Fugues n°35-08 novembre 2018
Fugues n°35-08 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-08 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 53,6 Mo

  • Dans ce numéro : afficher ses couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
FESTIVAL_DU 22 NOVEMBRE AU 2 DÉCEMBRE Image+nation THE CAKEMAKER À FLEUR DE PEAU Le cinéma israélien frappe régulièrement à notre porte avec des perles. Souvent consacré au conflit israélo-palestinien, il s’en détourne dans THE CAKEMAKER, premier film de Ofir Raul Graizer. C'est une double histoire d’amour, entre homosexualité et hétérosexualité, sur fond de fondamentalisme religieux. Ce n’est pas trahir THE CAKEMAKER de dévoiler qu’un des personnages principaux meurt au bout d’un quart d’heure, puisque ce décès est le moteur de l'intrigue et demeure en filigrane tout du long. Habitant Jérusalem, Oren a une liaison avec Thomas, pâtissier à Berlin, où il se rend régulièrement pour affaires. Quand il décède dans un accident, Thomas rejoint incognito Jérusalem pour rencontrer son épouse Sarah qui l’embauche dans son café où ses talents de pâtissier font fureur, tout comme son charme va opérer sur la jeune veuve… Une relation va naître entre Thomas et Sarah de façon très progressive, sans aucun présupposé. Tim Kalkhof fait preuve de tact dans sa mise en scène feutrée et sa direction d’acteurs d’une extrême délicatesse. Dès la première scène berlinoise dans le café de Thomas, le charme opère entre ces deux hommes qui vont s’aimer, puis se perdre. Fou d’amour, Thomas cherche à le retrouver à travers son épouse qui vit à des milliers de kilomètres de là. Discret, invisible, il va devenir indispensable à sa petite entreprise, semblable à la sienne, et peu à peu la troubler. Ofir Raul Graizer se révèle grand cinéaste avec ce coup d’essai, par la sobriété communicative des sentiments qu’il distille, tout en retenu. Le charme opère dans toutes les scènes, grâce à ses interprètes principaux, tout en regards et non-dits, jusqu’à une fin ouverte. Au-delà des sentiments, le film dépeint une société israélienne écartelée entre son ouverture vers l’extérieur et un fondamentalisme ostracisant. Beau, sensible et interrogatif, en mettant en parallèle deux sexualités en même temps que deux types de sociétés, THE CAKEMAKER est une belle surprise cinématographique, en même temps que la révélation d’un cinéaste. 6 YVES LAFONTAINE THE CAKEMAKER sera présenté dans le cadre de la 31 e édition du festibal image+NATION qui se tienddra du 22 novembre au 2 décembre. Visitez Fugues.com pour visionner un extrait du film.//032 FUGUES.COM NOVEMBRE 2018 EVA & CANDELA LA NOSTALGIE D’UN TEMPS HEUREUX Pour EVA & CANDELA son premier long-métrage, la réalisatrice et scénariste espagnole Ruth Caudeli, explore une passion amoureuse entre deux jeunes femmes, que le temps façonne, pour le meilleur et pour le pire. Candela (Alejandra Lara) est une réalisatrice que l’on considère prodige, en raison de son jeune âge. Alors en processus de casting pour son prochain film, elle rencontre Eva (Silvia Varon) une jeune actrice prometteuse, mais peu expérimentée. C’est le coup de foudre amoureux et professionnel entre les deux femmes. La rencontre d’une muse et du grand amour. Si Eva sera acclamée pour son interprétation dans le film de Candela, celleci recevra peu d’éloges pour sa réalisation. La muse ayant inspiré le mentor, prendra son envol, devenant une actrice de renom tournant à l’étranger, alors que Candela se destinera à l’enseignement universitaire du cinéma. Si les deux femmes gagnent bien leur vie, ce même gagne-pain qui a jadis uni leur destinée, viendra lentement les séparer. Avec EVA & CANDELA, Ruth Caudeli propose un scénario ficelé d’habiles retours en arrière pour évoquer la nostalgie des premiers instants d’une passion amoureuse, que le temps viendra façonner. Sans être surfaits ou surjoués, les premiers instants sont magiques ; le coup de foudre est réel. Puis, la relation s’essouffle. La venue de bébé Victor n’amène guère le réconfort espéré. De nombreuses thématiques propres aux couples lesbiens sont explorées, notamment la lesboparentalité, les effets de la grossesse sur le corps d’une femme qui est aussi une actrice, la carrière des deux femmes, etc. De ces spécificités, EVA & CANDELA a aussi le mérite d’explorer le côté universel d’une histoire d’amour dans la sphère privée ; la passion naissante que le temps façonne, la jalousie, la sexualité, etc. Indéniablement, le spectateur s’identifie au vécu du couple, notamment de par la chimie du duo d’actrices, la maitrise de la réalisation, mais aussi l’authenticité globale qui se dégage de l’œuvre, mettant en scène l’histoire touchante que plusieurs couples vivent. Certains survivent au temps, d’autres non. EVA & CANDELA évite brillamment les discours moralisateurs et clichés du genre, se positionnant en observateur de la condition humaine. Au passage, il fait incontestablement verser quelques larmes, ne serait-ce que pour sa nostalgie d’un temps heureux. 6 JULIE VAILLANCOURT EVA & CANDELA sera présenté dans le cadre de la 31 e édition du festibal image+NATION, qui se tiendra du 22 novebre au 2 décembre. Visitez Fugues.com pour visionner un extrait du film.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 1Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 2-3Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 4-5Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 6-7Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 8-9Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 10-11Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 12-13Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 14-15Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 16-17Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 18-19Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 20-21Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 22-23Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 24-25Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 26-27Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 28-29Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 30-31Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 32-33Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 34-35Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 36-37Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 38-39Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 40-41Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 42-43Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 44-45Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 46-47Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 48-49Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 50-51Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 52-53Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 54-55Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 56-57Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 58-59Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 60-61Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 62-63Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 64-65Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 66-67Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 68-69Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 70-71Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 72-73Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 74-75Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 76-77Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 78-79Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 80-81Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 82-83Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 84-85Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 86-87Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 88-89Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 90-91Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 92-93Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 94-95Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 96-97Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 98-99Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 100-101Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 102-103Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 104-105Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 106-107Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 108-109Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 110-111Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 112-113Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 114-115Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 116-117Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 118-119Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 120-121Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 122-123Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 124-125Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 126-127Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 128-129Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 130-131Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 132-133Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 134