Fugues n°32-08 novembre 2015
Fugues n°32-08 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32-08 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (184 x 262) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 34,7 Mo

  • Dans ce numéro : image + nation, avant-goût du festival de films.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
ARTS ET CULTURE_TÉLÉ ET WEBTÉLÉ Le petit écran... VRAIMENT POUR TOUS LES GOÛTS Bonjour chers lecteurs. Alors, que pensezvous de l’actuelle saison de télévision ? Il y en a vraiment pour tous les goûts cette année. Je commence par Quantico. Un genre difficile à cerner, puisque c’est un mélange de science-fiction, drame policier et légal et surtout d’action. Le FBI est au centre de l’intrigue et on se concentre surtout sur certaines recrues. On suit une cohorte de neuf recrues dont une d’entre elles sera accusée d’actes terroristes. Parmi les nouveaux, il y a un agent ouvertement gai. Les temps ont changé puisqu’auparavant, les LGBT étaient systématiquement rejetés par le FBI et la CIA. Cette fois-ci, l’agent gai ne ressort en rien des autres recrues, si ce n’est du fait qu’il ne se cache pas du tout. Et contrairement aux récents personnages LGBT de la télé, où on retrouvait des bombes sexuelles 080 FUGUES.COM NOVEMBRE 2015 HOW TO GET AWAY WITH MURDER QUANTICO LYP SYNC BATTLE comme Archie Punjabi dans The Good Wife ou Jack Falahee dans How to get away with murder, l’agent en question a plutôt une apparence de petit « nerd » à lunettes. Encore une fois, c’est un changement des prototypes antécédents. Quant à l’intrigue en elle-même, préparez-vous pour de l’action. Il y a plusieurs personnages, mais une seule intrigue principale. Il faut déterminer qui est à l’origine d’une explosion d’une importante magnitude. Si vous avez manqué les premiers épisodes, ils sont disponibles au Québec en streaming surctv.ca. Je vous recommande fortement d’aller visionner les premiers épisodes afin de pouvoir comprendre tout ce qui se passe, car les sousintrigues sont nombreuses et ça vous sera plus facile de comprendre où se situe tout ce beau monde. Les amateurs de théorie du complot seront agréablement servis. Car les suspects comme les fausses pistes sont nombreux. Ferez-vous preuve de suffisamment de déduction pour découvrir les auteurs des actes terroristes ? D’ailleurs, certaines scènes rappellent le film mettant en vedette Angelina Jolie, Salt, où on ignorait durant tout le film de quel côté l’espionne penchait. Ici, on ignore si l’accusée est vraiment l’auteur du crime ou si elle est victime d’un coup monté. Je reviens sur How to get away with murder pour deux raisons  : Dans cette dramatique où tout le monde est pourri et un tueur potentiel, le sexe a une place prépondérante. On a appris récemment que Annalise (Viola Davis, le personnage principal) est potentiellement bisexuelle ou encore lesbienne. Son ancienne flamme, une femme, a refait surface et on a assisté à des retrouvailles assez intenses. Évidemment, Annalise, une avocate prête à tout, va assurément utiliser cette nouvelle rencontre à son avantage dans les semaines à venir. Quant au couple gai sérodiscordant, on apprenait dès le premier épisode de l’automne que Connor avec décidé de rester auprès de son conjoint séropositif et qu’il utiliserait le PrEP (prophylaxie pré-exposition) pour se protéger de la contamination. C’est rare qu’on aborde ce sujet à la télévision et cela pourra certainement sensibiliser les gais à utiliser différentes stratégies pour se protéger. Scream queens. Le titre fait référence aux actrices des années 80 qui hurlaient lorsqu’elles étaient poursuivies par un mystérieux meurtrier. La plus grande des scream queens de l’époque était Jamie Lee Curtis dans le film Halloween. D’ailleurs, en clin
d’œil, celle-ci fait partie de la distribution de cette télésérie. Cette série est complètement folle. Certaines scènes nous ramènent aux films d’horreur des années 80, mais d’autres scènes hilarantes nous font plus penser à la série de films Scream. Il y a aussi beaucoup de sang ! Les options sont tellement nombreuses qu’il est impossible de figurer qui est le ou les meurtriers. Tout cela dans le contexte des fraternités universitaires. On peut donc suivre Grace Gardener (Skyler Samuels) qui fait son entrée à l’université Wallace et qui rejoint la sororité des Kappa Kappa Tau (KKT). Durant l’initiation, un meurtre a lieu et comme dans les films d’horreur, la solution du crime se trouve dans le passé des individus. Évidemment, il y a un personnage gai comme toujours dans ce genre d’émission. Amusez-vous bien ! Petit clin d’œil aux années 80. Kim Fields qui jouait le rôle de Tootie dans The facts of life (que de nombreuses lesbiennes regardaient à cause de Nancy McKeon dans le rôle de Jo) fera partie de la distribution de Après New-York, Côté expose dansi la Petite Patrie GALERIE 2456 BEABBIEN EST DU 3 AU 8 NOVEMBRE Real Housewives of Atlanta à partir du 8 novembre. Peut-être apprendrons-nous des secrets concernant la série culte des adolescentes des années 80. Pour les abonnés de Netflix, je vous recommande de visionner Grace and Frankie, qui met en vedette la royauté d’Hollywood, soit Jane Fonda et Lily Tomlin. Ces deux femmes n’ont rien en commun, sauf une chose leurs maris (Sam Waterston et Martin Sheen) sont en amour un avec l’autre. Cette série est à la fois touchante et amusante. Les acteurs sont vraiment crédibles dans VERNISSAGE LE MERCREDI 4 NOVEMBRE (5 À 7) HORAIRE DU MARDI AU DIMANCHE DE 12 À 20 WWW.COTELOOK.COM GRACE & FRANKIE 510031 slAti 205 (taxes clur..) ne underground Deux artistes des plus ln musique traditionnelle orientale'fusionnent sonorités électro e Electro-rnystique. une soirée extatique pour les férus usai Québec  : ^  : pi leurs rôles et on y croit. La deuxième saison de la série sera disponible dans quelques mois. Avant de vous quitter, je souligne le retour à la télévision de Joël Legendre, qui anime le vendredi soir, Lip Sync Battle. Une compétition mettant en vedette deux artistes québécois qui s’affrontent dans un duel de lip sync. C’est léger et ça termine bien la semaine. Je vous souhaite un bel automne devant votre télé ! 6 LUC-ALEXANDRE PERRON www.testivalarabe.com Sire.o idt SCREAM QUEENS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 1Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 2-3Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 4-5Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 6-7Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 8-9Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 10-11Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 12-13Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 14-15Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 16-17Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 18-19Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 20-21Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 22-23Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 24-25Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 26-27Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 28-29Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 30-31Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 32-33Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 34-35Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 36-37Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 38-39Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 40-41Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 42-43Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 44-45Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 46-47Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 48-49Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 50-51Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 52-53Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 54-55Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 56-57Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 58-59Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 60-61Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 62-63Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 64-65Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 66-67Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 68-69Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 70-71Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 72-73Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 74-75Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 76-77Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 78-79Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 80-81Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 82-83Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 84-85Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 86-87Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 88-89Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 90-91Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 92-93Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 94-95Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 96-97Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 98-99Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 100-101Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 102-103Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 104-105Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 106-107Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 108-109Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 110-111Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 112-113Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 114-115Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 116-117Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 118-119Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 120-121Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 122-123Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 124-125Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 126-127Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 128-129Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 130-131Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 132-133Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 134-135Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 136-137Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 138-139Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 140-141Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 142-143Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 144-145Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 146-147Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 148-149Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 150-151Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 152-153Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 154-155Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 156-157Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 158-159Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 160-161Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 162-163Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 164