Fugues n°35-11 février 2019
Fugues n°35-11 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-11 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 52,7 Mo

  • Dans ce numéro : amour et couples.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 102 - 103  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
102 103
CONSOM_SOINS DE LA PEAU ET EFFLUVES Fragrance « OUD » DE MAISON JACYNTHE UN PARFUM POUR HOMMES QUI AIMENT LES HOMMES ! « Oud » s’inspire de l’Orient exotique. Lancée le 13 décembre dernier, cette fragrance envoûtante de la Maison Jacynthe a été créée spécialement pour les gars qui en préfèrent d’autres… Originaire des forêts tropicales de l’Asie du Sud-Est, cela fait des siècles et des siècles que le « oud », un bois-résine, est utilisé au Moyen-Orient dans la parfumerie et dans l’encens. « Le Oud, c’est le bois des dieux. Ce parfum que j’ai créé est très animalier, très envoûtant. Je voulais faire quelque chose de très masculin, mais qui a également un côté féminin. C’est un parfum très charnel, lorsqu’on est poilu, comme moi, ce parfum imprègne le poil et fait ressortir les arômes de ce dernier. On va aimer le sentir sur un autre homme. Il a une force, il magnifie l’être et le corps. Il est protecteur », d’expliquer Jean-Charles Sommerard, qui est aromatologue, parfumeur et producteur d’huiles essentielles et qui a conçu plusieurs fragrances et huiles pour la Maison Jacynthe. « C’est un parfum ultra racé, pour l’homme urbain, actuel avec un côté chic. Il est extraordinaire. J’avais demandé à Jean-Charles de nous créer aussi quelque chose qui respecte toujours les valeurs de la Maison Jacynthe, que ce soit biologique, naturel, etc. et il est arrivé avec ce « Oud » magnifique, pour les hommes qui veulent le sentir sur leurs hommes », renchérit Jacynthe René, la fondatrice de la Maison Jacynthe, sur la rue Sherbrooke. Très boisé et épicé, le « Oud » est caractérisé par des notes d’encens, de cardamome, de baie de rose, mais aussi de myrrhe, de cumin, de gingembre, de bois de santal blanc et de patchouli, entre autres. « On l’oublie, mais de telles aromates ont été utilisées dans les temps anciens pour la momification des personnes, pour les mener vers l’au-delà. Je voulais créer un parfum qui rend hommage, justement, à l’histoire du parfum », d’ajouter M. Sommerard qui est/104 FUGUES.COM FÉVRIER 2019 enseignant à l’École supérieure du Parfum de Paris. Mais ce n’est pas tout, créé l’été dernier, la Maison Jacynthe présente aussi un autre parfum, le « 1955 », un parfum unisexe. « C’est un parfum atypique, naturel, qui a la particularité d’utiliser quelque chose qu’on ne s’imagine pas utiliser — en tout cas pas pour un parfum — et, pourtant, il a été réalisé à partir de la rhubarbe, il est donc acidulé, mais très chaud », souligne Jean-Charles Sommerard, dont la famille est dans le domaine des huiles essentielles depuis plus de 40 ans. DES SÉRUMS POUR SOIN DE LA PEAU Salon de beauté et soins, la Maison Jacynthe offre une gamme de produits tout aussi naturels, biologiques, qui respectent l’environnement (écoresponsables) et qui n’ont pas été testés sur des animaux. « Ce sont des sérums pour le soin de la peau, mais qui sont utilisés à la fois comme parfums, note Jean-Charles Sommerard. Ce sont des sérums qui touchent l’émotion, qui font du bien au corps et à l’esprit, c’est extraordinaire les bienfaits qu’ils peuvent prodiguer pour enlever le stress et calmer l’être. » « Nos sérums sont naturels, hyper efficaces auxquels on a ajouté des huiles essentielles pour leur donner des fragrances inédites et un côté émotif », rajoute Jacynthe René. Sérums à la Rose, au Néroli (fleur d’oranger), au Ylang Ylang ou au Vétiver, « ils sont 100% actifs », dit M. Sommerard. Pour ceux qui ne le sauraient pas, le Vétiver provient d’une racine très odorante dont il faut attendre cinq ans avant de la récolter et de la distiller. « Le Vétiver est parmi les 5 tops huiles essentielles naturelles au monde en ce moment, confirme Jean-Charles Sommerard. Avec les grands froids et les vents qu’on a connu ces jours-ci au Québec (au moment de faire l’entrevue en janvier), le Sérum Vétiver calme la peau, il va donner de la chaleur, du courage à l’être. » Et en effet, une fois étalé et frotté légèrement sur la peau, il laisse une sensation de bien-être, de douceur, de confort et on se prend à être bercé par ses notes inégalées. Bien entendu, cette boutique et salon de beauté propose plusieurs forfaits de soins du visage et du corps, dont celui anti rides à la méthode orientale appelée Gua Sha. « Nos soins deviennent toute une expérience qu’il faut vivre », dit Mme René. 6 ANDRÉC. PASISOUR MAISON JACYNTHE 543, rue Sherbrooke Est, Montréal. T. 514-543-7644 ou maisonjacynthe.ca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 1Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 2-3Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 4-5Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 6-7Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 8-9Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 10-11Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 12-13Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 14-15Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 16-17Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 18-19Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 20-21Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 22-23Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 24-25Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 26-27Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 28-29Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 30-31Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 32-33Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 34-35Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 36-37Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 38-39Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 40-41Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 42-43Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 44-45Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 46-47Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 48-49Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 50-51Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 52-53Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 54-55Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 56-57Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 58-59Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 60-61Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 62-63Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 64-65Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 66-67Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 68-69Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 70-71Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 72-73Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 74-75Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 76-77Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 78-79Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 80-81Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 82-83Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 84-85Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 86-87Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 88-89Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 90-91Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 92-93Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 94-95Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 96-97Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 98-99Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 100-101Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 102-103Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 104-105Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 106-107Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 108-109Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 110-111Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 112-113Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 114-115Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 116-117Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 118-119Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 120-121Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 122-123Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 124-125Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 126-127Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 128-129Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 130-131Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 132-133Fugues numéro 35-11 février 2019 Page 134