Fugues n°35-09 décembre 2018
Fugues n°35-09 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-09 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 59,1 Mo

  • Dans ce numéro : prévenir et mieux vivre avec le VIH.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
PRÉVENIR & VIVRE AVEC LE VIH La PrEP SITUATION LA PREP POUR PRÉVENIR LES INFECTIONS AU VIH La prophylaxie pré-exposition, PPrE ou PrEP, est de plus en plus populaire dans la communauté LGBT. Dr Robert Pilarski, fondateur de la Clinique médicale La Licorne, clinique spécialisée en traitement du VIH, d’autres ITSS et de la PrEP, nous a accordé une entrevue sur le sujet. Très impliqué dans le traitement du VIH dans le but de son éradication, le Dr Pilarski suit aussi de multiples patients pour la prophylaxie pré-exposition sexuelle pour le VIH mieux connue sous l’acronyme de la « PrEP ». Le but de la PrEP est d’éliminer ou de réduire au maximum de nouvelles infections au VIH. À Montréal, les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH) et étant les plus actifs sexuellement ont accès au Truvada ou à son équivalent générique TDF-FTC depuis 2014. Au Canada et surtout au Québec, il y a deux écoles de pensées  : soit qu’on prend la PrEP juste avant et après une relation sexuelle non protégée par le condom (PrEP sur demande) ; soit qu’on utilise le médicament quotidiennement (PrEP en continu). Dans un cas comme dans l’autre, les patients diminuent significativement le risque d’éventuelles infections au VIH et, ainsi, protègent leurs partenaires d’éventuelles transmissions. « De mes patients à moi, depuis le début de l’utilisation de la PrEP, et chez ceux qui l’utilisent fidèlement, il y a eu 0 infections. Malheureusement, on a enregistré trois infections chez ceux qui ne suivaient pas le traitement tel qu’indiqué et un patient avait déjà été infecté en débutant la PrEP. C’est toujours malheureux de constater que des patients s’infectent. La raison principale de nouvelles infections chez les patients prenant la PrEP est la prise inconstante ou inadéquate de la PrEP. La PrEP, si prise adéquatement et, surtout, si prise en continu, est très efficace pour protéger contre le VIH. Par contre, elle ne protège aucunement contre les autres ITSS comme//026 FUGUES.COM DÉCEMBRE 2018 la gonorrhée, chlamydia ou la syphilis dont nous voyons une hausse importante en nouvelles infections. » souligne le Dr Robert Pilarski. « À Montréal, justement en raison de la PrEP, on voit une baisse de la transmission du VIH chez la population HARSAH. Par contre, le taux de nouvelles infections du VIH reste stable à environ 2 000 infections par an dans tout le Canada avec la communauté autochtone étant la plus touchée. On devrait pousser pour que la PrEP soit encore plus disponible et accessible en la rendant plus abordable afin de faire diminuer les infections au Québec et au Canada », ajoute le Dr Pilarski. Comme on l’a vu plus haut, la PrEP peut être prise de deux façons qui, jusqu’à présent, ont démontré leur efficacité. « L’an dernier, les données présentées à la Conférence internationale du SIDA à Paris, ont démontré un taux du TDF (molécule active dans la PrEP) suffisant dans la muqueuse anale déjà après deux doses de TDF et dans la muqueuse vaginale déjà après 3 doses. D’où, l’idée de la PrEP sur demande. Il faut souligner que la PrEP sur demande n’est pas une recommandation unanime et certains pays dont les Etats-Unis ne la recommandent pas. On pense que la PrEP sur demande est aussi efficace que la PrEP en continu. L’étude PRO- TEGES de Dre Cécile Tremblay semble le confirmer », ajoute le Dr Pilarski. Lors de la toute dernière conférence internationale HIV Research for Prevention, qui s’est ouverte à Madrid le 22 octobre dernier, les scientifiques et les médecins ont discuté l’offre et l’accessibilité à la PrEP aux patients séronégatifs dans le but de prévenir de nouvelles transmissions du VIH et ce, en l’absence d’un vaccin dont l’avenir reste incertain. Ayant dit plus haut qu’il y a moins d’infections chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres TÉMOIGNAGE EN GUERRE CONTRE LE MOT « CLEAN » Un militant français de la lutte contre le VIH/sida a signé, fin août, un texte intéressant sur la sérophobie où il part en guerre contre l’utilisation du mot « clean ». Dans ce texte, Fred Colby raconte qu’il a souvent été confronté à quelqu’un qui lui demandait s’il était « clean » (c’est à dire séronégatif) sur les applis ou dans la vie. « Les premières années, j’assumais mal mon statut sérologique, j’en avais presque honte », se souvient-il. « Donc je répondais presque tête baissée que j’étais séropo et une fois sur deux le mec me bloquait en virtuel ou sortait de la cabine si j’étais au sauna… » Avec les années, il a appris à mieux assumer son statut. Et sa réponse a changé  : « Je répondais alors avec humour que OUI j’étais propre car j’avais pris une douche et je demandais au mec où il en était de ses dépistages en lui expliquant au passage qu’il est plus sûr d’avoir un rapport sexuel avec un séropo sous TASP (Treatment As Prevention = traité et indétectable donc non contaminant) qu’avec un séroneg qui ne se pas fait dépister régulièrement et qui est potentiellement séropo, sans le savoir, donc non traité et avec une charge virale probablement élevé donc contaminant… » Aujourd’hui, il dit avoir moins de patience. D’abord parce qu’il n’a plus envie de s’exposer au rejet et surtout parce qu’étant sous TASP luimême il sait qu’il ne fait courir aucun risque à son partenaire. Mais, conclut-il  : « les mots ont un sens et peuvent blesser. Je suis blindé aujourd’hui heureusement, mais je pense à tous les séropos isolés qui m’écrivent en messages privés pour me remercier des messages que je fais passer et me dire que c’est pas toujours facile à garder pour soi. J’ai envie de vous dire que vous n’êtes pas sales. Soyez fier-e-s. » 6 YANICK LECLERC fred-colby.com/2018/08/27/premier-articlede-blog/



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 1Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 2-3Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 4-5Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 6-7Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 8-9Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 10-11Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 12-13Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 14-15Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 16-17Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 18-19Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 20-21Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 22-23Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 24-25Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 26-27Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 28-29Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 30-31Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 32-33Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 34-35Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 36-37Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 38-39Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 40-41Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 42-43Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 44-45Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 46-47Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 48-49Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 50-51Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 52-53Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 54-55Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 56-57Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 58-59Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 60-61Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 62-63Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 64-65Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 66-67Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 68-69Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 70-71Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 72-73Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 74-75Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 76-77Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 78-79Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 80-81Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 82-83Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 84-85Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 86-87Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 88-89Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 90-91Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 92-93Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 94-95Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 96-97Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 98-99Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 100-101Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 102-103Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 104-105Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 106-107Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 108-109Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 110-111Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 112-113Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 114-115Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 116-117Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 118-119Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 120-121Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 122-123Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 124-125Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 126-127Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 128-129Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 130-131Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 132-133Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 134-135Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 136-137Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 138-139Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 140-141Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 142-143Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 144-145Fugues numéro 35-09 décembre 2018 Page 146