Fugues n°35-10 janvier 2019
Fugues n°35-10 janvier 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-10 de janvier 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 54,9 Mo

  • Dans ce numéro : les héros et les zéros de 2018.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
CULTUREL_SUR SCÈNE - DANSE Sortir DU 16 AU 26 JANVIER 2019 - EL SILENCIO DE LAS COSAS PRESENTES À LA DÉCOUVERTE DES SENSATIONS Le titre El silencio de las cosas presentes est un rappel des origines sud-américaines du chorégraphe Eduardo Ruiz Vergara qui est né et a grandi à Bogota. Et il préfère aujourd’hui parler d’une œuvre choréohaptique, une œuvre chorale puisqu’elle implique aussi la musique et les éclairages, la scénographie et le public. Il s’agit plus d’une performance, puisque en suivant la trame dessinée par le chorégraphe, chacun devra réagir aussi en fonction des sensations, émotions ressenties sur le moment. Dans l’instant présent en somme. Présenté dans le cadre de Danse-Cité, volet traces-Chorégraphes, ce Silence des choses présentes se retrouvera sur la scène de La Chapelle Scènes contemporaines. En ce sens on ne peut plus parler de représentation mais de présentation puisque les danseur.ses et les musiciens ne jouent plus pour reproduire des états émotionnels travaillés. Ils doivent au contraire s’abandonner à ce qu’ils ressentiront sur scène au plus profond d’eux mêmes. Et ce à travers le simple mais complexe toucher. D’où le mot haptique qui désigne la science du toucher au sens strict mais aussi la perception du corps dans l’environnement. Pour Eduardo Ruiz Vergara, le corps a une mémoire qui peut être ravivée par des situations, un environnement, le simple contact avec un autre ou avec des objets. « Mais c’est aussi pour moi important de travailler sur ce qui nous touche sans qu’il y ait un contact réel, explique le chorégraphe au cours de l’entrevue, comme dans les expressions où une personne dit qu’elle est touchée par un mot venant de quelqu’un par exemple ». Lors d’un cours moment de répétition auquel nous avons assisté, Eduardo soutenait d’une main la nuque de la danseuse Sophie Levasseur, qui évoluait//072 FUGUES.COM JANVIER 2019 lentement sur scène toujours retenus, soutenus ou poussés par cette main laissant les sensations de cette synergie entre deux corps enveloppés par la musique immersive composée par Nathan Giroux et Gabriel Vignola. Une danse lente proche d’un rituel chamanique mais qui ouvre les portes de l’intériorité de chacun des interprètes et de leur contact avec le monde. Pour Eduardo, l’autre inspiration vient du Reiki, cette méthode japonaise sur la fluidité des énergies qui seraient possible grâce à l’imposition des mains sur des parties du corps. Là encore pour le haptique, il ne s’agit pas d’expérience reproduite sur scène mais de tirer de ces matériaux-là une exploration esthétique et sensorielle globale, qui mêle la danse, le théâtre, la musique, pour celles et ceux qui sont sur scène comme pour le public. « Il y a comme une déconstruction de l’expérience physique. Au lieu de la contrôler, on s’abandonne à elle, on la laisse nous affecter, nous transforme, précise le chorégraphe, et c’est pour cela que le paysage sonore et visuel est aussi important dans cette expérience physique ». Tout un défi pour les danseuses qui seront sur scène avec Eduardo. « C’est périlleux de plonger ainsi dans cet univers des sensations, d’en prendre conscience à l’intérieur de nous sans pour autant s’y perdre », avance la danseuse Marie Mougeolle. Même constat pour le musicien présent, Nathan Giroux, qui a conçu des thèmes pour les différents tableaux mais qui devra en fonction de ce qu’il ressentira chaque soir apporté sa touche personnelle. En fait, le Silence des choses présentes nous parle plus que nous le pensons, si nous savons l’entendre, le ressentir pleinement. 6 DENIS-DANIEL BOULLÉ EL SILENCIO DE LAS COSAS PRESENTES d’Eduardo Ruiz Vergara, dans le cadre de Danse-Cité Traces-Chorégraphes. Les 16, 17, 18, 19, 23, 24, 25, 26 janvier 2019 à 19h à la Chapelle Scènes Contemporaines www.dansecite.org wwwlachapelle.org
901015EX



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 1Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 2-3Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 4-5Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 6-7Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 8-9Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 10-11Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 12-13Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 14-15Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 16-17Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 18-19Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 20-21Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 22-23Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 24-25Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 26-27Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 28-29Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 30-31Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 32-33Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 34-35Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 36-37Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 38-39Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 40-41Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 42-43Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 44-45Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 46-47Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 48-49Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 50-51Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 52-53Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 54-55Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 56-57Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 58-59Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 60-61Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 62-63Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 64-65Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 66-67Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 68-69Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 70-71Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 72-73Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 74-75Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 76-77Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 78-79Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 80-81Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 82-83Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 84-85Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 86-87Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 88-89Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 90-91Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 92-93Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 94-95Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 96-97Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 98-99Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 100-101Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 102-103Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 104-105Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 106-107Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 108-109Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 110-111Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 112-113Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 114-115Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 116-117Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 118-119Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 120-121Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 122-123Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 124-125Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 126-127Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 128-129Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 130-131Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 132-133Fugues numéro 35-10 janvier 2019 Page 134