions ou de travail. Au contraire. Plusieurs personnes 708013EX rencontrées récemment évoquent le sentiment de liberté associé au célibat ; aller où bon vous semble, quand bon vous semble. Et ce n’est guère narcissique que de vivre sa vie en n’étant pas en couple. C’est un choix, tout simplement. Tous sont libres de vivre leur vie comme ils l’entendent, en couple ou pas. Je ne suis pas une célibataire endurcie, même si mes propos peuvent sembler évoquer le contraire. J’aime être en couple, sinon je ne l’aurais pas été pendant 15 ans. Cela dit, à cette période présente de ma vie, j’aime être célibataire. J’aime pouvoir décorer mon appart comme je l’entends. Manger ce que je veux. Regarder le film dont j’ai envie. Partir en voyage où je le désire. J’aime être libre. Cela dit, mon cœur l’est aussi… À savoir que j’ai un traumatisme à l’idée de manger du homard, mais que je suis ouverte à l’idée d’avoir un chat. Par contre, ne me cherchez pas sur Tinder. 6 JULIE VAILLANCOURT julievaillancourt@outlook.com Instagram  : juliecurlymusic
Sortir LE QUIZ CHOU ! À partir du mercredi 20 février (à 19h30), Chouchoune animera une toute nouvelle soirée, au Bar le Cocktail, appelée le Quiz Chou ! Jeux questionnaires, humour et plaisir garanti ! Avec prix surprises ! Quelle belle occasion de rencontrer des gens et d’occuper ces longues soirées d’hiver !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 1Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 2-3Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 4-5Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 6-7Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 8-9Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 10-11Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 12-13Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 14-15Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 16-17Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 18-19Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 20-21Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 22-23Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 24-25Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 26-27Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 28-29Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 30-31Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 32-33Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 34-35Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 36-37Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 38-39Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 40-41Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 42-43Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 44-45Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 46-47Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 48-49Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 50-51Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 52-53Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 54-55Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 56-57Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 58-59Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 60-61Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 62-63Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 64-65Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 66-67Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 68-69Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 70-71Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 72-73Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 74-75Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 76-77Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 78-79Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 80-81Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 82-83Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 84-85Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 86-87Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 88-89Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 90-91Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 92-93Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 94-95Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 96-97Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 98-99Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 100-101Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 102-103Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 104-105Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 106-107Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 108-109Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 110-111Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 112-113Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 114-115Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 116-117Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 118-119Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 120-121Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 122-123Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 124-125Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 126-127Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 128-129Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 130-131Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 132-133Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 134