Fugues n°35-09 décembre 2018
Fugues n°35-09 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-09 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 59,1 Mo

  • Dans ce numéro : prévenir et mieux vivre avec le VIH.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
807025 805089
CULTUREL_FESTIVAL IMAGE+NATION 2018 Sortir 22 NOVEMBRE AU 2 DÉCEMBRE 2018 11 Jours de cinéma LGBt Avec une programmation aussi diverse que sensationnelle, la 31 e édition d’image+nation s’adresse plus que jamais aux cinéphiles de tous les milieux, repensé pour la prochaine génération. Pour la première fois au Festival, image+nation met en lumière les mondes de la création parlée et de la littérature avec sa série CINÉ+littérature. L’auteur du populaire roman We the Animals, Justin Torres, donnera une lecture exclusive à The Violet Hour, une soirée de lecture de courts textes par des écrivains et des écrivaines LGBTQ liés au monde du cinéma. Torres participera aussi à une séance de questions-réponses dans le cadre de la projection de We the Animals au Festival. Également présentées dans cette série, l’adaptation du roman The Miseducation of Cameron Post d’Emily M. Danforth devrait plaire (le film a remporté Grand prix du jury à Sundance 2018 et met en vedette Chloë Grace Moretz), tout comme The Happy Prince, vibrant portrait des dernières années d’exil du poète et dramaturge irlandais Oscar Wilde, réalisé par et avec Rupert Everett. Dans le cadre de sa série CINÉ+création, axée sur la créativité des individus racontant des histoires queer et sur leur façon de les raconter, le Festival présentera aussi des biographies du photographe Robert Mapplethorpe (Mapplethorpe) et de la rockeuse Joan Jett (Bad Reputation) ; un portrait du dramaturge Terrence McNally (Every Act of Life) ; et Dykes, Camera, Action !, qui célèbre une génération de cinéastes lesbiennes novatrices ; une ode baroque à l’art avec un grand A dans Postcards From London. De plus, la série comprend aussi deux œuvres éblouissantes sur les plans visuel et sonore  : Kanarie d’Afrique du Sud et le film brésilien Tinta Bruta, lauréat de la dernière Berlinale. Le festival est aussi l’occasion de découvrir un éventail d’œuvres maîtrisées et primées provenant des quatre coins du monde. À travers les films de la section Voix internationales seront abordé une panoplie de cultures et de sujets, dont le mouvement de défense des droits des homosexuels en Australie dans les années 70 qui a mené à la fondation du Mardi Gras de Sydney dans Riot. Le conflit entre modes de vie indiens traditionnel et moderne à Bombay dans Evening Shadows ; un drame lesbien latin dans le premier long métrage de la réalisatrice et écrivaine colombienne Ruth Caudeli, Eva + Candela. Et le thème classique de la sortie du placard exploré sur fond de questions universelles comme le mondialisme, l’immigration et le racisme, dans l’émouvant A Moment in the Reeds. Le cinéma fait évidemmnent la belle part au cinéma de chez nous dans la série Made au Canada qui présente la crème de la crème des dernières productions  : avec le documentaire Love, Scott, on découvre l’histoire extraordinaire de résilience de Scott Jones, laissé paralysé après une agression homophobe (la bande sonore du film est signée Sigur Rós) ; la comédie dramatique Giant Little Ones, met en vedette Kyle MacLachlan, dans un récit du passage à l’âge adulte se déroulant à Sault-Ste-Marie ; dans le sexy suspense psychologique M/M, un québécois rencontre l’amour et son double à Berlin ; et le drame surnaturel Octavio Is Dead, écrit et réalisé par l’animatrice et productrice Sook-Yin Lee, met en vedette Sarah Gadon et la québécoise Marie Brassard. La programmation de cette année comprend aussi une pincée de glamour hollywoodien avec des noms comme ceux de Rachel McAdams et Rachel Weisz (Disobedience), Isabelle Huppert (Marvin ou la belle éducation), Vanessa Paradis (Un couteau dans le cœur), Matt Bomer (Papi Chulo), Bryan Cranston et Meryl Streep (Every Act of Life), Colin Firth et Emily Watson (The Happy Prince), sans oublier Matt Smith (Mapplethorpe). 6 YVES LAFONTAINE BILLETTERIE, PROGRAMMATION ET PLUS ENCORE  : www.image-nation.org et www.facebook.com/image.nation.festival//066 FUGUES.COM DÉCEMBRE 2018 Postcards from London dans l'esprit de ce que faisait derek Jarman, stevemcLean signe avec Postcards from London un film élégant et sexy sur le parcours d’un jeune homme qui monnaye sa compagnie, dans une vision imaginaire du quartier londonien de soho. Véritable célébration de l'homo-érotisme de l'art baroque, les cartes postales que nous présente SteveMcLean sont une série de scènes sophistiquées, qui ne manquent pas d’humour, et nous plongent au cœur du monde de la nuit londonienne, des néons et de Soho. Le jeune héros — incarné délicieusement par Harris Dickinson, révélé l’an dernier dans le film Beach Rats — découvre le monde de la nuit et la compagnie d’autres beaux jeunes hommes qui pratiquent le travail d’escorte et lui apprennent les règles du métier. Ces hommes, qui ressemblent aux amants de Pasolini, sont éduqués, parlent de Fassbinder et du Caravage comme d’autres parlent de la pluie et du beau temps. Le cinéaste SteveMcLean trahit son admiration pour l’esthétique de Fassbinder avec ses marins qui rappellent Querelle et Jean Genet et ses filles de bar qui, comme Jeanne Moreau, pourraient chanter Oscar Wilde et « Each man kills the thing he loves » pour passer le temps. Ces jeunes hommes vendent non seulement leur corps mais aussi leur présence artistique et intellectuelle à leur clientèle, composée d’homosexuels vieillissants qui trouvent le cheminement difficile et ne voient leur salut que dans la compagnie de jeunes, recréant pour l’occasion les ambiances les plus variées, parfois des plus kitsch et des plus hilarantes. Ainsi un monsieur obèse, costumé en Jules César, demande au jeune homme d’interpréter Saint Sébastien sur la croix, juste avant les flèches – qu’il a prévues tout de même à bouts arrondis. Si Saint Sébastien ne parle pas latin comme chez Derek Jarman il a pourtant quelque chose de ce qu’en avait fait le cinéaste anglais, avec, en plus, la photographie douce et un peu décalée, à la Pierre et Gilles, dont l’univers est très proche de ce joli film. Le héros est victime du syndrome de Stendhal qui le fait tomber inanimé devant les œuvres d’art de grande qualité, il faut dire que le cinéaste, qui fréquente visiblement les musées, nous offre à contempler quelques Caravage et un Titien auxquels il est impossible de résister. Une œuvre atypique et superbe, qui mêle à la fois humour et tendresse, dans un univers souvent âpre qui fait peu de cadeaux. 6 YVES LAFONTAINE P O S T C A R D S FROM LONDON sera présenté au Cinéma IMPÉR- IAL, le jeudi 29 novembre, à 19h, dans le cadre du festival Image+nation, qui se tient du 22 novembre au 2 décembre.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 1Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 2-3Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 4-5Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 6-7Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 8-9Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 10-11Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 12-13Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 14-15Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 16-17Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 18-19Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 20-21Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 22-23Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 24-25Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 26-27Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 28-29Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 30-31Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 32-33Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 34-35Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 36-37Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 38-39Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 40-41Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 42-43Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 44-45Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 46-47Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 48-49Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 50-51Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 52-53Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 54-55Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 56-57Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 58-59Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 60-61Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 62-63Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 64-65Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 66-67Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 68-69Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 70-71Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 72-73Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 74-75Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 76-77Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 78-79Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 80-81Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 82-83Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 84-85Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 86-87Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 88-89Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 90-91Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 92-93Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 94-95Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 96-97Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 98-99Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 100-101Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 102-103Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 104-105Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 106-107Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 108-109Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 110-111Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 112-113Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 114-115Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 116-117Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 118-119Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 120-121Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 122-123Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 124-125Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 126-127Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 128-129Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 130-131Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 132-133Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 134-135Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 136-137Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 138-139Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 140-141Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 142-143Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 144-145Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 146