Fugues n°35-08 novembre 2018
Fugues n°35-08 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35-08 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (178 x 260) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 53,6 Mo

  • Dans ce numéro : afficher ses couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ENTREVUE_AVEC JAKUB JOZEF ORLINSKI Voix d’exception LE 29 NOVEMBRE, DANS LE CADRE DU FESTIVAL BACH LA VOIX DE JAKUB, UNE CARESSE POUR L’ÂME Les contre-ténors de la nouvelle génération connaissent l’engouement du public. Jakub Józef Orlinki en est une de ces étoiles montantes. Participant à une émission de France Musique en juin 2017, le jeune Polonais est arrivé sur scène avec son pianiste en tenue décontracté. Il ne savait pas qu’il serait en direct sur la toile. Une vidéo qui aujourd’hui a été vu par 1 million de personnes sur Youtube et 2 millions sur Facebook. Une reconnaissance dont il sera le premier surpris. Jakub Józef Orlinski sera à Montréal le 29 novembre prochain dans le cadre du Festival Bach, l’occasion de découvrir non seulement une voix superbe, mais aussi l’expressivité d’un chanteur qui a une autre passion  : le break bance ! Rejoint par Skype en France, alors qu’il termine son premier album solo Anima Sacra avec l’orchestre Pomo d’Oro, Jakub Józef Orlinski refuse de se considérer comme une star malgré cette toute récente reconnaissance, et préfère se considérer comme un passeur d’émotions. Il n’a pas grandi dans une famille de musiciens, mais de peintres et d’architectes. « J’ai commencé à chanter dans une chorale, c’est là que ma passion s’est développée pour la musique. Et puis, le fait d’avoir une voix de contre-ténor m’a permis aussi de me distinguer des autres chanteurs ». Études et concours vont dès lors occuper la vie du chanteur jusqu’à la reconnaissance d’aujourd’hui. À Lille, où il se trouve au moment de notre entrevue, il finit d’enregistrer son premier album solo Anima Sacra, tout en étant se préparant à être sur la scène de l’opéra de Lille dans Rodelinda de Haendel. Le chanteur lyrique a choisi des airs de compositeurs baroques moins connus ou méconnus du XIII e siècle mais qui résument//018 FUGUES.COM NOVEMBRE 2018 l’amour que porte le contre-ténor à la musique baroque. Un amour né de ces premières années passées dans un chœur. Pourquoi des compositeurs moins connus que Vivaldi, Bach, Monteverdi ou Haendel ? « Avec des compositeurs moins connus, nous avons trouvé des partitions et des livrets qui sont au croisement des musiques religieuses et de l’opéra. L’opéra permet de mettre en avant les émotions, les sentiments qui sont souvent plus retenus dans les airs spécifiquement religieux », nous explique le jeune chanteur lyrique qui n’a que 27 ans. « Yannis François, le recherchiste, et moi avons pris plus de 14 mois pour choisir les pièces qui nous plaisaient le plus dans le répertoire baroque, et qui rejoignaient aussi cette dimension sacrée et spirituelle qui venait déjà me chercher lorsque j’ai commencé à chanter dans un chœur ». On comprend pourquoi l’album porte le titre d’Anima Sacra. Et d’ajouter que pour lui ce n’est pas une question de religion puisque tout le monde peut être touché par cette musique. On pourrait penser qu’il existe un hiatus dans la vie de Jakub Józef Orlinski entre sa passion pour la musique et celle qu’il a développé pour le break dance. Et bien, pas du tout. « J’ai commencé le break dance à 18 ans, et je m’y suis senti tout à fait à l’aise. En fait, le chant et la danse sont pour moi la même façon d’exprimer ce que je suis, et de partager des émotions avec un public. Et puis, que ce soit dans le chant baroque ou dans ce style de danse, il y a aussi une partie d’improvisation, les partitions baroques laissant une grande liberté dans l’interprétation, tout comme le break dance », nous confie-t-il. Et il n’est toujours pas facile de concilier les deux à moins que, comme au Festival d’Aix-en-Provence en 2017, dans la production d’Erismena de Cavalli, un opéra baroque, on laisse à Jakub Józef Orlinski le soin d’intégrer une courte séquence de break dance. Avec son physique de jeune premier, une voix enchanteresse comme une caresse à l’âme, Jakub Józef Orlinski se produit aujourd’hui sur toutes les scènes, en récital, ou dans des opéras baroques. Son agenda est rempli pour les années à venir ce qui lui laisse que très peu de temps. « Dès que j’ai un moment, je retourne en Pologne pour passer du temps, avec mes parents, mon frère, sa femme et leurs enfants. Et puis j’en profite pour retrouver mon groupe de break dance, avance-t-il, mais j’aime actuellement la vie que je mène, je voyage, je rencontre beaucoup de monde, et j’adore cela ». Montréal sera sa toute première visite au Canada. Un arrêt bien trop court pour qu’il puisse découvrir la ville, appelé à se produire sur d’autres scènes. Dans le cadre du Festival Bach, le jeune chanteur lyrique reviendra à des compositeurs baroques dont les noms sont connus de toutes et de tous  : Vivaldi, Handel, et bien évidemment Bach dont un arrangement que ce dernier fit du Stabat Mater de Pergolese. Plus deux autres compositions qui se retrouvent sur l’album à en préparation, L’agnalletta timiditta de Gaetano Maria Schassi et Donec Ponam de Domènec Terradellas. Et quant à savoir pourquoi il y a un regain du public pour les contre-ténors, Jakub Józef Orlinski avance quelques hypothèses. « Il y a eu depuis plusieurs années un retour vers la musique baroque, et il était donc normal d’entendre des contreténors. Mais je pense que les gens sont tout d’abord intrigués puis séduits par le timbre de voix des contre-ténors qu’ils ne savent pas trop classer, qu’ils trouvent étranges (Rires !) », conclut-il. 6 DENIS-DANIEL BOULLÉ JAKUB JÓZEF ORLINSKI, le 29 novembre 2018, à l’Église St-Paul et St Andrew, dans le cadre du Festival Bach de Montréal. www.festivalbachmontreal.com
FILTRONIQUE.COM SAUVÉ 50ans de passion pour la musique CLUB.COM 9343, LAJEUNESSE/(514) 389-1377 000000



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 1Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 2-3Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 4-5Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 6-7Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 8-9Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 10-11Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 12-13Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 14-15Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 16-17Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 18-19Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 20-21Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 22-23Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 24-25Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 26-27Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 28-29Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 30-31Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 32-33Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 34-35Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 36-37Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 38-39Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 40-41Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 42-43Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 44-45Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 46-47Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 48-49Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 50-51Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 52-53Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 54-55Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 56-57Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 58-59Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 60-61Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 62-63Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 64-65Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 66-67Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 68-69Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 70-71Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 72-73Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 74-75Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 76-77Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 78-79Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 80-81Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 82-83Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 84-85Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 86-87Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 88-89Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 90-91Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 92-93Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 94-95Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 96-97Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 98-99Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 100-101Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 102-103Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 104-105Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 106-107Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 108-109Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 110-111Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 112-113Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 114-115Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 116-117Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 118-119Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 120-121Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 122-123Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 124-125Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 126-127Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 128-129Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 130-131Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 132-133Fugues numéro 35-08 novembre 2018 Page 134